Légalisation et dépénalisation du cannabis : Quelle différence ?

Partagez cet article

 

En termes de cannabis, de nombreux pays se sont positionnés. Certains ont déjà légalisé la plante. D’autres, en attendant cette légalisation, ont opté pour la dépénalisation. Parfois, ces deux termes portent à confusion. Ne vous inquiétez pas, dans cet article, nous vous démontrerons la différence.

La dépénalisation du cannabis

Avant toute chose, la décision de dépénaliser le cannabis revient entièrement au gouvernement. Ce statut de la marijuana sera accompagné de quelques règles que les citoyens doivent absolument respecter.

La décision pour la dépénalisation

Dans de nombreux pays conservateurs, où les citoyens ne tolèrent pas forcément la drogue, il est encore impossible de voir une légalisation du cannabis prochainement. Cependant, dans cette société, des millions de personnes veulent consommer cette plante. Dans la plupart des cas, elles en ont besoin pour un usage médical, ou pour un usage récréatif. Dans les deux cas, tant que la marijuana et ses produits dérivés seront prohibés dans le pays, ils s’en procureront auprès du marché noir. Or, cette option est le facteur majeur de l’accroissement de l’insécurité et la création de divers points de deal. Après avoir entendu les besoins des citoyens et dans l’espoir de réduire l’insécurité, plusieurs gouvernements choisissent la dépénalisation du cannabis.

En quoi cela consiste vraiment ?

La dépénalisation du cannabis consiste à laisser quelques marges aux consommateurs. Tant qu’ils respectent les conditions du gouvernement, ils ne risquent pas des infractions. Leurs casiers judiciaires resteront vierges. Pour faire simple, grâce à cette dépénalisation, personne ne sera puni pénalement pour l’usage de la plante. Toutefois, il faut garder à l’esprit que l’interdiction reste bel et bien d’actualité.

Les conditions courantes lors d’une dépénalisation du cannabis

En général, les gouvernements laissent les consommateurs avoir en leur possession du cannabis. Le poids autorisé reste d’une quantité suffisante pour une personne. De ce fait, si vous possédez un kilo de marijuana, vous serez certainement sanctionné.

Comme vous vous en doutez sûrement, la production et la vente de cannabis restent interdites lors d’une dépénalisation. En effet, seules les entités autorisées peuvent effectuer ces tâches. Si jamais vous vous aventurez à produire vous-même l’herbe que vous fumez ou que vous en vendez, les sanctions seront lourdes.

Quelques pays qui ont dépénalisé le cannabis

Comme nous l’avons mentionné plus haut, la dépénalisation signifie que l’on ne va pas criminaliser les usagers. Par contre, ils peuvent faire face à quelques inconvénients. En Jamaïque par exemple, les personnes en possession de cannabis doivent payer une amende selon la quantité. En Italie, quand on conduit sous l’influence du cannabis, on peut perdre son permis.

demande de légalisation du cannabis

La légalisation du cannabis

Contrairement à la dépénalisation, la légalisation permet une plus grande liberté en ce qui concerne le cannabis. En effet, la vente, la production et la consommation de la plante sont légales.

Le passage à la légalisation

Pour commencer, la légalisation est aussi une décision du gouvernement basée sur les demandes des citoyens. En effet, à un moment donné, le gouvernement juge que le meilleur moyen de garder un certain contrôle sur le cannabis est d’arrêter la prohibition. Souvent, des législateurs font une proposition de loi où ils demandent la légalisation de la plante. Cette proposition est ensuite envoyée au Sénat pour un vote. Quand le résultat est positif, alors on adopte la loi.

Une légalisation réglementée

À noter que pour éviter tout débordement, le gouvernement met aussi en place des réglementations.

          Réglementations sur les producteurs : seuls ceux qui ont une licence peuvent cultiver du cannabis.

          Conditions de culture : on ne peut cultiver que les variétés autorisées.

          Réglementations de l’accès : parfois, seules les personnes ayant une carte médicale peuvent accéder aux produits. Bien évidemment, on ne peut pas fournir de la marijuana à des mineures.

          Réglementations de la publicité : les publicités pour promouvoir le cannabis sont souvent interdites. En effet, les gouvernements voient ces promotions comme une incitation à consommer.

Pour conclure, il faut bien connaître la différence entre la légalisation et la dépénalisation du cannabis. La nuance est certes subtile, mais connaître cette différence peut vous éviter certains ennuis. Dans tous les cas, il y aura toujours des règles à suivre qui peuvent varier selon les pays. De ce fait, avant de consommer du cannabis ou des produits qui en sont dérivés, il est nécessaire de s’informer sur la législation de celle-ci dans un pays donné.

spot_img

Articles Similaires

OG Kush : Mystères olfactifs sous diverses identités

La véritable origine de l’OG Kush varie selon la...

THC et lait maternel : Révélations

Une équipe de chercheurs de l’Université d’État de Washington...

Cannabis et Soulagement de la Douleur : Les Terpènes plus Puissants que la Morphine ?

Une révolution médicale semble en marche. Des chercheurs de...

Décrocher du cannabis : 5 étapes essentielles !

Le cannabis fait partie du quotidien de nombreux Français,...

La Rébellion des Cherokees : Le Cannabis comme Acte de Souveraineté !

Cherokee, Caroline du Nord – Dans une salle de...

Royaume-Uni : Premier cannabis médical national disponible

Le cultivateur britannique de cannabis médical Glass Pharms a...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img