Le THC nettoie les récepteurs de sérotonines

Partagez cet article

 

Consommer du THC à petite dose pourrait être bénéfique pour votre santé. Ce peut être physique, psychologique comme émotionnelle. Ce cannabinoïde, très présent dans la marijuana,  serait responsable de nombreux bienfaits de cette plante. Il permettrait entre autres de nettoyer et d’activer certains récepteurs de votre cerveau pour vous aider à retrouver un certain bien-être. 

Le THC : quésaquo ? 

De sa forme longue, le THC est aussi connu sous son nom Tétrahydrocannabinol. Que l’on parle de THC ou de Delta 9, il s’agit toujours d’une molécule qui est présente en grande quantité dans la plante de Cannabis. D’ailleurs, c’est le cannabinoïde le plus connu. Il est souvent rattaché à ses effets psychoactifs

L’une des principales molécules du cannabis

Selon les scientifiques, le THC serait l’une des principales molécules du cannabis. Il serait présent entre 4 à 9 % dans la plante, et entre 8 à 30 % dans la résine de marijuana. 

Il est formé de 21 atomes de Cmcarbone, de 30 atomes d’hydrogène et de 2 atomes d’oxygène, avec une structure moléculaire : C21H30O2. Découvert en 1964 par le professeur Raphaël Mechoulam et Yechiel Gaoni, il est présent dans toutes les variétés de cannabis : Sativa, Indica, chanvre industriel ou Ruderalis. 

Le THC pour planer

Le Delta 9 est celui qui a causé la mauvaise presse du cannabis. À cause de ses effets planants, cette plante a surtout été associée à des produits dopants, non contents des différents bienfaits hypothétiques de sa consommation. D’ailleurs, la majorité des cannabistes dans le monde s’en servent encore aujourd’hui à des fins récréatives. 

Le THC vous permettrait de vous défoncer en quelques minutes seulement. Ce qui équivaut à perdre le contrôle de vos réactions émotionnelles et physiques. Néanmoins, cela ne se fait pas sans avantages. En effet, ce pourrait être une excellente alternative contre le stress.  

Une utilisation thérapeutique

C’est aussi le cannabinoïde le plus connu et l’un des plus anciens. Plusieurs tests et analyses ont déjà été faits sur ce dernier au fil des années. Ce qui a permis de mettre en avant certains avantages thérapeutiques quant à son utilisation. Quelques laboratoires pharmaceutiques l’utilisent déjà pour la fabrication de certains traitements. Tel est le cas par exemple du Dronabinol ou du Sativex. 

Il n’en demeure pas moins que l’utilisation de cette molécule est encore controversée de nos jours. À cause de sa puissance, ses effets psychoactifs et les risques de dépendance, il faudra bien en maîtriser la posologie avant de tenter une expérience. 

Pour la petite histoire

Après sa découverte en 1964, plusieurs tests ont été faits sur le THC. Le produit a longtemps été utilisé et connu pour ses bienfaits avant d’être interdit en 1971 par l’ONU. Il entre officiellement dans la liste des produits dopants et psychotropes

Actuellement, le THC redore son blason. La situation du cannabis un peu partout dans le monde est en train de bouger. Plusieurs États des USA ainsi que d’autres pays envisagent ou ont déjà sauté le pas de la légalisation de ce produit. Ce qui devrait faciliter l’accès au THC pour les années à venir. 

Quels sont les effets du THC ? 

Photo des récepteurs du cerveau en activité
Photo des récepteurs du cerveau en activité

Entre informations vraies et intox : les effets du THC sur l’organisme et le cerveau se perdent. Si bien que certains préfèrent simplement se passer de ce produit pour minimiser les risques. Alors, faisons le tri entre ce qui est exact et ce qui est faux. 

THC et MAO

Selon les experts, le THC ne réduit pas la production de MAO ou Monoamines cérébrales dans l’organisme. Du moins, ce n’est pas le cas si l’on compare avec les autres cannabinoïdes. Selon des tests réalisés à cet effet, les impacts de la consommation de THC sur la production de MAO seraient seulement de 24.7 micromoles/l contre 751 micromoles /l pour l’AEA ou N-arachidonoyléthanolamide. 

La molécule interagit simplement avec les récepteurs du cerveau. Les impacts sur le développement du cerveau sont minimes. 

Delta 9 et production de catécholamines

Le delta 9 n’aurait pas non plus d’incidence sur la production de catécholamines dans le cerveau. C’est le terme technique qui désigne les différentes hormones du cerveau. Tel est le cas par exemple de la dopamine, de la noradrénaline ou encore de l’adrénaline.  

À ce titre, la consommation de THC n’impacte pas sur le fonctionnement du cerveau. En effet, les catécholamines continuent d’assurer le flux nerveux entre les neurones. Évidemment, tout dépend du dosage que vous prenez. Une surconsommation pourrait impacter sur la production de ces hormones. Ce qui peut entraîner des sensations de stress et d’irritabilité.  

Le THC comme antidépresseur

Cependant, le THC pourrait agir comme un antidépresseur naturel. Il permettrait en effet de booster les performances de vos récepteurs 5-HT ou 5-Hydroxytryptamine. Ce sont des récepteurs qui font partie du système nerveux central considéré comme des inhibiteurs sélectifs

Leur rôle consiste à recapturer la sérotonine. Ce qui permet d’augmenter les sensations de bien-être et de légèreté. Ils agissent localement. Ainsi, les effets secondaires sont minimes. De plus, ils peuvent être utilisés avec d’autres traitements si besoin. 

Un traitement possible contre les troubles mentaux

L’affinité du THC avec les récepteurs 5-HT(2A) en ferait aussi un traitement possible contre les troubles mentaux. Ces récepteurs sérotoninergiques seraient les gages d’une bonne stabilité psychologique, émotionnelle et mentale. Une légère stimulation pourrait soulager la confusion et les épisodes de délires chez certains patients. 

On explique assez facilement les effets du delta 9 sur le stress, l’angoisse, etc. Les conséquences de la production de sérotonine sont transmises dans le cerveau grâce à ces récepteurs 5-HT. 

Cette molécule rend plus agressif

Les scientifiques se posent néanmoins la question de : pourquoi certains consommateurs de cannabis deviennent agressifs ? La réponse serait peut-être dans les effets contradictoires des catécholamines et la surproduction de sérotonine dans le cerveau. Les deux sont pour le moins contradictoires. Ce qui entraînerait une sursensibilité. 

Le THC et les récepteurs T et S du cerveau

D’abord, quelques explications de base sur le fonctionnement du cerveau. Cet organe utilise des neurotransmetteurs GABA pour assurer le flux d’information. Ces derniers sont, à leur tour, formés de plusieurs récepteurs, dont les lymphocytes T ou récepteurs de cellules T. Ce sont, en quelque sorte, les responsables d’une bonne défense immunitaire. Ils assurent une défense optimale contre les virus extérieurs et les cellules cancéreuses, etc. 

La consommation de THC impacterait sur le fonctionnement de ces récepteurs opioïdes. Ce qui expliquerait les réponses favorables de cette molécule face aux stress, à la douleur, etc. 

Le Delta 9 serait un bon antivomitif

Expliquer simplement les effets du THC sur les consommations, on parle d’un attachement aux récepteurs CB1 du cerveau. Ils sont responsables du bon fonctionnement et de l’équilibre de votre organisme. Ils peuvent provoquer des sensations d’euphorie comme des douleurs, et impactent aussi bien sur le bien-être physique que psychologique. 

Cette affinité agirait sur les réactions vagales du corps. Les consommateurs seraient alors plus résistants aux stimuli vomitifs extérieurs.  

THC et CBD : faire le rapport

Photo d'un flacon d'huile essentielle et de graines de CBD
Photo d’un flacon d’huile essentielle et de graines de CBD

La France reste l’une des grandes retardataires sur la question de la légalisation du THC. En attendant, les consommateurs peuvent profiter du CBD ou cannabidiol. C’est une version allégée du cannabis qui permet de profiter de tous les bienfaits du Delta 9 et de la marijuana, tout en réduisant les risques. 

Un taux de THC régulé

À la différence du cannabis pure, le CBD obéit à des normes européennes bien précises. Notamment, le taux de THC contenu dans les produits ne doit pas dépasser les 0.3 %. Ce qui réduit considérablement les effets psychoactifs du produit. Selon les avis des autres consommateurs, avec le cannabidiol, vous gardez le contrôle. 

Un produit complètement légal

La France a légalisé la vente et la consommation du CBD sur son territoire. Le cannabidiol serait même autorisé au volant. Une sécurité supplémentaire qui séduit les novices. Les CBD shops sont désormais fréquentés par des personnes âgées comme des trentenaires. Vous pouvez y avoir droit pour peu que vous ayez plus de 18 ans

Différentes variétés à portée de main

La légalisation de ce produit a permis une plus grande liberté quant au choix des variétés à utiliser. Les cannabistes peuvent dorénavant consommer de l’huile essentielle ou des feuilles et des fleurs de CBD. Les vapoteurs ont des Vape Pen avec des cartouches à base de cannabidiol. Les gourmands, quant à eux, profitent des bonbons et des différentes pâtisseries avec du CBD. C’est sans compter sur les grandes marques de cosmétiques qui proposent des produits de soins enrichis aux cannabinoïdes. 

En de termes simples, le THC agirait comme une clé qui stimulerait et libèrerait les différents récepteurs du cerveau. C’est une molécule qui a eu, pendant longtemps, une mauvaise presse. Il n’en demeure pas moins qu’il peut avoir des effets positifs sur les consommateurs. Tout est dans le contrôle de votre niveau de consommation. Heureusement, pour vous aider à profiter des hypothétiques bienfaits de ce produit, tout en réduisant les risques, les CBD shops peuvent désormais vous proposer des cannabinoïdes avec un taux de THC allégé.

spot_img

Articles Similaires

Découvrez la Recette de Smoothie au CBD pour une Journée sans Stress

Le CBD, abréviation de cannabidiol, gagne en popularité en...

Biden Révolutionne la Classification du Cannabis aux États-Unis : Une Étape Monumentale

Le président Joe Biden a annoncé une décision historique...

Changement de Cap en Thaïlande : Le Retour du Cannabis surla Liste des Stupéfiants d’ici fin 2024

La Thaïlande, autrefois pionnière dans la dépénalisation du cannabis,...

Le Pakistan Va Légaliser le Cannabis à des Fins Médicinales : Une Révolution en Marche

Le gouvernement pakistanais vient d’annoncer une décision historique :...

Référendum sur le Cannabis en Slovénie : Nouvelles Perspectives et Défis

Le 9 juin prochain, les électeurs slovènes se prononceront...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img