Faire pousser du cannabis dans les airs : L’aéroponie de la weed !

Partagez cet article

 

Avez-vous déjà entendu parler de l’aéroponie ? C’est un peu comme la culture hydroponique, mais en mieux ! En fait, c’est une méthode de culture qui permet de faire pousser des plantes dans l’air, sans avoir besoin de terre ni même d’eau en grande quantité. Vous vous  demandez peut-être pourquoi on ferait ça ? Et bien, figurez-vous que c’est super pratique quand la culture traditionnelle sur terre n’est pas possible, que ce soit pour des raisons environnementales ou pour cultiver en intérieur. Et vous savez quoi ? Cette technique est tellement polyvalente qu’elle est utilisée pour toutes sortes de plantes, même si on entend souvent parler de tomates, de laitue et d’autres légumes. Mais chut, entre nous, on sait bien que l’aéroponie est aussi très prisée par les amateurs de cannabis…

L’aéroponie, ça fonctionne comment ?

L’aéroponie, c’est une méthode de culture sans terre ni autre support, qui donne de l’air et de la nourriture aux racines de la plante. Ça veut dire que les racines sont suspendues dans l’air et vaporisées avec une solution de nutriments.

Mais qu’est-ce que c’est que ce système aéroponique ? Et bien, on suspend les racines dans l’air, au lieu de les plonger dans un substrat comme la terre. Et même si certains cultivateurs le considèrent encore comme une technique hydroponique, c’est bel et bien une méthode à part entière.

Créer son propre système aéroponique

Pour se lancer dans l’aéroponie, il faut du matériel spécifique : un système de drainage, des arroseurs, un filet ou un pot spécial, deux réservoirs et une pompe à eau.

Le principe de l’aéroponie, c’est de fournir beaucoup d’oxygène et de CO2 aux racines, en les laissant suspendues dans l’air. Mais comment les nourrir en même temps ? C’est là que les arroseurs, les réservoirs et la pompe entrent en jeu. Toutes les quelques minutes, la pompe se met en marche pour arroser les racines avec la solution nutritive, puis récupère l’excès d’eau pour le recycler.

En contrôlant la quantité d’eau que reçoit la plante, les cultivateurs utilisent beaucoup moins d’eau qu’avec une méthode traditionnelle. Et grâce à l’oxygène et au CO2 abondants, combinés à une bonne quantité de lumière, les plantes poussent en pleine santé.

aéroponie

Comment faire pousser des plantes sans terre ? 

Avec une installation aéroponique, c’est facile ! Les racines sont suspendues dans l’air et reçoivent une brumisation de solution nutritive, tandis que l’air leur apporte l’oxygène nécessaire. En plus du soleil et du CO2, ces éléments permettent d’obtenir de superbes plantes saines et robustes. Pour construire votre propre installation aéroponique, il vous faut :

  • Un bac en plastique avec des pots en filet : c’est là que les plantes poussent, grâce aux pots qui soutiennent leurs racines. Le bac doit également contenir les buses de brumisation et un système de drainage si besoin.
  • Un réservoir : c’est là que la solution nutritive est stockée. Pensez à vérifier le pH et l’EC de la solution, car les racines y sont directement exposées.
  • Une pompe à eau : elle amène la solution nutritive du réservoir au bac en plastique et permet aux buses d’arroser les racines.

Les avantages de l’aéroponie

Pourquoi choisir l’aéroponie pour cultiver vos plantes ? Tout simplement parce que c’est plus efficace ! Grâce à l’absence de support, vous avez besoin de moins d’espace par plante. Les racines n’ont pas à se battre pour l’espace car tout ce dont elles ont besoin est à leur disposition. En plus, vous pouvez dire adieu aux maladies des sols, car il n’y a pas de terre dans les installations aéroponiques.

Plus de récoltes par an

Avec l’aéroponie, vous pouvez récolter vos plantes plus souvent – jusqu’à deux à trois fois de plus par an! Sans sol pour les racines à combattre, les plantes peuvent croître plus rapidement et plus efficacement. Cela signifie que vos plantes auront besoin de moins d’espace, d’eau et de nutriments pour produire de plus gros rendements et plus de trichomes. De plus, cette méthode de culture peut aider à lutter contre les insectes et les parasites qui aiment la terre et la matière organique en décomposition. Bien que cela ne puisse pas prévenir complètement les infestations, cela réduira considérablement le risque d’infection de vos plantes.

Une utilisation efficace de l’espace et des ressources

Avec l’aéroponie, vous pouvez utiliser votre espace de culture plus efficacement car vous n’avez pas besoin de pots de terre pour chaque plante. Les racines sont soutenues par des pots en filet et la solution nutritive est brumisée sur les racines plutôt que d’être absorbée par le sol. Cela signifie que vous pouvez cultiver plus de plantes dans un espace plus petit. De plus, cette méthode utilise beaucoup moins d’eau et de nutriments que la culture en terre, ce qui est génial pour votre portefeuille et pour l’environnement!

Une croissance sans limites

Les plantes cultivées en aéroponie sont en mesure de pousser plus rapidement et plus efficacement en raison de la concentration constante d’oxygène et de nutriments qu’elles reçoivent. Les racines sont également capables de pousser plus librement sans être entravées par le sol. Cela signifie que vos plantes peuvent atteindre leur plein potentiel de croissance et produire des rendements plus élevés. De plus, cette méthode de culture est plus facile à contrôler en termes de pH et d’EC de la solution nutritive, ce qui signifie que vous pouvez offrir à vos plantes les conditions de croissance idéales pour des résultats optimaux.

aéroponie

Les inconvénients de l’aéroponie : une attention permanente et un coût élevé

L’aéroponie présente des inconvénients majeurs qui doivent être pris en compte. Tout d’abord, ce type de système exige une attention permanente de la part de la personne responsable de la culture. En effet, cela ne convient pas aux débutants et requiert une certaine expérience pour éviter les problèmes. Deuxièmement, pour maintenir une culture en aéroponie, de l’eau est nécessaire toutes les 5 à 15 minutes. Cela implique que l’espace de culture doit avoir de l’électricité disponible en permanence, ce qui peut être coûteux. Les cultivateurs doivent donc investir dans des générateurs d’électricité de secours en cas de panne de courant. Si un problème survient, comme une petite fuite dans un réservoir ou une panne d’électricité, les plantes peuvent mourir très rapidement, parfois en moins d’une journée.

En conclusion : essayez les techniques hydroponiques et aéroponiques

Malgré les inconvénients de l’aéroponie, cette technique présente de nombreux avantages et peut offrir une meilleure qualité de culture que la culture en sol. Cependant, il est important de garder à l’esprit que cela nécessite un coût de départ élevé et une maintenance importante. Nous recommandons à tous les cultivateurs d’essayer les techniques hydroponiques et aéroponiques et de tirer leurs propres conclusions. Bien qu’il puisse être difficile de maintenir avec succès une culture aéroponique, avec le temps et l’expérience, les résultats peuvent être surprenants.

 

spot_img

Articles Similaires

Startups européennes du cannabis : Vers une révolution boursière ?

Une vague d’optimisme souffle sur les startups européennes du...

Le NFP et la Légalisation du Cannabis : Une Position Ambiguë

Avec l'ascension du bloc NFP (Nouvelle Force Progressiste) à...

Guide ultime pour conserver votre cannabis

La conservation du cannabis est une étape cruciale pour...

Distribution de cannabis médicinal sur l’Île de Man : Une nouvelle ère

Les pharmacies de l’île de Man ont désormais la...

La FDA et la FTC ciblent 6 entreprises pour vente illégale de produits au delta-8 THC

La Food and Drug Administration (FDA) américaine et la...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img