Fintechs : Opportunité suite à l’interdiction du cannabis par Mastercard

Partagez cet article

 

L’interdiction de Mastercard concernant la vente de cannabis sur ses cartes de débit aux États-Unis a créé une opportunité pour l’industrie Fintech. Alors que le marché légal de la marijuana connaît une croissance rapide, les fintechs peuvent-elles combler le vide laissé par les institutions financières traditionnelles ? Les acteurs du secteur s’expriment sur cette décision et les implications pour l’avenir.

Un marché en plein essor malgré les défis bancaires

Le marché légal de la marijuana a atteint une valeur de 13,2 milliards de dollars en 2022 et devrait connaître une croissance annuelle de 14,2 % jusqu’à atteindre 40,1 milliards de dollars d’ici la fin de la décennie, selon une étude de Grand View Research. Cependant, les marchands de cannabis aux États-Unis rencontrent des difficultés pour effectuer des transactions numériques en raison des réticences des institutions financières traditionnelles, qui se conforment aux lois fédérales classant toujours le cannabis comme illégal.

En effet, la légalité du cannabis est une zone grise pour les acquéreurs de paiements, et les banques préfèrent généralement s’aligner sur les directives fédérales par mesure de conformité plutôt que par choix idéologique. Actuellement, seulement 10 % des banques et 5 % des coopératives de crédit acceptent les marchands de cannabis, malgré l’essor du secteur.

La décision de Mastercard comme catalyseur pour le changement

Brian Sinclair, directeur des opérations de revenus chez G2, souligne que la plupart des réseaux de cartes s’alignent sur les directives fédérales en matière de légalité du cannabis. Cette interdiction pourrait toutefois pousser les électeurs procannabis à faire pression sur le gouvernement pour un changement fédéral. Certains estiment que Mastercard cherche également à éviter les lourdes amendes associées à cette activité.

La décision de Mastercard a été accueillie avec frustration par de nombreux acteurs du marché légal de la marijuana. Matt Darin, PDG de Curaleaf, une société de cannabis, souligne que l’industrie génère d’importantes recettes fiscales et emploie des centaines de milliers d’Américains, ce qui nécessite une reconnaissance du gouvernement fédéral et une réforme bancaire pour permettre un fonctionnement fluide et légal.

fintechs

Opportunité pour les Fintechs

L’interdiction de Mastercard offre une opportunité en or pour les Fintechs. Andrew Boyd, fondateur et conseiller financier de Finty, estime que la décision de Mastercard pourrait influencer d’autres processeurs de paiement. Les Fintechs peuvent ainsi intensifier et faciliter les paiements numériques pour combler le vide laissé par les institutions traditionnelles. Les cryptomonnaies et autres solutions innovantes pourraient jouer un rôle crucial dans ce processus.

Les Fintechs ont désormais l’occasion de proposer des solutions de paiement adaptées aux entreprises de cannabis réglementées et de collecter des données précieuses sur les transactions financières du marché en croissance rapide. Uldis Tēraudkalns, PDG de Nexpay, explique que malgré les défis à court terme liés au rôle prépondérant de Mastercard, les Fintechs pourraient créer des alternatives telles que les transactions en espèces, l’open banking, les cryptomonnaies et d’autres systèmes de paiement innovants.

Un nouveau terrain pour les concurrents

Cette décision de Mastercard crée une opportunité pour les Fintechs de proposer des solutions sécurisées pour les exploitants d’entreprises de cannabis et de collecter des données précieuses sur les transactions financières du marché en croissance rapide. Les Fintechs et même d’autres processeurs de paiement peuvent saisir cette occasion pour fournir des services et des offres améliorées aux acteurs du secteur.

« Le déménagement de Mastercard ouvre une opportunité pour les Fintechs d’offrir une meilleure sécurité aux exploitants d’entreprises de cannabis et collecte des données précieuses sur les transactions financières d’un marché en croissance rapide », a déclaré Brandon Dorsky, PDG de Fruit Slabs, le produit comestible sain.

En conclusion, l’interdiction de Mastercard concernant la vente de cannabis sur ses cartes de débit a ouvert une voie d’opportunités pour l’industrie Fintech. Alors que le marché légal du cannabis continue de croître, les Fintechs peuvent jouer un rôle essentiel en comblant le vide laissé par les institutions financières traditionnelles et en facilitant les paiements numériques. Cette décision pourrait également stimuler les efforts pour un changement fédéral en matière de légalité du cannabis, ouvrant ainsi la voie à de nouvelles perspectives pour le secteur.

 

spot_img

Articles Similaires

DEA : La teneur en THC du cannabis illicite atteint 16% aux États-Unis

Selon la DEA, les États-Unis connaissent actuellement une hausse...

Cannabis aux USA : La lutte pour la légalisation fédérale

Lors d'une audience fédérale, des entreprises de cannabis du...

Cannabis : Plus de fumeurs que de gros buveurs aux États-Unis

Une étude révèle que le nombre de consommateurs quotidiens...

Une Nouvelle Étude Révèle les Effets du THCV et du CBD sur la Perte de Poids

Les cannabinoïdes continuent de fasciner les chercheurs pour leurs...

Une nouvelle étude révèle les impacts insoupçonnés du cannabis sur le cœur et le cerveau

Le cannabis, longtemps utilisé pour ses propriétés médicinales, est...

Découvrez la Recette de Smoothie au CBD pour une Journée sans Stress

Le CBD, abréviation de cannabidiol, gagne en popularité en...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img