Que représente le Trichoderma pour le cannabis ?

Partagez cet article

 

Lorsque vous cultivez du cannabis, surtout en extérieur, une des difficultés que vous rencontrez : les champignons. Saviez-vous qu’il existe quelques types de champignons inoffensifs pour la plante ? Comme le trichoderma par exemple. Vous pouvez ajouter intentionnellement ce champignon à votre jardin, il améliore la croissance de votre plante. Le Trichoderma, de quoi s’agit-il exactement et pourquoi tant de cultivateurs de cannabis sont-ils convaincus de ses bienfaits ? 

Qu’est-ce que le Trichoderma ?

Ce sont des champignons très bénéfiques qui coexistent dans les organismes vivants. Ces champignons ont de multiples propriétés lorsqu’ils sont utilisés dans un jardin biologique. On les trouve couramment dans le sol ainsi que dans d’autres habitats divers. Ce sont les champignons les plus courants dans la nature. Il existe près de 90 espèces du genre.

Ce champignon est souvent disponible sous forme de poudre ou de liquide. L’ajout de ce champignon à vos racines permettra à la symbiose de se produire. Ce qui signifie que le Trichoderma se développera à la surface de la zone racinaire. Agissant ainsi comme une autoroute métabolique supplémentaire aux plantes environnantes de mieux absorber les nutriments contenus dans le sol. Les champignons Trichoderma résistent naturellement aux pesticides chimiques. Cependant, ceci peut varier en fonction de la souche de champignon utilisée.

La relation entre la zone racinaire d’une plante et sa croissance est telle que plus la zone racinaire est développée, plus les plantes poussent vite. L’utilisation de Trichoderma dès les premiers stades des semis permettra une augmentation de la masse racinaire. Ce qui induit une réponse métabolique plus élevée.

Comment le Trichoderma interagit avec les plantes  de cannabis ?

  • La colonisation des racines des plantes

Une fois dans le sol, ce champignon colonise les racines des plantes. En se développant sur les racines et dans la rhizosphère, il forme une barrière physique qui empêche la croissance des autres champignons, ceux qui peuvent provoquer des maladies à la plante…

  • La biofertilisation

Le Trichoderma peut améliorer la santé des plantes même en l’absence d’agents pathogènes. Le champignon se développe mieux dans un sol acide. De plus, il contribue à créer un tel environnement en sécrétant des acides organiques.

Ces acides ont un effet supplémentaire qui profite grandement aux plantes : ils peuvent solubiliser les phosphates et les ions minéraux, tels que le fer, le magnésium et le manganèse. Cela signifie qu’ils facilitent la dissolution de ces minéraux. Les plantes peuvent ainsi les absorber plus facilement. Ces nutriments sont souvent en quantité insuffisante dans le sol. 

  • Une stimulation des mécanismes de défense des plantes

Vous ne savez peut-être pas que les plantes ont un système immunitaire. Elles sont capables de détecter l’invasion par des agents pathogènes et d’activer des cascades de réponses pour produire des produits chimiques afin de se protéger.

Il a été démontré que le Trichoderma est capable d’activer les réponses de défense des plantes. Ce qui permet à la plante de contrôler certaines infections au-dessus du sol. Cependant leurs effets ne se limitent pas aux seuls pathogènes du sol. Un exemple est le Botrytis, un champignon de surface débilitant qui est parfois contrôlé par le Trichoderma.

image de culture du cannabis

Quels sont les avantages de l’utilisation de la Trichoderma sur les plantes de cannabis ?

De par leurs mécanismes d’action, les Trichoderma fournissent plusieurs effets bénéfiques non seulement au niveau des racines mais aussi pour l’ensemble de la plante de cannabis :

  • Effet mycoparasite et antibiotique

Le trichoderma neutralise les autres champignons phytopathogènes du sol : Fusarium, Pythium, mildiou, charbon, Thanatephorus cucumeris, Sclerotinia sclerotiorum et Athelia rolfsii ; ainsi que d’autres champignons aériens comme le botrytis ; ou des nématodes comme Meloidogyne javanica et Meloidogyne incognita. Le Trichoderma produit également des mycotoxines qui peuvent inactiver les enzymes produites par les agents pathogènes des plantes.

  • Stimulation du système immunitaire 

Certaines espèces de Trichoderma peuvent stimuler les mécanismes de défense de la plante. Surtout au niveau génétique, elles favorisent indirectement leur défense contre d’autres agents pathogènes des plantes.

  • Effet préventif 

Le Trichoderma est très adaptable. Il peut se développer rapidement, coloniser le sol et empêcher l’établissement d’espèces pathogènes.

  • Il aide les racines à absorber les nutriments plus facilement

L’utilisation de Trichoderma aux premiers stades de la croissance de votre plante peut favoriser le développement de ses racines. En effet, le Trichoderma produit des métabolites acides qui décomposent la matière organique du substrat. Ainsi, les nutriments sont plus facilement disponibles pour les racines

Par ailleurs, ces acides organiques peuvent également contrôler le pH du sol. Cela améliore encore l’assimilation des nutriments. Certaines études ont d’ailleurs montré que le  Trichoderma sécrète également un composé de type hormonal qui favorise la croissance des racines. 

  • Augmentation de la disponibilité des nutriments

Le Trichoderma contribue à la solubilisation de nombreux composés du sol. Il contribue à l’élimination des substances inorganiques et toxiques. Il améliore ainsi l’absorption par les racines de nutriments tels que l’azote, le phosphore, le fer, le cuivre et le zinc. En outre, il augmente la biodisponibilité du carbone et de l’oxygène, qui sont essentiels au développement des plantes.

  • Amélioration du processus métabolique 

Il améliore la résistance et la réponse de la plante au stress en renforçant ses fonctions et sa capacité photosynthétique. Ceci, grâce à l’augmentation de la production de phytohormones. Il améliore aussi les rendements : il favorise la production de biomasse, en augmentant le nombre de feuilles et la production de fleurs.

  • Amélioration de la qualité de la récolte

Elle stimule les fonctions de la plante, y compris ses mécanismes de défense. La résine de cannabis est l’un de ces mécanismes, ce qui entraîne une production accrue de phyto cannabinoïdes et de terpènes. Une étude menée en 2021 sur des plants de chanvre a montré une augmentation significative de la concentration de CBD.

Main humain tenant une feuille de cannabis

Conseils pour la culture du cannabis à l’aide de Trichoderma

Comment utiliser le Trichoderma pour la culture de cannabis ? La méthode Trichoderma est très simple, même pour les cultivateurs novices. Vous pouvez utiliser le Trichoderma de l’une des manières suivantes.

  1. Recouvrir les graines avant de les planter

Lorsque vous enrobez vos graines de cannabis avec le Trichoderma, vous pouvez améliorer la résistance de la plante aux agents pathogènes, notamment le Pythium et le Fusarium. Voici comment enrober les graines :

  • Ajoutez de la poudre de Trichoderma dans une assiette sèche.
  • Placez délicatement vos graines de cannabis dans la poudre à l’aide d’une pince à épiler.
  • Ensuite, retirez les graines et placez-les dans le sol ou dans des blocs de démarrage pour la germination.

Après la germination des graines, le champignon commencera rapidement à se développer sur les racines. Influençant ainsi la croissance des racines dès le premier jour. Il protégera également vos plantes des problèmes courants tels que le flétrissement ou la fonte des semis.

  1. Amender votre sol avant de cultiver du cannabis

La deuxième façon d’utiliser le Trichoderma est d’amender le sol. Il y a deux façons d’utiliser le Trichoderma comme amendement du sol pour le cannabis, à savoir :

  • Ajouter le champignon à la terre à raison de 1 kg de poudre de Trichoderma pour 1 litre de terre et les mélanger soigneusement.
  • Ajouter 5 g de Trichoderma à la couche supérieure du sol, il suffit de saupoudrer la poudre dans un petit trou où vous placerez le semis.
  1. Soutenir la croissance de la plante 

Enfin, vous pouvez simplement ajouter le Trichoderma à l’eau ou à la solution nutritive. Il suffit d’ajouter 5 g de Trichoderma à 1 litre d’eau et d’irriguer votre plante normalement. Pour obtenir les meilleurs résultats, vous pouvez répéter ce processus toutes les quelques semaines. 

Toutefois, le trichoderma peut provoquer des réactions allergiques et irriter vos yeux. Il peut également entraîner une irritation de votre peau et de vos voies respiratoires. Par conséquent, utilisez toujours des gants, un masque et des lunettes de protection lorsque vous le manipulez. Les risques sont rares, mais il vaut mieux prévenir que guérir. 

CONCLUSION

Lorsqu’il s’agit de culture biologique, le champignon trichoderma se révèle être un grand atout. Il s’agit d’un produit essentiel à la vie du sol, il contribue grandement au bien-être de vos plantes ainsi qu’à la qualité et à la quantité de vos récoltes. Grâce à des années de recherche et à l’essor de l’industrie légale du cannabis, il existe une quantité énorme d’excellents produits disponibles. Beaucoup d’entre eux sont très faciles à utiliser. 

spot_img

Articles Similaires

OG Kush : Mystères olfactifs sous diverses identités

La véritable origine de l’OG Kush varie selon la...

THC et lait maternel : Révélations

Une équipe de chercheurs de l’Université d’État de Washington...

Cannabis et Soulagement de la Douleur : Les Terpènes plus Puissants que la Morphine ?

Une révolution médicale semble en marche. Des chercheurs de...

Décrocher du cannabis : 5 étapes essentielles !

Le cannabis fait partie du quotidien de nombreux Français,...

La Rébellion des Cherokees : Le Cannabis comme Acte de Souveraineté !

Cherokee, Caroline du Nord – Dans une salle de...

Royaume-Uni : Premier cannabis médical national disponible

Le cultivateur britannique de cannabis médical Glass Pharms a...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img