Le système endocannabinoïde et son fonctionnement

Partagez cet article

 

Le corps humain possède possède différents systèmes biologiques essentiels au fonctionnement de notre corps, à l’instar du système nerveux et du système immunitaire. Un dernier système encore méconnu mais tout aussi fondamental attire aujourd’hui l’attention des scientifiques. Il s’agit du système endocannabinoïde. Plus fascinant, il a été découvert par le cannabis. Qu’est-ce que c’est? Comment ça fonctionne? Décryptage.

C’est quoi le système endocannabinoïde? 

Le système endocannabinoïde (SEC) est encore peu connu, découvert il y a une trentaine d’années à la suite d’une étude portant sur les phytocannabinoïdes de la plante de cannabis sativa. En réalité, le National Institute of Drugs avait subventionné des recherches dans les années 80, dans le seul but de diaboliser le cannabis. Ces études ont été consacrées à la molécule la plus connue qu’est le THC. Les chercheurs ont cherché à comprendre la manière dont cette dernière agit sur notre organisme. Alors qu’ils voulaient analyser ses effets, ils ont découvert l’existence du système endocannabinoïde

Le système endocannabinoïde se définit comme un système de communication intercellulaire, un peu comme un système de neurotransmetteurs. Cependant, il n’est pas figé à un organe. En effet, il s’étend du cerveau aux différents tissus périphériques et organes vitaux.

Découverte du système endocannabinoïde

Le CB1 a été découvert en 1988, et est l’élément déclencheur des effets planants et euphorisants du cannabinoïde psychotrope Delta-9-THC. Après avoir découvert comment un cannabinoïde exogène (provenant du cannabis) est capable de se lier à un récepteur, les chercheurs ont voulu prouver l’existence de ligands endogènes (produits dans le corps). Le terme endocannabinoïde désigne ces ligands endogènes, CQFD. 

Le premier endocannabinoïde

Le premier endocannabinoïde a été découvert dans le cerveau du porc. Il s’agit de l’anandamide. Par la suite, les recherches scientifiques se sont succédées, dans le but de prouver l’existence de ce système de communication intercellulaire chez l’homme. C’est en 1992 que le système endocannabinoïde est officiellement baptisé en tant que tel. Après avoir conclu qu’il s’agit d’un système commun à tous les mammifères, les chercheurs essaient encore à présent de percer le mystère du SEC.

C’est quoi les cannabinoïdes?

Le SEC comprend deux récepteurs membranaires cannabinoïdes. Chaque récepteur fonctionne de la même manière qu’une serrure, déverrouillée par une clé spécifique afin d’ouvrir une porte. En biologie, cette clé est remplacée par un ligand, qui grâce à un récepteur, donne un signal dans le but de provoquer un effet biologique.

Les cannabinoïdes sont des molécules qui se lient aux récepteurs cannabinoïdes de notre organisme. D’une certaine manière, ils naviguent tels des messagers entre les récepteurs pour transmettre des informations. Il existe près d’une vingtaine de cannabinoïdes, mais deux genres se distinguent du lot.

Les endocannabinoïdes

Les endocannabinoïdes, produits naturellement par notre corps, à la demande. C’est le cas de l’anandamide ou hormone du bonheur, reconnu pour sa stimulation de la mémoire et de l’appétit. Il en est de même de l’endocannabinoïde 2-AG ou 2-Arachidonoyl Glycérol, aussi appelée hormone des émotions. Ce dernier est à même de prévenir les crises épileptiques et les maladies cardiovasculaires. 

A priori, il n’existe aucune forme de stockage des endocannabinoïdes dans notre système. En effet, ils sont produits naturellement par notre corps à la demande, suite à un stimulus. Il agissent rapidement et de façon ciblée, pour être ensuite dégradés après la synthèse. 

Pour synthétiser, les cannabinoïdes se lient aux récepteurs cannabinoïdes comme une clé. En se fixant dessus, ils envoient des signaux qui modifient les fonctions de nos cellules pendant un temps.

Les phytocannabinoïdes 

Le second genre concerne les phytocannabinoïdes qui sont produits par les plantes. Ici, ils se trouvent en abondance dans le cannabis.

Bon à savoir

Les recherches actuelles sur le SEC ne cessent de progresser. Récemment, de nouveaux médiateurs appelés endocannabinoïdes-like ont été découverts. Cousins proches des endocannabinoïdes, ils sont localisés dans une extension du SEC appelé endocannabinoïdome, et agissent sur un autre groupe de récepteurs.

Qu’y-a-t-il dans le système endocannabinoïde?

Le SEC comporte trois éléments essentiels.

Les récepteurs cannabinoïdes

Tout d’abord, il y a les deux récepteurs membranaires ou récepteurs cannabinoïdes appelés CB1 et CB2. Ce sont des protéines capables de recevoir et de transmettre des informations. Pour ce faire, ils doivent être activés par les endocannabinoïdes, ou les phytocannabinoïdes. 

Le système endocannabinoïde est présent au niveau du système nerveux central. Il est aussi représenté dans au niveau du système digestif, du système cardiovasculaire, du système reproducteur, de la peau, des muscles et des os. Par conséquent, les récepteurs cannabinoïdes se trouvent dans la grande majorité des cellules du corps. En revanche, leur distribution reste variable. En effet, les récepteurs CB1 sont surtout détectés dans le système nerveux central et au niveau des terminaisons nerveuses. Quant aux récepteurs CB2, ils se trouvent principalement dans le système immunitaire et au niveau de la rate.  

Les endocannabinoïdes

Le second élément du SEC sont donc les endocannabinoïdes, produits naturellement par notre corps. Pour rappel, leur rôle est de transmettre des informations, et on parle de phytocannabinoïdes lorsqu’elles sont issues d’une plante, comme le THC ou le CBD. 

Les enzymes 

Enfin, le dernier élément sont les enzymes, responsables de la dégradation et de la synthèse des cannabinoïdes.

Fonctionnement du système endocannabinoïde

Les recherches ont également contribué à démontrer l’implication de ce système dans la régulation de l’équilibre des processus physiologiques de notre organisme. La liste de ses fonctions serait trop longue à énumérer, mais son rôle principal se résume au maintien de l’équilibre des processus métaboliques et au fonctionnement sain de notre corps. Pour ainsi dire, le SEC est un système pro-homéostatique, car il s’agit d’un acteur majeur de l’homéostasie, c’est-à-dire notre capacité à maintenir l’équilibre intérieur de l’organisme.

Rôles physiologiques

Les rôles du système endocannabinoïde sont tellement variés que nous ne pourrons pas tous les citer. Cependant, il exerce des rôles physiologiques non négligeables comme le contrôle des émotions, l’amélioration des capacités d’apprentissage et de la plasticité neuronale. Il parvient aussi à réguler le stress hormonal en activant la sécrétion d’adrénaline et de corticostérone. A lui seul, le SEC aide à mieux gérer la pression sanguine, la température corporelle, la glycémie, le rythme cardiaque, etc. Enfin, il permet de stimuler l’appétit, prévient la lipogenèse, stabilise le poids, contrôle l’inflammation et renforce les cellules immunitaires. 

Rôles sur les pathologies

Dans les cas de pathologie, on distingue une nette fluctuation du niveau des endocannabinoïdes et endocannabinoïdes-like. Comme ils sont produits à la demande, leur concentration correspond à leur sortie des cellules, à l’activation des récepteurs cannabinoïdes. Ces changements sont surtout observés chez l’anandamide et le 2-AG, dans les pathologies ci-énumérées:

  • maladies inflammatoires
  • maladies auto-immunes
  • allergies
  • maladies neurologiques et neuropsychologiques
  • maladies cardiovasculaires
  • ostéoporose
  • cancers

Des études récentes confirment que la fluctuation des endocannabinoïdes résulte aussi d’une altération de l’activité du SEC avec l’obésité et la dépression.

Par ailleurs, les pathologies chroniques comme la migraine peuvent être dues à un faible niveau, voire une carence en endocannabinoïdes. Le bonne nouvelle est qu’il est tout à fait possible de stimuler le système endocannabinoïde.

Le système endocannabinoïde cutané

Des études assez récentes suggèrent l’existence d’un système endocannabinoïde propre à la peau. Son rôle ne s’écarte pas de celui de son prédécesseur, en maintenant l’équilibre des fonctions physiologiques de la peau ou homéostasie cutanée. Il est admis que le stress et la pollution sont à l’origine des différents problèmes de la peau, à l’instar du psoriasis et des acnés. Il n’y a aucune différence au niveau du fonctionnement du SEC cutané. Effectivement, les cannabinoïdes prennent aussi part à la régulation du système via les récepteurs cannabinoïdes. Ainsi, il modifie notre perception du froid, de la chaleur, de la douleur, régule les glandes sébacées, etc. 

Stimulation du système endocannabinoïde

La stimulation du SEC se fait naturellement par des gestes simples à appliquer au quotidien. Les études suggèrent que la consommation de certains aliments permet de favoriser son équilibre. Pensez au chocolat noir, aux truffes noires et aux aliments riches en acide gras essentiels pour stimuler les précurseurs d’endocannabinoïdes qui sont à base lipidique. La pratique d’une activité sportive régulière permet également d’augmenter les niveaux d’endocannabinoïdes et de dynamiser le système. Mais le meilleur moyen de le faire, c’est surtout en consommant des phytocannabinoïdes, en particulier du CBD. Intégré à tous nos aliments et boissons, le cannabidiol a la faculté d’améliorer la tonalité endocannabinoïde en retardant la dégradation de l’anandamide.

En conclusion, le système endocannabinoïde ne nous rend pas plus différents que la plupart des mammifères. Il s’agit d’un système de communication à la fois fondamental et complexe. Sa fonction principale est d’assurer l’homéostasie. Une modification de son fonctionnement comme des niveaux de concentration des endocannabinoïdes peut être favorable à la progression de certaines pathologies comme le cancer. Toutefois, il est possible de le stimuler naturellement en bougeant et en consommant de bons aliments, de préférence au CBD.

spot_img

Articles Similaires

Découvrez la Recette de Smoothie au CBD pour une Journée sans Stress

Le CBD, abréviation de cannabidiol, gagne en popularité en...

Biden Révolutionne la Classification du Cannabis aux États-Unis : Une Étape Monumentale

Le président Joe Biden a annoncé une décision historique...

Changement de Cap en Thaïlande : Le Retour du Cannabis surla Liste des Stupéfiants d’ici fin 2024

La Thaïlande, autrefois pionnière dans la dépénalisation du cannabis,...

Le Pakistan Va Légaliser le Cannabis à des Fins Médicinales : Une Révolution en Marche

Le gouvernement pakistanais vient d’annoncer une décision historique :...

Référendum sur le Cannabis en Slovénie : Nouvelles Perspectives et Défis

Le 9 juin prochain, les électeurs slovènes se prononceront...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img