Cannabis Sativa vs Indica vs Ruderalis

Partagez cet article

 

Le cannabis est une plante qui, pendant longtemps, a été mal comprise. En effet, auparavant, il n’était associé qu’à son image de drogue. Il en est autrement aujourd’hui. Plusieurs recherches ont été effectuées dessus. La légalisation du cannabidiol a également aidé dans la démocratisation de certaines variétés de cannabis. Il devient donc important de s’intéresser aux différentes caractéristiques et variétés de cette plante. Le cannabis possède un nombre incalculable de variétés. Néanmoins, ces variétés peuvent être classées en trois différents types. Il s’agit du sativa, de l’indica et du ruderalis.

Le cannabis sativa

C’est lequel?

Le cannabis sativa est la variété de cannabis dont les plantes sont les plus grandes. Effectivement, ils sont parfois appelés arbres de weed. La croissance de la variété sativa est rapide. Elle est également verticale. Les têtes produites par cette variété sont d’une couleur vert clair. Cela s’explique par une présence de chlorophylle assez négligeable. D’ailleurs, cette caractéristique entraîne une période de longue floraison. La période de floraison d’une plante sativa peut atteindre plus de quatre mois. Grâce à cela, la plante sativa peut atteindre des hauteurs de plus de trois mètres lorsqu’elle est cultivée en extérieur. 

Les feuilles de sativa sont longues et fines. Elles disposent aussi de plusieurs doigts pouvant atteindre le nombre de onze. Malgré leurs longueurs, les sativas purs ont des têtes aérées accompagnées d’un rendement assez faible. Néanmoins, ils tolèrent mieux l’humidité et la moisissure comparées aux autres variétés. Le cannabis sativa a un effet planant et cérébral. Il est conseillé d’en fumer en journée. Précisément, les plantes sativas stimulent le cerveau en le rendant plus créatif. Les variétés naturelles de sativa sont complètement dépourvues de CBD. Il n’y a donc aucun effet sédatif.

Comment le cultiver?

Pour parler de sa culture, le cannabis sativa se cultive le plus souvent en extérieur. Bien évidemment, cela est dû à la longueur de ses plantes. Quant aux graines, elles peuvent prendre jusqu’à une semaine avant d’émerger. Pour cultiver du sativa, il faut donc s’armer d’une grande patience. Cependant, elles grandissent à une grande vitesse. La variété sativa n’est pas très gourmande. Elle mange peu et ne nécessite que des nutriments en petite quantité. 

Il est également possible de faire pousser des sativas en intérieur. Toutefois, cela n’est pas recommandé pour les cultivateurs débutants. Les grandes plantes de sativa cultivées en intérieur sont difficiles à gérer. Leurs cultures nécessitent des méthodes spécifiques telles que la culture en training ou la méthode ScrOG. C’est pour cela que cette pratique est réservée au cultivateur plus expérimenté.

Le cannabis indica

Lequel est-ce?

Le cannabis indica tient ses origines de l’Afghanistan. Il se caractérise par sa petite taille. Le vert de ses feuilles est plus foncé que celui du cannabis sativa. Ses feuilles contiennent également moins de doigts que la variété sativa. On peut y retrouver trois à cinq gros doigts ou sept dans de rares cas. Ses branches sont nombreuses et vigoureuses et les distances entre ses nœuds sont courtes. Le cannabis indica se répand comme un buisson. À part cela, l’indica est la variété la plus commune dans le marché du cannabis. Le cannabis indica possède des effets sédatifs puissants. Cela est en corrélation avec la quantité de CBD qu’il contient. 

La relaxation est donc le principal effet recherché par les consommateurs. On dit de l’indica que la défonce qu’elle procure est physique. De ce fait, il n’est pas recommandé d’en fumer au milieu de la journée. L’indica se consomme mieux en fin de soirée. L’idéal est de se poser tranquillement après une dure journée de travail en ingérant de l’indica. Étant donné sa forte teneur en CBD, l’indica possède des vertus thérapeutiques non négligeables.

Des graines féminisées

Concernant sa culture, il est primordial de choisir des graines féminisées. Une indica bien entretenue aura une floraison rapide. Contrairement au sativa, cette floraison s’accompagne d’un grand rendement. L’indica est également assez gourmande. Il faut donc s’assurer qu’elle supporte les doses de nutriments qu’on lui apporte. L’herbe doit alors être robuste. Les nuisibles pouvant être rencontrées par l’indica sont les moisissures et les champignons. Il faut y faire particulièrement attention car ils peuvent affecter une quantité considérable de têtes.

L’indica peut se cultiver en extérieur et dans ce cas il peut atteindre les deux mètres. Toutefois, il est plus favorable à une culture en intérieur. Dans ce cas-là, il n’atteindra qu’un mètre, mais ses têtes denses et compactes compensent sa petite taille. S’il est cultivé hors-saison ou lors de climat froid, l’humidité doit être assez basse.

Le cannabis ruderalis

Comment le reconnaître?

Le cannabis ruderalis provient de l’Asie centrale ainsi que de l’Europe de l’est. Pour sa découverte, il faut remercier le botaniste russe Janischewski qui l’a découvert en 1952. Étant donné les caractéristiques particulières de la plante, il se dit qu’il devrait appartenir à une espèce différente. D’abord le ruderalis se différencie de l’indica et du sativa par le fait que c’est une plante à auto floraison. Il est également plus court et son rendement est beaucoup plus faible. Sa durée de vie est également très courte, elle vit pendant environ 70 jours. 

Le ruderalis ne possède pas d’effet planant. En effet, sa teneur en THC est très faible. Par contre, il est assez riche en CBD. Le ruderalis n’a pas trop d’effet notable lorsqu’il est consommé tout seul. La floraison du ruderalis se déclenche moins d’un mois après sa germination. Sa capacité d’autofloraison lui vient des terres où elle pousse. Ces terres sont souvent victimes d’un manque de lumière.

Qu’en est-il de ses plantes?

Le cannabis ruderalis peut se cultiver durant toute l’année lorsqu’il n’y a pas de gelées. Le meilleur moment pour en planter en extérieur est le printemps. Durant cette saison, les conditions du sol sont optimales et la lumière du soleil permet aux plants de pousser correctement. Dans le cas des régions touchées par une saison froide constante, l’idéal est de planter en intérieur. Certains ont la chance d’habiter dans des régions où il fait constamment chaud. Ils auront donc le privilège de planter le ruderalis toute l’année. Ensuite, il faut bien choisir le lieu le mieux adapté à la culture. 

En extérieur, il est conseillé de protéger les plantes des éléments naturels. Les clôtures peuvent aider à remplir ce rôle. S’assurer également à ce que les clôtures n’empêchent pas la lumière du soleil de passer. Il faut également choisir un sol riche et sombre car cela procure les nutriments nécessaires. Enfin, en parlant de nutriments, il est primordial d’éviter d’apporter trop de nutriments au ruderalis. Ce dernier est une plante de très petite taille. Il ne nécessite donc pas beaucoup de nutriments. Étant donné ces effets inexistants, le ruderalis est surtout utilisé pour les croisements. Ce croisement apporte la capacité d’autofloraison aux variétés de sativa et d’indica.

Les variétés hybrides

Que faut-il retenir?

Les variétés hybrides sont les variétés que l’on retrouve le plus dans le marché. En effet, il est très rare de trouver de l’indica ou du sativa pur. D’habitude, une plante est une variété à dominance sativa ou à dominance indica. Dans certains cas, les doses sont équilibrées. Il existe plusieurs avantages à créer des variétés hybrides. D’abord, comme il a été précisé auparavant, le cannabis sativa a un plus mauvais rendement que la variété indica. Croiser ces deux variétés permet donc à la variété sativa d’obtenir un meilleur rendement et de meilleurs effets. 

Le ruderalis est lui aussi, un parfait exemple des avantages des variétés hybrides de cannabis. Vu qu’il possède très peu d’effets notables, il est surtout employé pour créer de nouvelles variétés avec d’autres dominances. Le croisement de deux espèces permet aussi d’obtenir de nouvelles souches. Les qualités telles que la durée des effets, la saveur, les effets, le cycle de vie et l’adaptation au climat sont améliorées. Vu le nombre incalculable de cannabis qu’on trouve aujourd’hui, les possibilités de croisement sont infinies. Pour créer un cannabis hybride, il suffit juste de croiser deux variétés de cannabis

Avoir son plant d’hybride

En vue de maximiser la qualité du produit obtenu, il est idéal de croiser les meilleures variétés. Le croisement peut être effectué par un débutant. Cependant, pour assurer une ligne génétique stable, il vaut mieux faire appel à un professionnel. Ces professionnels sont appelés breeders. Certaines notions sont essentielles pour mieux comprendre l’hybridation du cannabis. Ce sont :

  • F1 : la première génération résultant du premier croisement
  • F2 : la deuxième génération
  • Le gène 
  • L’allèle : deux d’entre eux forment les gènes
  • Homozygote : lorsque deux allèles sont les mêmes
  • Hétérozygote : lorsque deux allèles sont différents
  • Dominance : lorsqu’un allèle en masque un autre, cela détermine si la plante est à dominance indica ou sativa

En définitive, le cannabis sativa se caractérise par sa grande taille, sa floraison impressionnante et ses têtes assez légères. Le cannabis indica est plus petit que le sativa. Sa floraison est rapide et il possède un meilleur rendement. Le ruderalis quant à lui est très petit. Mais, il a la faculté d’autofloraison. Il n’a pas trop d’effet notable et il est surtout utilisé pour la création de variété hybride. D’ailleurs, ce sont les variétés hybrides qui sont les plus présentes sur le marché. Il permet d’obtenir des variétés uniques avec de meilleures qualités.

spot_img

Articles Similaires

La Thaïlande réinterdira le cannabis en 2025

La Thaïlande, qui avait marqué l’histoire en devenant le...

Cannabis et ados : Ce que les parents doivent savoir

Ah, le cannabis ! Avec sa légalisation au Canada, il...

Booba se lance dans le cannabis !

Le célèbre rappeur Booba ne se contente plus de...

26 nouvelles drogues en Europe en 2023

L’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (EMCDDA) a...

Trois États Américains Envisagent la Légalisation du Cannabis en Novembre

Alors que les discussions sur la légalisation du cannabis...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img