DEA : La teneur en THC du cannabis illicite atteint 16 % aux États-Unis

Partagez cet article

 

Selon la DEA, les États-Unis connaissent actuellement une hausse régulière de la teneur en THC dans les fleurs de cannabis illégal. Dans leur rapport intitulé National Drug Threat Assessment et relayé par MJBizDaily, cette hausse atteint une moyenne de 16 %. 

Une augmentation continue du THC

Les données du programme de surveillance du cannabis de l’université du Mississippi confirment également cette augmentation du taux de THC. Elle aurait grimpé de 29 %, avec un pic à 16 %, en l’espace d’une année. Plusieurs hypothèses tentent d’expliquer le phénomène. D’après une théorie plausible, cela est dû à l’influence du marché. En effet, les consommateurs auraient une préférence marquée pour le cannabis fort en THC. De leur côté, les experts tirent la sonnette d’alarme. Selon eux, le taux de THC seul ne définit pas la qualité du produit.

Même sur le marché légal, malgré les contrôles stricts auxquels le cannabis est soumis, les taux de THC sont bien plus élevés que sur le marché noir. Il y a donc un risque que les taux soient gonflés dans les tests en laboratoire, sous la pression de la concurrence. En effet, il y a des rumeurs selon lesquelles les laboratoires seraient enclins à produire des résultats favorables, dans le but de conserver leur clientèle. 

Par exemple, une étude menée au Colorado a observé une surestimation des taux de THC, allant jusqu’à 35 %. Dans un marché compétitif, on se demande si les tests en laboratoire sont réellement objectifs. Par ailleurs, les changements réglementaires comme en Californie peuvent également influencer les chiffres. Par exemple, les nouvelles lois sur les protocoles de tests ont fait baisser de 7 % la moyenne du THC durant les premiers mois de l’année 2024.

THC

Regards croisés sur le cannabis illicite

Le cannabis saisi sur le marché noir est souvent lié à des organisations criminelles d’envergure internationale. On peut citer par exemple les cartels mexicains de la drogue, ou encore les groupes asiatiques de trafic de drogue. Face à cette situation complexe, on peut dire que la lutte contre le trafic illicite de drogues est confrontée à un énorme défi, surtout en matière de sécurité publique et de santé publique.  

L’augmentation du taux de THC du cannabis illégal soulève des préoccupations légitimes, en particulier en ce qui concerne les risques pour la santé des populations vulnérables, comme les jeunes et les enfants. Cette concentration accrue en THC peut entraîner des risques non négligeables. Cela se traduit généralement par des effets plus intenses et potentiellement dangereux. Par conséquent, plus de sensibilisation ainsi que des efforts de prévention ciblés sont nécessaires. 

Pour toutes ces raisons, les autorités, telles que la DEA, appellent à la vigilance. Ils mettent en garde contre les dangers potentiels associés à cette tendance à la hausse du THC dans les fleurs de cannabis vendu au noir. Cette mise en garde a pour objectif de sensibiliser le public et les décideurs aux risques inhérents à la consommation de cannabis plus puissant. En même temps, ils soulignent l’importance de stratégies efficaces de réduction des méfaits et de prévention des abus de drogues.

 

spot_img

Articles Similaires

OG Kush : Mystères olfactifs sous diverses identités

La véritable origine de l’OG Kush varie selon la...

THC et lait maternel : Révélations

Une équipe de chercheurs de l’Université d’État de Washington...

Cannabis et Soulagement de la Douleur : Les Terpènes plus Puissants que la Morphine ?

Une révolution médicale semble en marche. Des chercheurs de...

Décrocher du cannabis : 5 étapes essentielles !

Le cannabis fait partie du quotidien de nombreux Français,...

La Rébellion des Cherokees : Le Cannabis comme Acte de Souveraineté !

Cherokee, Caroline du Nord – Dans une salle de...

Royaume-Uni : Premier cannabis médical national disponible

Le cultivateur britannique de cannabis médical Glass Pharms a...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img