Cannabis légal : Étiquettes trompeuses, risques réels

Partagez cet article

 

Les dirigeants de l’industrie du cannabis affirment que de nombreuses étiquettes sur les produits de cannabis légal surestiment la puissance réelle en THC et en CBD, ce qui pourrait compromettre la confiance des consommateurs et avoir des conséquences sur leur santé. Cet article examine les preuves et les préoccupations entourant ce problème croissant.

Des étiquettes trompeuses sur le cannabis

Votre pot légal pourrait ne pas être aussi puissant que ce que vous croyez. Les producteurs de cannabis et les laboratoires d’essais tirent la sonnette d’alarme, affirmant que de nombreuses étiquettes sur le cannabis séché légal donnent une idée fausse de la quantité réelle de THC et de CBD contenue dans la fleur séchée, et surestiment souvent les deux.

Des allégations inquiétantes

Des études menées par deux laboratoires et un producteur de cannabis ont révélé que de nombreuses étiquettes de produits ne correspondent pas à la réalité de la puissance indiquée, certains contenant jusqu’à 20 % de THC en moins que ce qui était spécifié. Ces allégations, bien qu’encore non vérifiées de manière indépendante, suscitent des préoccupations légitimes dans l’industrie.

Les conséquences pour la confiance des consommateurs

Les producteurs et les laboratoires estiment que cette pratique mine la confiance des consommateurs, qui est l’un des objectifs de la légalisation du cannabis. De plus, elle pourrait avoir des conséquences néfastes sur la santé des utilisateurs, car ils ne savent pas exactement ce qu’ils consomment.

Les causes de la disparité

Plusieurs facteurs expliquent ces disparités inquiétantes. Certains pointent du doigt l’absence de méthodes de test standardisées et de surveillance gouvernementale. Les producteurs pourraient également sélectionner et traiter les échantillons de manière non représentative, ce qui fausse les résultats. Certains accusent même les sociétés de tests de cannabis d’utiliser des techniques frauduleuses pour obtenir des résultats de THC gonflés.

L’intervention de Santé Canada

Santé Canada affirme examiner les plaintes concernant les étiquettes inexactes et a récemment lancé un programme de collecte de données visant à comparer les résultats des produits aux allégations de puissance. Si des lacunes sont identifiées, des mesures de conformité et d’application appropriées seront prises pour protéger la santé et la sécurité des consommateurs.

cannabis

La montée des préoccupations

Bien que les inquiétudes concernant les niveaux de puissance incorrects ne soient pas nouvelles, elles ont pris de l’ampleur au cours de la dernière année, en raison de la concurrence féroce sur un marché excédentaire. Le prix et la puissance sont devenus les principaux facteurs de différenciation pour les consommateurs.

Les répercussions économiques

Pour répondre à la demande des acheteurs, la puissance moyenne des produits sur le marché a augmenté, ce qui a entraîné une perte de revenus pour certains producteurs, comme Organigram. Les consommateurs optent de plus en plus pour des produits concurrents avec des niveaux de puissance annoncés plus élevés.

Une pratique de plus en plus répandue

La directrice générale d’Organigram, Beena Goldenberg, a admis que la pratique consistant à gonfler la puissance déclarée du THC sur les produits floraux par le biais de pratiques d’échantillonnage et de tests sélectionnées est de plus en plus répandue. Cette tendance soulève des questions fondamentales sur la transparence de l’industrie du cannabis.

Les résultats des laboratoires

Plusieurs laboratoires d’essais indépendants ont mené des tests pour vérifier la puissance des produits de cannabis. Supra Research and Development, un laboratoire basé en Colombie-Britannique, a testé 46 produits à base de fleurs séchées et a découvert que la majorité d’entre eux contenaient plus de 20 % de THC en moins que ce qui était indiqué sur l’étiquette.

Une preuve de fraude ?

Le laboratoire High North Labs, basé en Ontario, a réalisé un test similaire sur 35 produits floraux et a constaté que la majorité d’entre eux avaient une puissance d’au moins 5 % inférieure à ce qui était spécifié. Certains produits étaient même étiquetés à 38 % de THC, mais n’en contenaient que 19 %, ce qui a été qualifié de « preuve de fraude » par le PDG de l’entreprise.

Les préoccupations des producteurs

Des producteurs, tels que Gord Nichol de North 40 Cannabis, ont testé de manière indépendante les produits concurrents et ont trouvé des résultats alarmants, avec seulement un cinquième d’entre eux présentant des écarts « acceptables ». Miguel Martin, PDG d’Aurora Cannabis Inc., plaide pour l’adoption de normes nationales d’échantillonnage pour remédier à cette variabilité préoccupante.

L’action de Santé Canada

Santé Canada a pris des mesures pour enquêter sur cette question préoccupante, effectuant des inspections de produits à forte puissance. Bien que les produits ne correspondent pas toujours aux étiquettes, aucun risque grave pour la santé publique n’a été identifié jusqu’à présent.

Les leçons des États-Unis

Aux États-Unis, des recherches universitaires ont confirmé les allégations d’inflation de la puissance. Une étude de l’Université du Nord du Colorado a révélé que les étiquettes de 80 % des produits à base de cannabis surestimaient la puissance du THC, souvent de plus de 15 %. Les régulateurs dans certains États américains prennent des mesures pour contrôler les résultats des tests et fermer les laboratoires produisant des résultats exagérés.

Conclusion : L’industrie du cannabis à la croisée des chemins

La question des étiquettes trompeuses sur les produits de cannabis légal est un problème sérieux qui exige une attention immédiate. Les consommateurs ont le droit de savoir ce qu’ils achètent, et l’industrie du cannabis doit se conformer à des normes éthiques et transparentes. L’intervention de Santé Canada et l’appel à des normes nationales d’échantillonnage sont des premiers pas vers la résolution de ce problème préoccupant. Il en va de la confiance des consommateurs et de leur santé.

spot_img

Articles Similaires

Découvrez la Recette de Smoothie au CBD pour une Journée sans Stress

Le CBD, abréviation de cannabidiol, gagne en popularité en...

Biden Révolutionne la Classification du Cannabis aux États-Unis : Une Étape Monumentale

Le président Joe Biden a annoncé une décision historique...

Changement de Cap en Thaïlande : Le Retour du Cannabis surla Liste des Stupéfiants d’ici fin 2024

La Thaïlande, autrefois pionnière dans la dépénalisation du cannabis,...

Le Pakistan Va Légaliser le Cannabis à des Fins Médicinales : Une Révolution en Marche

Le gouvernement pakistanais vient d’annoncer une décision historique :...

Référendum sur le Cannabis en Slovénie : Nouvelles Perspectives et Défis

Le 9 juin prochain, les électeurs slovènes se prononceront...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img