Cannabutter : Mode d’emploi

Partagez cet article

 

Avez-vous déjà entendu parler du cannabutter ? C’est du beurre de cannabis, chargé en cannabinoïdes comme le THC et le CBD. Comment est-il fabriqué ? Comment l’utiliser ? Quels effets procure-t-il ? Le point dans cet article. 

Le cannabutter c’est quoi ?

Le cannabutter est tout simplement le nec plus ultra des ingrédients comestibles à base de cannabis. C’est le moteur de presque tous les aliments à base de cannabis, comme les fameux brownies à la weed et les space cake.

Le principe de base de cette recette révolutionnaire est que le beurre (une excellente source de graisse) absorbe les cannabinoïdes liposolubles tels que le THC et le CBD. Cette solution peut alors être utilisée pour médicamenter pratiquement n’importe quel plat qui titille vos papilles et qui nécessite ou pourrait bénéficier d’un peu de beurre.

Comment est-il obtenu ?

Pour faire du beurre de cannabis, vous aurez besoin de cannabis décarboxylé (c’est-à-dire chauffé à une température élevée pour activer les cannabinoïdes), de beurre et d’eau. La méthode la plus courante consiste à faire fondre le beurre dans une casserole à feu moyen, puis à ajouter le cannabis décarboxylé et de l’eau. Laissez le mélange mijoter pendant environ 2 à 3 heures, en remuant régulièrement, puis filtrez-le à travers un tamis ou un chinois pour retirer les morceaux de cannabis. Le beurre de cannabis est maintenant prêt à être utilisé dans vos recettes.

Cannabutter with marijuana leaf on saucer, isolated on white background. Cannabis butter, natural remedy.
Cannabutter with marijuana leaf on saucer, isolated on white background. Cannabis butter, natural remedy.

Il est important de noter que la fabrication de beurre de cannabis est illégale dans certains endroits. Il est donc important de vérifier les lois locales avant de commencer ce processus.

Qu’est-ce que la décarboxylation ?

La décarboxylation est un processus chimique qui consiste à retirer un groupe de carboxyle (COOH) d’un acide cannabinoïde, comme l’acide cannabidiolique (CBDA) ou l’acide tétrahydrocannabinolique (THCA), pour produire des cannabinoïdes psychoactifs comme le CBD ou le THC. C’est un processus important car les cannabinoïdes non décarboxylés ne produisent pas les effets psychoactifs souhaités.

Comment se passe le processus ?

Il y a plusieurs façons de décarboxyler le cannabis, mais la méthode la plus courante consiste à le faire à l’aide de la chaleur. Il suffit de faire cuire le cannabis décortiqué à une température de 115-120 degrés Celsius (240-248 degrés Fahrenheit) pendant environ 45 minutes à une heure. Il est important de surveiller la température pour éviter de brûler le cannabis, ce qui peut altérer les cannabinoïdes. Il est également possible de faire décarboxyler le cannabis en le faisant sécher au soleil ou en le fumant.

À noter 

La décarboxylation est un processus irréversible, il est donc important de choisir la méthode appropriée pour vos besoins. Il est également important de vérifier les lois locales avant de commencer ce processus.

Comment fabrique-t-on du cannabutter ?

Fabriquer du cannabutter ne prend pas beaucoup de temps. Environ 1 heure est nécessaire pour obtenir ce produit comestible magique et polyvalent. 10-15 minutes sont consacrées à la préparation et le temps de cuisson totalise 45 minutes. Rappelez-vous que la décarboxylation du cannabis est une étape incontournable avant de commencer à cuisiner pour obtenir les meilleurs résultats.

Matériels et ingrédients

Pour préparer du cannabutter, voici les ingrédients et le matériel nécessaires.

  • Matériel : une spatule ou une grande cuillère, une casserole ou une marmite, un grand bol, un tamis, du linge à fromage et un contenant hermétique.
  • Ingrédients : 1/4 d’once (7 grammes) de têtes de cannabis décarboxylées et 1/2 tasse de beurre non salé.

Préparation

Commencez par moudre finement les têtes de cannabis décarboxylées pour augmenter la surface de l’herbe et favoriser une absorption maximale des cannabinoïdes. Ensuite, faites fondre le beurre à feu doux dans la casserole ou la marmite. Ajoutez progressivement les morceaux de cannabis moulus et remuez à chaque fois. Il est possible de remplacer le beurre par de l’huile de coco qui est riche en graisses et qui aide à absorber les cannabinoïdes. Cet article peut vous aider à faire le bon choix des corps gras pour les cannabinoïdes. 

Étapes finales

Pour finir la préparation du cannabutter, voici les étapes à suivre:

  • Laisser mijoter le mélange à feu doux pendant 45 minutes en remuant régulièrement.
  • Filtrer le mélange dans un bol en utilisant un tamis pour éliminer les morceaux de résidus de têtes. Utiliser une spatule ou une cuillère pour presser les têtes dans le tamis afin d’extraire tout le beurre infusé restant.
  • Il est possible de refiltrer le mélange à travers un linge à fromage fin pour éliminer les particules de têtes plus fines.
  • Ce qui reste devrait être une huile teintée de vert qui finira par se solidifier en un beau bloc vert de bonté comestible. Placer le produit final dans un contenant hermétique et le conserver au réfrigérateur ou au congélateur pour une durée de conservation maximale.
  • Le cannabutter ainsi obtenu peut être utilisé pour créer des recettes médicamenteuses variées.
Cooking of marijuana green butter in hot water in kitchen

Trois utilisations courantes du cannabutter

Le cannabutter peut être utilisé de différentes façons pour consommer des cannabinoïdes, comme le THC ou le CBD. Voici quelques exemples d’utilisation courante:

  1. Cuisine : Le cannabutter peut être utilisé comme ingrédient de base pour faire des recettes qui nécessitent de l’huile ou du beurre, comme les brownies, les cookies, les gâteaux, les sauces, etc. Il est important de noter que le cannabutter peut être utilisé en remplacement de l’huile ou du beurre dans les recettes, mais il est important de surveiller la dose pour éviter les effets secondaires indésirables.
  2. Teinture : Le cannabutter peut être utilisé pour infuser de la nourriture ou des boissons, comme du thé ou du café, pour obtenir les effets des cannabinoïdes.
  3. Topique : Le cannabutter peut également être utilisé comme un onguent topique pour soulager les douleurs articulaires et les douleurs musculaires, en le massant sur la zone douloureuse.

Il est important de noter que le cannabutter est généralement fabriqué à partir de cannabis décarboxylé, ce qui signifie qu’il a été exposé à la chaleur pour activer les cannabinoïdes. Il faut surveiller la dose pour éviter les effets négatifs, car le THC est psychoactif et peut causer des effets indésirables comme l’anxiété et la paranoia. Enfin, il est également important de vérifier les lois locales avant de consommer du cannabutter, car il est illégal dans certains endroits.

Quels sont ses effets ?

Les effets du cannabutter dépendent principalement de la quantité de cannabinoïdes qu’il contient, en particulier de THC et de CBD. Le THC est le cannabinoïde psychoactif le plus connu, qui peut produire des effets tels que l’euphorie, la désinhibition, la relaxation et l’augmentation de la sensibilité aux stimuli. Le CBD, quant à lui, est généralement considéré comme ayant des propriétés anxiolytiques et anti-inflammatoires, mais il n’a pas d’effet psychoactif.

Des effets indésirables ?

Les effets peuvent varier considérablement selon les personnes, l’utilisation, la dose et l’état mental et physique. Ainsi, le THC peut causer des effets secondaires indésirables, tels que l’anxiété, la confusion mentale, la somnolence et la baisse de la coordination motrice. Il est donc important de commencer avec une dose faible et de l’augmenter progressivement pour éviter ces effets secondaires. 

Existe-t-il des risques de surdosage ?

Il est possible de surdoser sur du cannabutter si vous consommez une quantité excessive de THC. Un surdosage peut causer des effets indésirables tels que des hallucinations, des crises de panique, de l’anxiété, des nausées et des vomissements. Il peut également causer des problèmes de coordination et de mémoire à court terme. Il est donc important de commencer avec une dose faible et de l’augmenter progressivement pour éviter ces effets secondaires. Il est également important de noter que les effets de l’ingestion de THC peuvent être plus importants que ceux de l’inhalation, car ils peuvent prendre jusqu’à 2 heures pour se manifester et peuvent durer jusqu’à 8 heures. Il est donc important de faire preuve de prudence et de ne pas trop en consommer. Il est recommandé de consulter un médecin si vous ressentez des effets indésirables importants.

Le cannabutter est un ingrédient incontournable pour toutes les préparations culinaires à base de cannabis et bien d’autres encore. Contenu par processus de décarboxylation, il est généralement facile à fabriquer. Maintenant que vous avez le beurre, découvrez les edibles de cannabis

spot_img

Articles Similaires

UCN : Parler de cannabis sans aucune censure

Le sujet du cannabis a toujours fait l’objet de...

THC : D’où vient le taux 0,3 %

Dans plusieurs pays, il est facile de différencier le...

Nevada : Un lounge de cannabis pour le tourisme

Il existe de plus en plus de consommateurs de...

New York : L’autoculture du cannabis bientôt

De plus en plus de pays ont déjà adopté...

Espagne : En voie pour la légalisation du cannabis médical

L’Espagne connaît aussi un bouleversement politique et sanitaire à...

République tchèque : Interdiction du HHC

Le statut du HHC pose un problème dans de...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img