Réglementation du cannabis médical : L’Espagne rate son RDV

Partagez cet article

 

La réglementation du cannabis médical. C’est l’un des objectifs que l’Espagne s’est promis d’atteindre. Le problème c’est qu’aucune décision allant dans ce sens n’a été adoptée, alors que la date limite est dépassée depuis un bon bout de temps. Eh oui ! Le pays a raté son rendez-vous. Et rattraper ce retard parait difficile à l’approche des élections.

La réglementation du cannabis médical accuse du retard

En Europe, l’Espagne est l’un des nombreux pays à faire preuve de détermination quant à la réglementation du cannabis médical. Son objectif étant de permettre à la version thérapeutique de cette plante de circuler librement sur l’ensemble de son territoire.

Dans cette optique, l’Espagne a jeté son dévolu sur l’Agence espagnole des médicaments et des produits de santé (AEMPS) en lui confiant une mission qui devrait s’accomplir en deux étapes :

  • Mettre sur pied une proposition de loi qui cadre avec les objectifs du gouvernement ;
  • Préparer un document avec des recommandations sur la façon d’intégrer cette proposition dans les réglementations et de s’assurer qu’elles sont légalement viables.

En ce qui concerne le premier point, le tour est joué. Simplement parce qu’en juin 2022, la proposition de loi a obtenu le feu vert des parlementaires. Pour ce qui est de la deuxième étape, la situation est un peu plus compliquée. Jusqu’ici, aucune décision n’a été prise, alors que l’exécutif s’est accordé jusqu’à la date du 27 décembre 2022 pour le lancement du programme. Autrement dit. L’Espagne a raté son rendez-vous. Et d’après l’AEMPS, ce contretemps est lié à l’importance de l’enjeu en faisant valoir que :

Les spécialistes cherchent la meilleure façon de garantir la qualité, la sécurité et l’efficacité du médicament. Même si nous savons que tout le monde ne sera pas satisfait, nous devons agir en tant qu’organe scientifico-technique.

À l’Observatoire espagnol du cannabis médicinal (OECM) d’ajouter :

L’un des problèmes dont l’AEMPS est sa réticence à inclure l’utilisation de fleurs dans les vaporisateurs, alors que c’est une méthode approuvée dans de nombreux pays de l’UE.

Le plus gros reste à faire

Ce délai dépassé, l’AEMPS n’a pas attendu longtemps pour faire savoir que des efforts seront fournis pour la publication des recommandations dès les premiers jours de janvier 2023. Le hic, c’est que jusqu’ici, aucune mesure allant dans ce sens n’a été proclamée. Ce qui n’est pas sans inquiéter l’OECM s’exprimant en ces termes :

Nous n’avons aucune idée de ce qui se passe. Il n’y a aucune réponse du gouvernement espagnol.

Une inquiétude qui s’explique à travers différents éléments selon cet organisme pensant aux élections municipales et régionales qui approchent à pas de géant en indiquant que :

Si nous avons de nouvelles élections et que les conservateurs gagnent, cela va être un problème. C’est une course contre la montre.

En effet, la mise en place de la réglementation du cannabis risque d’être compliquée si cette partie remporte la victoire. Simplement parce qu’elle a voté contre le projet de loi de juin 2022 et qu’elle s’est dressée en tête de liste des favoris des électeurs aux derniers sondages. Et la situation risque d’être encore plus difficile puisque le parti d’extrême droite Vox s’est allié à sa cause.

Ainsi, l’exécutif espagnol a intérêt à passer à l’acte avant les élections. Mais là encore, les craintes subsistent quant à la bonne tenue du programme. L’OECM estime que dans la hâte, le pouvoir actuel risque de passer à côté de détails majeurs. Ce qui pourrait être le cas en ce qui concerne le statut des médecins qui auront droit de délivrer les ordonnances. L’Observatoire pense même que cette législation soit trop restrictive pour les patients.

En conclusion

La légalisation du cannabis progresse au niveau mondial et l’Espagne devrait y contribuer à travers la réglementation du cannabis médical sur son territoire. Du moins, dans la mesure où le pays arrive à rattraper son retard en faisant en sorte d’y parvenir avant les prochaines élections. Dans le cas contraire, l’exécutif risque de rater son objectif pour de bon.

spot_img

Articles Similaires

Cannabis comestible ou édibles : Quels sont les bienfaits ?

Les bienfaits du cannabis dans l’alimentation, y avez-vous déjà...

Cannabis récréatif : Entre lois et fausses certitudes

Ces dernières années, notre façon d’utiliser ainsi que notre...

Strasbourg se penche sur la légalisation du cannabis

Après la légalisation du cannabis en Allemagne, la maire...

Chaos à New York : Légalisation du cannabis invalidée ?

Une récente décision de justice a bouleversé l’industrie du...

Exploitez tout le Potentiel du Cannabis : Révolution de la Fertilisation Foliaire !

Dans le domaine de la culture du cannabis, maximiser...

Le Duo Cannabinoïde : CBD vs THC dans le Soulagement de l’Anxiété

L’anxiété est l’un des troubles mentaux les plus répandus...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img