La fin de la vente légale du HHC à La Réunion : la réaction d’un revendeur spécialisé

Partagez cet article

 

Depuis le mardi 13 juin 2023, le ministère de la Santé a émis une interdiction concernant la vente et la consommation du HHC en France. Cette décision a été motivée par les risques de dépendance associés à ce dérivé du cannabis, qui était légalement disponible depuis plusieurs mois. À La Réunion, les revendeurs spécialisés font face à cette nouvelle réglementation.

Le HHC, également connu sous le nom d’hexahydrocannabinol, était auparavant disponible légalement et les consommateurs avaient la possibilité de s’en procurer sous diverses formes telles que l’huile, la résine ou les fleurs. Cependant, il est maintenant classé comme stupéfiant par l’Agence du médicament (ANSM), ce qui a conduit à son interdiction de vente et de consommation en France.

Les autorités sanitaires ont souligné le risque de dépendance lié à ce cannabinoïde, dont les effets relaxants étaient plus proches du cannabis traditionnel que du CBD, une molécule non-psychotrope limitée à 0,3% de THC.

HHC

Une réorganisation nécessaire pour écouler les stocks

Depuis l’annonce de l’interdiction du HHC par le ministre de la Santé, les revendeurs ont dû s’organiser afin de vendre leurs stocks restants. Au cours des dernières heures autorisées pour la vente, certains d’entre eux ont même proposé des offres promotionnelles sur les produits contenant cette molécule, espérant les écouler avant l’entrée en vigueur de l’interdiction.

Le gérant d’un site de revente en ligne de CBD affirme ne pas avoir jeté ni détruit ses stocks, mais plutôt les avoir utilisés de la manière la plus naturelle possible. Selon Pierre Fourcade, cette classification du HHC comme une substance dangereuse est « une énorme hypocrisie ». Il estime que depuis 2020, la plupart des revendeurs ont proposé des fleurs avec des taux de THC abaissés à l’aide de systèmes à base d’alcool ou de gaz, sans que cela ne soit forcément bénéfique.

Un impact financier pour les revendeurs spécialisés

L’interdiction de ce cannabinoïde, qui était autrefois légal, entraînera inévitablement une perte financière pour les revendeurs spécialisés. Pierre Fourcade observe que « certains clients recherchaient des effets similaires à ceux du cannabis traditionnel, ce qui occupait une place importante sur le marché. C’était plus planant. » Ces derniers mois, le gérant du site de revente en ligne de CBD tirait jusqu’à 30% de son chiffre d’affaires des produits contenant du HHC.

Un marché très concurrentiel

Vendre uniquement du CBD sur un marché aussi concurrentiel est devenu compliqué, explique-t-il. À La Réunion, les revendeurs sont présents partout, des stations-service aux bureaux de tabac, et même sur des pages personnelles Facebook de personnes qui pratiquent la vente clandestine. De plus, les prix des produits à base de CBD ont considérablement baissé ces derniers temps.

L’évolution du marché incite Pierre Fourcade à déclarer : « Lorsque j’ai commencé début 2020, le CBD était vendu à un prix élevé, mais aujourd’hui, la concurrence est énorme avec des producteurs en Italie et en Suisse qui proposent des prix défiant toute concurrence. On peut maintenant trouver des kilos de CBD à partir de 300 euros, ce qui est complètement fou, alors qu’il y a trois ans, on ne pouvait pas en trouver en dessous de 2000 euros. »

De nouvelles molécules légales en perspective

Désormais, les revendeurs devront compter sur de nouveaux produits pour satisfaire la clientèle à la recherche d’autres alternatives que le CBD, la molécule non-psychotrope du cannabis. Le CBD a été légalisé sous toutes ses formes en France en décembre dernier, après plusieurs mois de flou juridique.

Les revendeurs ont déjà identifié une alternative au HHC : le H4-CBD, ou cannabidiol hydrogéné, qui est un nouveau dérivé du cannabis réputé pour être cent fois plus relaxant que le CBD.

Malgré cette interdiction, le marché des produits à base de cannabis continue d’évoluer et de s’adapter aux réglementations en vigueur, offrant ainsi de nouvelles opportunités pour les revendeurs spécialisés.

 

spot_img

Articles Similaires

Changement de Cap en Thaïlande : Le Retour du Cannabis surla Liste des Stupéfiants d’ici fin 2024

La Thaïlande, autrefois pionnière dans la dépénalisation du cannabis,...

Le Pakistan Va Légaliser le Cannabis à des Fins Médicinales : Une Révolution en Marche

Le gouvernement pakistanais vient d’annoncer une décision historique :...

Référendum sur le Cannabis en Slovénie : Nouvelles Perspectives et Défis

Le 9 juin prochain, les électeurs slovènes se prononceront...

Comment Identifier une Huile de CBD de Qualité

Dans un marché en pleine expansion du cannabidiol, la...

Le Taux Légal de CBD au Luxembourg : Ce Qu’il Faut Absolument Savoir

Le marché en plein essor du cannabidiol s'étend progressivement...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img