RAW dans la tourmente : Comment faire la part des choses ?

Partagez cet article

 

HBI International interdit de faire des allégations trompeuses sur les produits RAW

Au terme d’un procès fédéral intenté par Republic Brands, HBI International, distributeur des marques de feuilles à rouler RAW, Elements et Juicy Jays, il a été interdit de faire certaines déclarations concernant ses produits RAW Organic Hemp. Le tribunal a considéré que la société avait violé la loi de l’Illinois sur les pratiques commerciales trompeuses par le biais de ses emballages et de ses activités promotionnelles, et s’était livrée à une concurrence déloyale.

Le verdict du jury a été rendu suite à des fausses déclarations faites par HBI concernant la « Fondation RAW », le lieu de fabrication de ses produits ainsi que la qualité « biologique » de ses papiers. Par conséquent, le tribunal a ordonné à HBI de cesser de fabriquer ou de réapprovisionner des produits non conformes à l’ordonnance du tribunal, et de cesser de faire certaines allégations concernant les autres marques qu’elle distribue, notamment Elements, DLX, Skunk, Pay-Pay et Juicy Jays, sur des emballages comportant un « sceau Alcoy ».

Parmi les allégations trompeuses retenues par le tribunal, HBI avait communiqué sur le fait que ses papiers à rouler étaient fabriqués dans le village emblématique du papier à rouler espagnol, Alcoy, alors qu’ils étaient fabriqués à Saint-Girons, en France, par le conglomérat papetier Schweitzer-Mauduit International, avant d’être expédiés à Iberpapel à Benimarfull, en Espagne, pour être placés dans leurs emballages.

Réponse aux accusations

Suite à la décision de justice rendue dans l’affaire l’opposant à Republic Brands, le distributeur de produits pour fumeurs HBI International a été contraint de cesser certaines déclarations concernant sa marque RAW. En réponse à cette affaire, l’entreprise a publié un communiqué sur son compte Instagram dans lequel elle a défendu la qualité et la sécurité de ses produits.

RAW

Une entreprise fière de sa réputation

Dans son communiqué, l’entreprise a rappelé son histoire à succès, en révélant que son fondateur, Josh Kesselman, avait su faire de l’entreprise un leader mondial dans le domaine du papier à rouler et des innovations en matière de tabagisme. RAW se considère comme une entreprise indépendante et dirigée par une équipe soudée, fière de sa réputation de qualité de ses produits et de sa position positive dans le secteur.

La fabrication des papiers 

RAW a également précisé que ses papiers à rouler en chanvre biologique sont fabriqués à Benimarfull, un village de la province espagnole d’Alicante, à partir de chanvre biologique certifié non blanchi originaire du sud de la France. Les rouleaux de papier sont ensuite expédiés en Espagne, où ils subissent un processus spécial d’estampillage pour devenir des rouleaux à RAW ou finis et envoyés pour être roulés en forme de cône.

Les initiatives philanthropiques de RAW

Dans un communiqué de presse publié en réponse au verdict du procès, RAW a également présenté ses initiatives philanthropiques, désormais connues sous le nom de RAW Giving. La société a déclaré avoir versé plus de 2,5 millions USD en contributions directes en espèces, ainsi que des contributions en nature d’une valeur de 186 174 USD, à une grande variété d’organisations caritatives.

L’entreprise a précisé que bien qu’elle ne soit pas une organisation caritative, elle apporte un soutien financier à de nombreuses organisations caritatives et autres causes centrales aux valeurs de la marque.

Le procès

Le procès qui a entraîné la mise à jour de l’emballage et des messages marketing de RAW a également eu des contenus positifs pour la société. Selon le communiqué, un jury a accordé à RAW les sommes de 979 620 USD pour violation délibérée de l’emballage commercial de la société par un concurrent et 40 000 USD de dommages-intérêts légaux pour violation délibérée des droits d’auteur de RAW.

RAW a accepté un jugement amiable exigeant certaines modifications de certains de ses emballages et messages marketing. La société a des produits assurés à ses clients que tous les RAW répondront à des normes de qualité élevées.

Un article de Forbes, intitulé The Pinocchio of Pot, a tenté de vérifier l’ensemble des allégations de la marque, mais n’a pas été en mesure de les valider toutes.

 

spot_img

Articles Similaires

UCN : Parler de cannabis sans aucune censure

Le sujet du cannabis a toujours fait l’objet de...

THC : D’où vient le taux 0,3 %

Dans plusieurs pays, il est facile de différencier le...

Nevada : Un lounge de cannabis pour le tourisme

Il existe de plus en plus de consommateurs de...

New York : L’autoculture du cannabis bientôt

De plus en plus de pays ont déjà adopté...

Espagne : En voie pour la légalisation du cannabis médical

L’Espagne connaît aussi un bouleversement politique et sanitaire à...

République tchèque : Interdiction du HHC

Le statut du HHC pose un problème dans de...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img