La Finlande brise le silence sur la légalisation du cannabis

Partagez cet article

 

Un débat sur la légalisation du cannabis pourrait prochainement avoir lieu au parlement finlandais suite à une initiative citoyenne ayant réuni plus de 50 000 signatures.

Initiative citoyenne pour la légalisation du cannabis en Finlande : la réforme prend de l’ampleur

Après avoir rassemblé plus de 50 000 signatures, une initiative citoyenne en faveur de la légalisation du cannabis sera discutée au parlement finlandais. L’initiative propose la légalisation de la culture personnelle, de la fabrication, de la vente, de la possession et de l’utilisation du cannabis, sous certaines restrictions d’âge.

Le but est d’en finir avec les dommages causés par la prohibition et de mettre en place un « système de réglementation durable » qui protège les droits de l’homme et la santé publique, tout en réduisant la criminalité, la corruption et la violence. Le texte de l’initiative prévoit également une imposition fiscale sur le cannabis, similaire à celles existant pour l’alcool et le tabac.

En plus de mettre un terme à la criminalisation des consommateurs, l’initiative propose de « définir clairement » la différence entre le cannabis contenant des composés intoxicants et le chanvre pouvant être utilisé dans des industries telles que l’agriculture.

Le cannabis est actuellement illégal en Finlande, conformément à la loi sur l’interdiction du cannabis. L’usage médical est autorisé pour un nombre très limité de conditions médicales, et seulement quelques centaines de patients ont accès légal au cannabis. La discussion au parlement finlandais devrait permettre de débattre de l’impact de la légalisation du cannabis et de l’efficacité d’une telle réforme pour répondre aux attentes des citoyens.

légalisation

En Finlande, le débat sur la légalisation du cannabis s’intensifie

La Ligue Verte finlandaise est le seul parti politique à soutenir publiquement la légalisation du cannabis en Finlande. Coel Thomas, politicien local du Parti vert et militant pour la réforme du cannabis, a participé à la rédaction d’une initiative citoyenne qui appelle à la légalisation de l’utilisation, de la possession, de la culture personnelle, de la fabrication et de la vente de cannabis en Finlande, sous réserve de restrictions d’âge. Bien que peu probable que l’initiative remporte la majorité des voix des principaux partis politiques, Thomas estime que cela représente un « début de la conversation » et un pas vers ce qui verra la légalisation en Finlande « dans la décennie ».

Une enquête menée l’année dernière par l’Institut pour la Santé et le Bien-être a révélé que la majorité des Finlandais étaient favorables à la dépénalisation du cannabis, la plupart ayant déjà essayé des drogues illicites, principalement du cannabis. Cependant, jusqu’à présent, peu de politiciens finlandais ont pris publiquement position sur le cannabis, certains ayant peur de perdre des voix et d’autres d’arguments.

Le rapport européen sur les drogues 2022 révèle que la Finlande a le taux le plus élevé de décès par surdose parmi les 25 ans en Europe. Thomas souligne que la Finlande a beaucoup de problèmes de toxicomanie et un taux très élevé de surdoses, ce qui montre la nécessité d’une réforme et de méthodes de réduction des méfaits. Les autorités de santé publique finlandaises n’ont jamais pris position en faveur ou contre le cannabis, mais Thomas considère que la conversation sur la question est en train de s’ouvrir, et que cela doit être accompagné d’un discours public adéquat pour que les gens changent d’avis.

Se tourner vers l’Europe pour la légalisation du cannabis en Finlande

Coel Thomas estime que les mesures prises par les homologues européens finlandais pour introduire une législation plus libérale sur le cannabis, ainsi que le débat public, contribueront à faire changer les choses. Il trouve l’Allemagne particulièrement intéressante, étant donné les liens historiques et commerciaux étroits entre la Finlande et l’Allemagne. Selon lui, la légalisation du cannabis dans des pays tels que la Tchéquie, le Luxembourg, la Suisse et les Pays-Bas créera un marché commun du cannabis en Europe.

Thomas garde l’espoir que la légalisation du cannabis pourrait se produire au cours de la prochaine session parlementaire, mais s’il ne se produit pas, il est convaincu que cela arrivera tôt ou tard. Il a également souligné l’importance de briser le silence qui entoure la question de la légalisation, car il n’y a pas de véritables arguments en faveur de l’interdiction – une fois que le débat est ouvert, l’interdiction ne peut pas être maintenue.

spot_img

Articles Similaires

Changement de Cap en Thaïlande : Le Retour du Cannabis surla Liste des Stupéfiants d’ici fin 2024

La Thaïlande, autrefois pionnière dans la dépénalisation du cannabis,...

Le Pakistan Va Légaliser le Cannabis à des Fins Médicinales : Une Révolution en Marche

Le gouvernement pakistanais vient d’annoncer une décision historique :...

Référendum sur le Cannabis en Slovénie : Nouvelles Perspectives et Défis

Le 9 juin prochain, les électeurs slovènes se prononceront...

Comment Identifier une Huile de CBD de Qualité

Dans un marché en pleine expansion du cannabidiol, la...

Le Taux Légal de CBD au Luxembourg : Ce Qu’il Faut Absolument Savoir

Le marché en plein essor du cannabidiol s'étend progressivement...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img