Thaïlande : demande de régulation de prix du cannabis

Partagez cet article

 

Le bilan est sans appel. Le prix du cannabis sur le marché thaïlandais a drastiquement chuté. À l’origine : l’autorisation de la culture domestique de la plante de chanvre. Outre le problème de surproduction, les producteurs professionnels peinent alors à générer suffisamment de profit. Ils demandent donc au gouvernement la réglementation des prix. 

Le statut du cannabis en Thaïlande 

La dépénalisation du cannabis en Thaïlande en juin 2022 a marqué un nouveau tournant dans l’histoire de la marijuana dans le pays. Ne figurant désormais plus sur la liste des stupéfiants, les particuliers peuvent d’ailleurs cultiver la plante à titre personnel. Cependant, cette démarche de légalisation a aussi eu son impact sur les producteurs de l’industrie du chanvre thaïlandais

Pour rappel, ils étaient au départ au nombre de 30 cultivateurs à avoir collaboré avec le Tambon Na Kham Health Promotion Hospital. À présent, il ne s’agit plus uniquement d’un programme d’expérimentation relative au cannabis médical. L’usage de la marijuana — même à titre récréatif — n’est plus criminalisé. Ce qui se traduit de l’autre côté par une hausse au niveau des cultivateurs n’ayant pas besoin d’autorisation.   

Les entreprises du secteur concurrencées par la culture domestique 

Depuis 2018, l’usage du cannabis est autorisé en Thaïlande. Seulement, on parlait seulement de son utilisation à des fins thérapeutiques en ces temps-là. Mais depuis, les choses ont changé. 2022 a notamment été l’année à laquelle les Thaïlandais ont eu la permission de cultiver leurs propres plantes de cannabis et, surtout, de les commercialiser. 

Toutefois, un problème a émergé face à un marché surpeuplé : la baisse des prix. Ce n’est d’ailleurs pas étonnant. Lorsqu’il y a une surabondance de l’offre, le marché enregistre presque systématiquement un déclin. 

Le président de la Medicinal Herbs Community Entreprise of Na Kham témoigne entre autres de la baisse du prix des feuilles de cannabis. Selon lui, elles seraient aujourd’hui vendues 5 fois moins cher en Thaïlande. À titre informatif, le prix au kilo était au début de 15 000 bahts. Il serait descendu à 3 000 bahts à l’heure actuelle. Le kilo de tiges de cannabis serait même passé de 10 000 bahts à 1 000. De quoi inquiéter fortement les producteurs locaux.   

La régulation des prix, une mesure qui s’impose

La régulation de l’industrie du cannabis en Thaïlande pourrait résoudre le problème de déclin du marché local. Ici, les producteurs ne remettent pas spécialement en question la décision du gouvernement de dépénaliser le cannabis. Il s’agirait plutôt de fixer un prix de référence pour guider à la fois les consommateurs et les fournisseurs. 

Pour faire face au problème, les 20 entreprises communautaires de Nakhon Phanom ambitionneraient de l’autre part de mettre en place une coopérative agricole. Cela leur permettrait entre autres de participer au processus de négociation et de fixation de prix du marché de cannabis sur le territoire. Sur le long terme, cela pourrait favoriser une certaine prospérité de l’économie. En attendant, les Thaïlandais continuent toujours d’intégrer la plante de chanvre dans leurs recettes favorites. À noter d’ailleurs que les fleurs et les feuilles de cannabis font partie intégrante de la cuisine traditionnelle locale

spot_img

Articles Similaires

UCN : Parler de cannabis sans aucune censure

Le sujet du cannabis a toujours fait l’objet de...

THC : D’où vient le taux 0,3 %

Dans plusieurs pays, il est facile de différencier le...

Nevada : Un lounge de cannabis pour le tourisme

Il existe de plus en plus de consommateurs de...

New York : L’autoculture du cannabis bientôt

De plus en plus de pays ont déjà adopté...

Espagne : En voie pour la légalisation du cannabis médical

L’Espagne connaît aussi un bouleversement politique et sanitaire à...

République tchèque : Interdiction du HHC

Le statut du HHC pose un problème dans de...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img