THC : Le principal facteur de sinistres routiers aux USA

Partagez cet article

 

Les conducteurs sous l’emprise d’une substance psychotrope sont souvent responsables d’accidents graves. Une nouvelle recherche de la UMass Chan School of Medicine menée dans la ville américaine de Worcester (Massachusetts) le confirme. L’étude en question veut déterminer le rôle du THC et des drogues dans les accidents graves d’automobiles au début de la pandémie de COVID-19. Découvrez ce que cette recherche ainsi que ses résultats ont de si particulier.

Fréquente positivité aux stupéfiants et au THC des conducteurs de Worcester en Amérique

Souvent, les conducteurs de la cité de Worcester sont testés positifs aux substances psychotropes. Les consommateurs de THC sont fréquemment impliqués dans des accidents graves de la route. Le THC est le facteur le plus courant des sinistres routiers à Worcester selon l’étude de l’école de médecine UMass Chan.

Des avis partagés sur la dangerosité du THC

Certains experts soutiennent que le tétrahydrocannabinol (THC) affaiblit la réactivité et l’attention du conducteur lorsqu’il conduit. Le fait d’en consommer une infime quantité (6 mg) risque tout de même de diminuer son attention au volant.

Par opposition, certains chercheurs soutiennent que le THC augmente la vigilance chez les conducteurs de voiture. Selon eux, les facultés de ces derniers ne sont affaiblies que suite à la consommation d’une dose élevée. En revanche, l’alcool peut inciter les conducteurs à abuser de la vitesse. Cela signifie que l’ivresse affaiblit plutôt les fonctions conscientes de ces derniers.

Quoi qu’il en soit, il est imprudent de prendre du THC, des cannabinoïdes ou d’autres drogues avant de conduire. D’autant plus qu’il est difficile d’échapper à un test positif en les consommant.

Quelques détails sur le procédé de l’étude américaine de la UMass Chan School of Medicine

Les chercheurs ont procédé à des analyses toxicologiques d’échantillons de sang. Pour ce faire, ils ont choisi des victimes grièvement blessées ou tuées dans des accidents de la circulation à Worcester. Ils ont recueilli des données auprès de 7 200 usagers de la route. Cela implique les conducteurs, les cyclistes, et les piétons, ayant pris la route sur une période de 18 mois (depuis janvier 2020).

Près de 56 % des usagers de la route gravement ou mortellement blessés auraient été testés positifs à une ou plusieurs stupéfiants. Les cannabinoïdes étaient les plus courants (25,1 %), suivis de l’alcool (23,1 %). Les stimulants arrivent en troisième position avec 10,8 %, suivis des opioïdes avec 9,3 %.

Ampleur et particularité de la recherche

La recherche menée à Worcester constitue l’une des plus grandes études américaines basées sur la toxicologie des usagers routiers. Comme nous l’avons mentionné précédemment, les chercheurs ont prélevé le sang des personnes gravement blessées ou tuées dans des accidents. En fait, les recherches antérieures ne se concentraient que sur les conducteurs et ne tenaient pas compte des autres usagers (piétons, cyclistes, passagers, etc.).

Pertinence et nécessité de suivi de l’étude sur la conduite sous l’effet du THC et des drogues

Cette étude encourage à adapter les contre-mesures de conduite sous l’effet de la drogue. Les acteurs de la sécurité routière devraient notamment tenir compte des zones et des usagers spécifiques de la route. Il faudrait approfondir les études pour suivre la progression de la conduite sous l’effet du THC et de la drogue.

Découvrez également l’explosion des cas d’ingestion infantile de cannabis aux USA.

spot_img

Articles Similaires

Comprendre le Safe and Fair Banking Act (SAFE)

L'industrie du cannabis est l'un des secteurs à la...

Vue d’ensemble de l’examen du programme sur le cannabis aux États-Unis

Les États-Unis font actuellement l'objet d'un examen de leurs...

La Californie se rapproche de la légalisation des thérapies psychédéliques

La Californie avance à grands pas vers la légalisation...

Changements dans la politique du Texas en matière de cannabis médical et de drogues

Le Texas fait des progrès pour moderniser sa législation...

La législation sur la marijuana au Minnesota

L'Assemblée législative du Minnesota a récemment adopté un projet...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img