Culture de cannabis DIY en intérieur

Partagez cet article

 

Si vous êtes passionné par la culture du cannabis, mais que vous habitez dans un endroit où sa culture est illégale, ou tout simplement si vous souhaitez garder votre jardin intérieur secret, la création d’une chambre de culture bricolée peut être la solution idéale. Non seulement elle vous permettra de contrôler avec précision les conditions de croissance, mais elle vous aidera également à éviter les regards indiscrets, les odeurs indésirables et la fuite de lumière. Dans cet article, nous allons explorer comment construire une tente de culture bon marché pour démarrer votre propre jardin intérieur de manière ludique et accessible.

Les fondements de la culture secrète

Avant de vous lancer dans la construction de votre propre chambre de culture, il est essentiel de comprendre les bases. Ce qui distingue une tente de culture d’un simple espace de croissance, c’est sa capacité à garder secrète la lumière qui pourrait trahir votre activité de jardinage. De plus, elle doit être bien étanche à l’air pour permettre le fonctionnement des ventilateurs d’extraction tout en maintenant des conditions de température et d’humidité stables, favorisant ainsi la santé de vos plantes. N’oubliez pas d’inclure un humidificateur si nécessaire pour vos plantes.

En construisant votre propre tente de culture, vous pouvez créer un espace discret et totalement fonctionnel, à la hauteur de vos besoins, en veillant à respecter ces exigences fondamentales. Vous pouvez aller aussi grand que vous le souhaitez, en utilisant les bons matériaux et en prenant votre temps pour le construire. Malgré ce que l’on pourrait penser, ce n’est pas aussi difficile que cela en a l’air.

L’étanchéité à la lumière : Garder un jardin secret

Votre chambre de culture doit être totalement étanche à la lumière pour éviter le gaspillage de précieuse lumière et le stress inutile pour vos plantes. La gestion des cycles de lumière est une compétence cruciale pour tout jardinier. Pendant la phase de floraison, un cycle lumineux de 12 heures de lumière et 12 heures d’obscurité est essentiel. Si une source lumineuse extérieure pénètre dans votre espace de culture pendant les heures d’obscurité, elle peut stresser vos plantes, les faisant revenir à la phase de croissance ou les transformer en hermaphrodites.

C’est pourquoi votre chambre de culture de cannabis doit être parfaitement étanche à la lumière. Cela maximisera l’utilisation de la lumière et empêchera tout problème potentiel dans votre jardin.

culture

Étanchéité à l’eau : Garder votre bois au sec

Si vous choisissez de construire votre chambre de culture à partir de contreplaqué ou d’un matériau similaire, assurez-vous de recouvrir l’intérieur d’une matière imperméable, comme une feuille de plastique. En prenant soin de votre espace de culture comme vous le feriez pour vos plantes vertes, vous évitez que le bois ne s’humidifie et pourrisse. De plus, cela facilitera grandement le nettoyage et éliminera le risque de fuites d’eau sur le sol.

Étanchéité à l’air : Contrôler la température, l’humidité et le flux d’air

L’un des avantages de la culture en intérieur est la capacité de contrôler précisément la température, l’humidité et le flux d’air. Par conséquent, il est essentiel que votre chambre de culture soit hermétique à l’air. Si l’air s’échappe, votre ventilateur d’extraction ne fonctionnera pas correctement, l’odeur du cannabis pourrait s’échapper, et vous risquez d’attirer des insectes.

Une étanchéité à l’air adéquate est essentielle, surtout si vous cultivez dans une région où le cannabis est illégal. Le moindre soupçon d’odeur ou de lumière provenant de votre espace de culture peut vous causer des ennuis. Assurez-vous donc de vérifier régulièrement l’étanchéité de votre chambre pour éviter toute mauvaise surprise.

Diverses approches de construction

Lorsque vous vous lancez dans la construction de votre propre chambre de culture, vos options sont assez variées, et la taille de votre espace dépendra de vos préférences et de vos besoins. Deux méthodes courantes sont à votre disposition :

Structure en métal avec feuille de plastique

Cette option consiste à créer une structure en métal (ou en bois, voire en plastique) et à la recouvrir d’une feuille de plastique. Cette méthode est simple et économique, offrant un moyen pratique de construire votre espace de culture.

Structure ressemblant à un placard en contreplaqué

Une autre approche consiste à construire une structure similaire à un placard à partir de contreplaqué. Cette méthode offre un aspect plus discret et peut être intégrée harmonieusement à votre espace domestique.

Espaces domestiques adaptés à la culture en intérieur

Le choix de l’emplacement de votre chambre de culture est crucial, car il influence la discrétion, la commodité et la gestion de l’environnement. Voici quelques points à considérer :

L’intimité et la discrétion

Si vous cultivez dans une région où la culture du cannabis est mal vue ou illégale, l’intimité et la discrétion doivent être vos priorités. Optez pour un endroit où vous pouvez garder votre activité secrète.

Contrôle de l’environnement

L’un des avantages majeurs de la culture en intérieur est la maîtrise totale de l’environnement. Choisissez un endroit où vous pouvez facilement réguler la température, l’humidité et le flux d’air pour optimiser la croissance de vos plantes.

Sous-sol ou cave à vin

Les espaces souterrains, tels que les sous-sols ou les caves à vin, offrent une stabilité thermique naturelle. Ils restent plus frais en été et plus chauds en hiver, ce qui facilite le contrôle de la température. Assurez-vous cependant que l’humidité reste sous contrôle en utilisant un déshumidificateur si nécessaire.

Réduction des odeurs et des sons

La culture en sous-sol peut aider à réduire les odeurs et les bruits indésirables. Même avec des ventilateurs et des filtres à charbon de qualité, il peut subsister un bourdonnement constant et des parfums intenses pendant la floraison. Soyez conscient de ces facteurs.

Garages

Les garages sont également un choix populaire, bien que la gestion des variations de température puisse être un défi. Avec la planification et l’équipement appropriés, les cultivateurs débutants peuvent réussir à cultiver dans un garage. La confidentialité peut être un enjeu, alors prenez cela en compte.

Placard, armoire ou garde-manger

Si vous envisagez de cultiver à petite échelle, un placard, une armoire ou un garde-manger peuvent être suffisants. Les dimensions minimales recommandées sont d’environ 2 pieds de large, 2 pieds de haut et 1 pied de profondeur. La culture en placard est une option populaire pour les débutants, avec de nombreuses ressources disponibles en ligne.

Construire votre propre espace de culture intérieure étape par étape

Pour mettre en place votre propre espace de culture en intérieur, il vous faudra quelques matériaux et outils de base, dont certains pourraient déjà être à votre disposition. Voici ce dont vous aurez besoin :

Matériel/Outils Quantité Matériel/Outils Quantité
Tente de culture 1x1x2m 1 unité Boîte de culture 1x1x2m 1 unité
100 cm de tuyau en PVC x11 100 cm de poutres en bois x10-11
200 cm de tuyau en PVC x8 100×100 cm de feuille de contreplaqué x1
Genoux en PVC à 3 voies x8 100×200 cm de feuille de contreplaqué x4
Tés en PVC x6 Par charnières x4
Feuille de plastique ou Mylar 12 mètres Feuille d’isolation en caoutchouc Optionnel

Tente de culture

Une tente de culture est une excellente option pour une installation DIY, car elle peut être facilement démontée et remontée selon vos besoins, sans nécessiter d’efforts considérables.

Pour construire une tente de culture, vous devrez vous munir de poteaux en bois, en métal ou en plastique, ainsi que d’une feuille de plastique.

La taille des poteaux dépendra de la hauteur et des dimensions de la tente de culture que vous envisagez, mais voici un exemple pour une tente de culture 1x1x2 :

  • Assemblez les poteaux comme indiqué dans l’image ci-dessous. Vous aurez besoin de 8 poteaux de 1 mètre pour la partie supérieure et inférieure de la structure, 3 poteaux de 1 mètre pour (E) et (F), et 8 poteaux de 2 mètres pour (C) et (B).
  • Pour faciliter le montage, vous pouvez découper les poteaux de 2 mètres en 8 poteaux de 1 mètre et les relier avec des raccords en PVC.
  • Ensuite, mesurez et découpez la feuille de plastique pour qu’elle s’adapte à votre tente de culture. Assurez-vous qu’elle est exempte de trous pour éviter les fuites de lumière. Si votre région n’est pas trop chaude, vous pouvez envisager d’utiliser deux couches de plastique pour renforcer la résistance de la tente.
  • Bien que la feuille de plastique soit imperméable, recouvrez l’intérieur de la tente avec un matériau réfléchissant la lumière, comme du mylar ou du plastique blanc. Notez que si le mylar n’est pas disponible, une feuille de plastique blanche peut également faire l’affaire, même si elle ne réfléchira pas la lumière aussi efficacement.

tente de culture

Boîte de culture (grow ‘box’)

Une boîte de culture est plus simple à construire, mais elle n’est pas aussi facilement démontable qu’une tente. Elle peut également être vulnérable à la moisissure en raison de l’humidité et des déversements d’eau. Voici comment construire une boîte de culture en utilisant du contreplaqué et des poutres en bois :

  • Assemblez la structure en utilisant des poutres en bois de 1 mètre pour (A), 2 mètres pour (B), et 1 à 2 mètres pour (C), en fonction du poids de vos luminaires, de votre ventilateur d’extraction, et de votre filtre à charbon. Vous pouvez également ajouter un hygromètre pour surveiller le taux d’humidité.
  • Une fois la structure en place, découpez le contreplaqué pour fermer les côtés de la chambre de culture. Vous aurez besoin de feuilles de contreplaqué de 1×1 mètre (x1) et 1×2 mètres (x4). Assurez-vous que les découpes sont précises pour éviter les fuites de lumière et garantir l’étanchéité de la chambre.
  • Divisez l’une des feuilles de contreplaqué de 1×2 mètres en deux pour créer une porte. Installez 4 charnières de porte pour permettre une ouverture et une fermeture faciles de la boîte.
  • Facultatif, mais recommandé : Appliquez des morceaux de feuille de caoutchouc là où les feuilles de contreplaqué se rejoignent et entre les portes pour maintenir la température et l’humidité stables.

Pour prévenir la moisissure due à l’humidité, recouvrez l’intérieur de la boîte avec deux couches de matériau approprié.

Objectif

L’objectif final de votre projet de tente ou de boîte de culture DIY devrait ressembler à l’image ci-dessous (voir image).

Bien sûr, il peut y avoir quelques variations mineures en fonction de votre conception et de vos préférences personnelles.

Cependant, une fois que vous avez accompli la construction de base, il y a d’autres éléments essentiels nécessaires pour que votre espace de culture fonctionne correctement. Voici les éléments indispensables :

  • Système de ventilation : Un système de ventilation est essentiel pour assurer une circulation d’air adéquate et éliminer l’excès d’humidité. Il garantit également que vos plantes reçoivent de l’oxygène frais.
  • Filtre à charbon : Un filtre à charbon est crucial pour éliminer les odeurs indésirables de votre espace de culture, en particulier pendant la floraison.
  • Éclairage : Vous aurez besoin d’une source de lumière appropriée pour la croissance de vos plantes. Malheureusement, ces éléments ne peuvent pas être fabriqués chez vous (à moins d’avoir des compétences en électronique), vous devrez donc les acheter. Heureusement, il existe de nombreuses options adaptées aux petits espaces, ce qui est idéal pour obtenir une culture réussie et des rendements optimaux.

Peu importe si vous achetez ou construisez l’équipement susmentionné, assurez-vous de ne pas surcharger le circuit électrique avec tous les appareils que vous utiliserez. Soyez donc très prudent pour éviter les incendies ou tout autre problème grave.

box de culture

Mesures de sécurité : Électricité et prévention des incendies

Maintenant que la structure de base est en place, il est temps de connecter le reste de l’équipement. Cependant, si vous n’avez pas de connaissances en électricité ou si vous ne suivez pas les précautions de sécurité de base, cela peut s’avérer dangereux. Pour vous aider à éviter les urgences, voici quelques points à prendre en compte :

Ce sujet peut sembler technique, mais ne vous découragez pas. Après tout, vous ne devrez le faire qu’une seule fois, et vous récolterez les bénéfices de la culture à domicile pendant des années.

Identification du circuit

Tout d’abord, comprenez que toutes les prises de courant sont connectées à un circuit. Cela signifie que même si vous branchez l’éclairage sur une prise et le ventilateur d’extraction sur une autre, si ces prises se trouvent dans la même pièce, elles peuvent appartenir au même circuit. Chaque circuit a une capacité spécifique avant de surchauffer.

Identifiez le circuit que vous prévoyez d’utiliser. Vous pouvez également connecter votre équipement à deux circuits distincts si nécessaire, mais vous devrez utiliser des rallonges. Il est plus sûr de calculer la capacité du circuit et de rester en deçà de cette limite pour éviter les problèmes.

Calcul de la capacité électrique

Pour cela, vous devrez consulter l’étiquette du panneau de disjoncteurs, qui doit indiquer le nom du circuit (par exemple, « Chambre principale » ou « Chambre n°2 ») et l’ampérage du circuit (5A, 15A ou 20A), ainsi que la tension (généralement 110V ou 220V, selon la région).

Pour calculer la capacité de puissance, utilisez la formule suivante :

Tension x Ampérage = Puissance maximale

Par exemple, si l’étiquette indique 15A et 220V :

220V x 15A = 3300W

Vous obtenez une puissance maximale de 3300W pour ce circuit. Si votre luminaire consomme 400W et votre ventilateur d’extraction 150W, le total est de 550W, ce qui est bien inférieur à la capacité maximale de 3300W du circuit. Cela garantit un fonctionnement sûr et sans risque de surcharge.

N’oubliez pas que la capacité de puissance concerne l’ensemble du circuit, pas une prise individuelle. Respectez ces consignes de sécurité pour éviter tout danger électrique ou incendie.

Ventilation

Lorsque vous cultivez du cannabis, la ventilation joue un rôle crucial. Un système de ventilation bien conçu dans votre chambre de culture offre de nombreux avantages, notamment :

Amélioration de la photosynthèse

Les plantes de cannabis nécessitent du CO2 pour la photosynthèse, un processus vital pour leur croissance. Au cours de la photosynthèse, les plantes absorbent de l’eau et du CO2 pour produire des sucres grâce à l’énergie lumineuse. Une bonne ventilation permet d’apporter le CO2 nécessaire à ce processus.

Maintien de températures optimal

En dehors de l’utilisation d’un climatiseur dédié, la ventilation est la principale méthode pour maintenir des températures basses et stables. Si vous cultivez avec des lampes HPS, par exemple, une ventilation adéquate est essentielle pour éviter la surchauffe.

Contrôle de l’humidité

La ventilation contribue à maintenir le taux d’humidité à un niveau optimal, ce qui est particulièrement crucial pendant la phase de floraison. Un système de ventilation efficace aide à éliminer l’excès d’humidité causé par la rétention d’eau dans le substrat et la transpiration des plantes.

Prévention des moisissures et des insectes

La ventilation adéquate aide à prévenir la prolifération de moisissures et d’insectes, car la plupart de ces parasites se développent dans des environnements chauds et humides. En maintenant les niveaux d’humidité et de température appropriés, vous réduisez considérablement les risques d’infestations.

Ventilateur oscillant

Un ventilateur oscillant est placé à l’intérieur de la salle de culture pour créer un mouvement d’air au-dessus de la canopée des plantes. Cela favorise non seulement un refroidissement efficace des plantes, mais aussi un mouvement oscillant qui renforce la structure des branches, les rendant plus robustes pour supporter les gros bourgeons qui se développent pendant la floraison. Veillez à régler correctement la puissance des ventilateurs oscillants pour éviter de stresser vos plantes.

Ventilateur d’extraction

Le ventilateur d’extraction est généralement installé en haut de l’espace de culture et est relié par un conduit au filtre à charbon. Les ventilateurs d’extraction assurent un échange d’air efficace, crucial pour la croissance des plantes. Ils fournissent le CO2 dont les plantes ont besoin tout en évacuant l’oxygène. Un bon système de ventilation avec un ventilateur approprié favorise également le développement robuste des tiges, ce qui les aide à soutenir les lourds bourgeons pendant la floraison.

Filtre à charbon

Le filtre à charbon est directement raccordé au ventilateur d’extraction, parfois à l’aide de tuyaux. Il est chargé d’éliminer les fortes odeurs de cannabis avant que l’air ne soit évacué. Un filtre à charbon est essentiel si vous cultivez en intérieur dans une zone où la culture du cannabis est illégale. Il évitera les problèmes avec vos voisins et les autorités. Lorsque vous construisez votre propre tente ou boîte de culture, assurez-vous de prévoir des ouvertures pour le passage des conduits d’air.

Fixation de la lumière

culture

La lumière joue un rôle essentiel dans la culture de toutes sortes de plantes, y compris le cannabis. Selon le type de luminaire que vous prévoyez d’utiliser, vous devrez effectuer quelques ajustements pour régler correctement la hauteur de votre éclairage. Certaines lumières sont plus lourdes que d’autres, ou vous pourriez avoir besoin de plusieurs luminaires. Il est crucial de tester la structure que vous avez construite, y compris le ventilateur d’extraction, le filtre à charbon et les luminaires. Vous devez vous assurer qu’elle est stable et capable de supporter le poids des équipements pour éviter tout danger pour vos plantes en cas de chute.

Options d’éclairage

Le choix de l’éclairage dépend en partie de la configuration de votre chambre de culture. Pour un petit espace destiné aux semis et aux clones, vous n’aurez pas besoin de lampes aussi puissantes que pour la phase de floraison. Il existe plusieurs options d’éclairage parmi lesquelles choisir, chacune adaptée à des besoins spécifiques.

Panneaux LED

Les panneaux LED sont devenus très populaires ces dernières années en raison de leurs avantages. Ils émettent moins de chaleur que les lampes HID et ne nécessitent pas de ventilation supplémentaire pour évacuer la chaleur. Les LED sont durables, ont une longue durée de vie, sont légères et peuvent être suspendues dans n’importe quelle orientation. Bien qu’elles aient un coût initial plus élevé que les HID, elles sont plus économes en énergie à long terme. Il est essentiel d’acheter des LED de qualité auprès de fabricants réputés pour éviter les produits de qualité inférieure.

Lampes à décharge à haute intensité – Ampoules HPS et MH

Les lampes à décharge à haute intensité, y compris les lampes à halogénures métalliques (MH) et les lampes à sodium haute pression (HPS), ont été utilisées pendant longtemps. Les MH sont idéales pour la croissance végétative, tandis que les HPS sont idéales pour la floraison. Certaines personnes utilisent les deux types d’ampoules. Cependant, ces lampes produisent beaucoup de chaleur, nécessitant une ventilation supplémentaire, et ont une durée de vie plus courte que les LED.

Lampes fluorescentes (CFL)

Les lampes fluorescentes sont abordables et produisent moins de chaleur que les HID. Elles conviennent aux petits espaces de culture et ont une durée de vie décente. Cependant, elles ne sont pas aussi puissantes que les autres options d’éclairage et ne pénètrent pas bien le feuillage des plantes.

Conclusion

En fin de compte, vous pouvez créer votre propre espace de culture intérieure de manière économique en construisant vous-même la tente ou la boîte de culture. Assurez-vous de prendre des mesures appropriées pour garantir sa stabilité et sa capacité à supporter l’équipement de culture. Avec le bon éclairage, système de ventilation, et des précautions appropriées, vous pouvez cultiver du cannabis de qualité sans dépenser une fortune.

 

spot_img

Articles Similaires

Cannabis comestible ou édibles : Quels sont les bienfaits ?

Les bienfaits du cannabis dans l’alimentation, y avez-vous déjà...

Cannabis récréatif : Entre lois et fausses certitudes

Ces dernières années, notre façon d’utiliser ainsi que notre...

Strasbourg se penche sur la légalisation du cannabis

Après la légalisation du cannabis en Allemagne, la maire...

Chaos à New York : Légalisation du cannabis invalidée ?

Une récente décision de justice a bouleversé l’industrie du...

Exploitez tout le Potentiel du Cannabis : Révolution de la Fertilisation Foliaire !

Dans le domaine de la culture du cannabis, maximiser...

Le Duo Cannabinoïde : CBD vs THC dans le Soulagement de l’Anxiété

L’anxiété est l’un des troubles mentaux les plus répandus...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img