Oklahoma : Rejet du référendum pour la légalisation du cannabis

Partagez cet article

 

Mardi dernier, les électeurs de l’Oklahoma ont voté pour le rejet de la proposition de légalisation du cannabis à des fins récréatives. Découvrez de plus amples informations dans cet article.

Le contexte de la légalisation du cannabis en Oklahoma

L’Oklahoma est l’un des États américains qui a récemment légalisé la marijuana à des fins médicales. En 2018, les électeurs ont approuvé une proposition pour permettre aux patients souffrant de certaines maladies de se procurer de la marijuana à des fins thérapeutiques. Le nombre de patients autorisés à acheter de la marijuana a augmenté de manière considérable, avec environ 10 % de la population adulte possédant désormais une licence médicale.

Cependant, le programme de marijuana médicale de l’Oklahoma a été en proie à des problèmes tels que des producteurs illégaux, des crimes liés à la drogue et un déluge de consommateurs hors de l’État. Les partisans de la légalisation du cannabis à des fins récréatives estimaient que cela permettrait de résoudre certains de ces problèmes, permettant en un marché réglementé et taxé pour la marijuana, tout en offrant aux adultes la possibilité d’acheter de la marijuana en toute légalité.

Cependant, les opposants à la légalisation ont mis en avant les risques associés à la consommation de marijuana et ont soutenu que la légalisation n’aggraverait pas les problèmes déjà existants. Les forces de l’ordre, les administrateurs scolaires et les dirigeants politiques et religieux ont également contesté la proposition, estimant qu’elle nuirait à la santé publique et à la sécurité.

Retour sur la proposition d’Etat 820

La proposition d’État 820 visait à légaliser l’utilisation récréative de la marijuana en Oklahoma pour les personnes âgées de plus de 21 ans. En plus de permettre aux dispensaires de vendre de la marijuana à toute personne de plus de 21 ans, la proposition prévoyait également d’imposer une taxe d’accise sur les ventes de marijuana et d’annuler les condamnations pénales liées à la marijuana. Les partisans de la mesure ont dépensé près de 5 millions de dollars pour la campagne, dépensant 20 fois plus que leurs adversaires.

Cependant, la proposition a été largement contestée par les forces de l’ordre, les administrateurs scolaires et les dirigeants politiques et religieux, qui ont exprimé des inquiétudes quant aux effets négatifs potentiels de la légalisation de l’utilisation récréative de la marijuana en Oklahoma.

Les arguments face à la proposition de la légalisation

Les partisans de la légalisation du cannabis en Oklahoma, comme Michelle Tilley, la chef de campagne de Yes on 820, ont souligné que des centaines de milliers de personnes consomment déjà du cannabis dans l’État, et que la légalisation était inévitable. Ils ont également affirmé que la proposition permet de décriminaliser efficacement la consommation de cannabis, d’imposer une taxe d’accise sur les ventes de cannabis, d’annuler les condamnations pénales liées au cannabis et de réduire la criminalité liée au marché noir de la ancre flottante.

En revanche, les opposants à la légalisation, tels que les forces de l’ordre, les administrateurs scolaires et les dirigeants politiques et religieux, ont exprimé des préoccupations quant à l’augmentation de la consommation de chez les jeunes, à la sécurité routière et à l’augmentation des coûts sociaux et de santé publique associés à la consommation de drogues.

Le gouverneur de l’Oklahoma, Kevin Stitt, a également déclaré que la proposition enverrait un message indésirable aux enfants et qu’elle encouragerait la culture de la drogue et la criminalité.

le rejet de la légalisation du cannabis en Oklahoma

Le résultat du référendum et les réactions des différents acteurs

Le résultat du référendum a été sans appel : les électeurs de l’Oklahoma ont massivement rejeté la proposition d’État 820 visant à légaliser le cannabis à des fins récréatives. Selon les résultats officiels, 65 % des électeurs ont voté contre la proposition, tandis que 35 % ont voté en faveur.

Les réactions ont été contrastées. Les partisans de la mesure, qui avaient dépensé près de 5 millions de dollars pour la campagne, ont été déçus par le résultat. Michelle Tilley, qui avait dirigé la campagne Yes on 820, a déclaré que la légalisation du cannabis dans l’État était inévitable et a défié le gouverneur et la législature de l’État. Elle a toutefois retenu la proposition d’imposer une taxe d’accise sur les ventes de cannabis et d’annuler les condamnations pénales liées au cannabis.

En revanche, les opposants à la légalisation ont maintenu le résultat du vote

Pat McFerron, un conseiller de la campagne n° 820, a déclaré que le vote « a envoyé un message clair que les Oklahomans s’opposent à l’accès sans entrave à la marijuana que nous avons connu dans le cadre de notre soi-disant programme médical « . 

Le gouverneur Kevin Stitt, qui s’était également opposé à la mesure, a promis de « continuer à tenir les mauvais acteurs pour responsables et à sévir contre les opérations illégales de marijuana ».

Il convient de noter que l’Oklahoma n’est pas un cas isolé. Plusieurs États américains ont récemment organisé des référendums sur la question de la légalisation du cannabis, et les résultats ont été mitigés. Si certains États ont voté en faveur de la légalisation, d’autres ont rejeté la proposition, témoignant de la complexité du débat sur cette question.

Les implications de la décision sur la légalisation du cannabis à des fins récréatives

La décision de rejeter la proposition d’État 820 signifie que la légalisation du cannabis à des fins récréatives ne sera pas mise en place en Oklahoma pour le moment. Cela signifie que la vente et la consommation de cannabis récréatif restent illégales dans l’État. Seules les personnes disposant d’une licence médicale pourraient continuer à acheter et à utiliser la marijuana à des fins médicales.

La décision a été largement choisie par les forces de l’ordre, les administrateurs scolaires et les dirigeants politiques et religieux qui s’opposaient à la proposition. Le gouverneur Kevin Stitt a promis de continuer à poursuivre les producteurs et les vendeurs de marijuana illégale dans l’État.

Cependant, les partisans de la légalisation ont promis de continuer à faire pression pour que la marijuana récréative soit légalisée en Oklahoma. Ils soulignent que des États voisins, tels que le Colorado et le Missouri, ont déjà légalisé la marijuana récréative et qu’il est temps pour l’Oklahoma de suivre leur exemple.

En conclusion, le rejet massif du référendum sur la légalisation du cannabis à des fins récréatives en Oklahoma marque une victoire pour les opposants à la proposition d’État 820. Bien que les partisans de la légalisation aient dépensé beaucoup d’argent pour leur campagne, l’opposition des forces de l’ordre, des administrateurs scolaires et des dirigeants politiques et religieux a clairement eu un impact sur le vote. Cependant, la question de la légalisation du cannabis à des fins récréatives pourrait probablement être un sujet de débat dans l’État et ailleurs aux États-Unis.

spot_img

Articles Similaires

Cannabis comestible ou édibles : Quels sont les bienfaits ?

Les bienfaits du cannabis dans l’alimentation, y avez-vous déjà...

Cannabis récréatif : Entre lois et fausses certitudes

Ces dernières années, notre façon d’utiliser ainsi que notre...

Strasbourg se penche sur la légalisation du cannabis

Après la légalisation du cannabis en Allemagne, la maire...

Chaos à New York : Légalisation du cannabis invalidée ?

Une récente décision de justice a bouleversé l’industrie du...

Exploitez tout le Potentiel du Cannabis : Révolution de la Fertilisation Foliaire !

Dans le domaine de la culture du cannabis, maximiser...

Le Duo Cannabinoïde : CBD vs THC dans le Soulagement de l’Anxiété

L’anxiété est l’un des troubles mentaux les plus répandus...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img