L’action du cannabis sur nos cellules

Partagez cet article

 

Depuis la nuit des temps, l’homme a toujours côtoyé la ganja. Cette plante est utilisée pour de très nombreuses raisons. En effet, on confère à la marijuana de nombreuses propriétés thérapeutiques. Elle serait très efficace pour soulager un grand nombre de troubles, maux et maladies. D’ailleurs, plusieurs personnes font le choix de se traiter uniquement avec. Voyons à la loupe l’action du cannabis sur nos cellules. 

Pourquoi consomme-t-on du cannabis ?

Avant d’aborder la question de l’action du cannabis sur nos cellules, il est important de comprendre les raisons qui poussent et qui motivent à consommer du cannabis

Ces dernières années, de plus en plus de pays se sont mis à légaliser la consommation de cannabis à des fins médicales. Cela serait en partie dû à ses effets. On lui vante en effet de nombreuses propriétés thérapeutiques. Pas mal d’études ont été réalisées afin de voir ce qu’il en est réellement. Le constat fait par plusieurs scientifiques a permis de constater que le cannabis pourrait être très bénéfique pour le corps.

Les pays se sont suivis tour à tour pour dépénaliser le cannabis médical. En Amérique du Sud et en Amérique Latine, on peut citer l’exemple du Mexique, de l’Argentine, de la Colombie, du Pérou ou encore du Chili. Aux États-Unis, ce sont plus de 30 États sur les 50 qui ont légalisé son usage. On l’autorise également dans divers pays comme le Liban, le Lesotho ou encore la Thaïlande.

Concernant le cannabis récréatif, il se démocratise de plus en plus. De nombreux pays l’ont dépénalisée. On peut citer l’exemple du Canada, de l’Uruguay ou encore de certains États américains. Néanmoins, il existe toujours un cadre légal qui vient encadrer la culture, la vente et la consommation de cette plante. 

Le cannabis médical

S’il fallait énumérer toutes les propriétés thérapeutiques que l’on prête au cannabis, cet article serait interminable. En effet, les scientifiques et les médecins s’accordent sur le fait que le cannabis n’est pas considéré à proprement dit comme un médicament. Ils préfèrent le classer comme un complément. 

Un analgésique naturel 

Depuis l’Antiquité, l’Homme consomme du cannabis. Son utilisation remonte à la Chine antique. La première des raisons qui l’ont poussé à cette consommation est la raison médicale. On l’utilisait pour soulager les douleurs, on l’utilisait comme une sorte d’anesthésie.  On lui confère aussi de nombreuses propriétés thérapeutiques. Il calmerait efficacement diverses douleurs du corps. 

À titre d’exemple, on l’utilise pour les douleurs relatives à des inflammations. Cela englobe l’arthrose, le rhumatisme ou encore la goutte. Il aiderait grandement à soulager ces douleurs, souvent vives et handicapantes. On l’utilise également pour atténuer les douleurs dues à un choc ou à un facteur externe. On pense notamment aux blessures, aux déchirures, aux claquages ou aux hématomes. En parallèle, il aiderait aussi à calmer des douleurs localisées, comme en cas de maux de dents ou de maux de tête. Il serait aussi très efficace contre les règles douloureuses et l’endométriose. Cependant, son pouvoir antalgique a des limites. En cas de douleurs extrêmes, il vaut mieux préférer des opioïdes comme la morphine. 

L’action du cannabis sur nos cellules
Le cannabis aiderait à supprimer les douleurs

Un puissant anxiolytique

Le cannabis est considéré comme un puissant anxiolytique. Il aiderait à lutter contre le stress et l’angoisse. Il apporterait calme et sérénité. C’est d’ailleurs pour cette raison que les rastas ont l’air si apaisés et si tranquilles. Dans divers films ou séries, on les voit avec cet air décontracté, avec souvent une phrase du type « Tranquille man ! ». Le constat est le même avec les hippies et leur devise fétiche « Peace & Love ». Loin de nous l’idée de vouloir alimenter les stéréotypes, mais ceci montre que l’effet anxiolytique favoriserait la paix de l’esprit.

Ce pouvoir anxiolytique aiderait à lutter contre toutes le stress, du stress professionnel au stress chronique, en passant par le stress passager. On le recommande fortement pour les personnes sujettes à la dépression ou en cas de syndrome de stress post-traumatique. Il aiderait à mieux vivre ces troubles et à se sentir beaucoup mieux. Cela semble une être bonne alternative, face aux nombreux effets secondaires que confèrent les anxiolytiques synthétiques que consomment des millions de personnes dans le monde. 

Un somnifère de qualité

Les troubles du sommeil font partie des troubles les plus fréquents. Des millions de Français en sont victimes. Parmi les plus fréquents et les plus répandus figure l’insomnie. Une situation difficile à vivre, et qui peut fortement nuire à la qualité de vie. 

Le cannabis médical reste l’une des alternatives naturelles les plus répandues pour pallier ce cas. En effet, ce dernier aurait un pouvoir soporifique. Il aiderait à dormir plus rapidement. La durée d’endormissement serait réduite, permettant ainsi de dormir plus vite. Quant au sommeil, il serait de bien meilleure qualité, plus reposant et plus complet. De plus, le réveil serait sans somnolence.

L’action du cannabis sur nos cellules
Le cannabis aiderait à mieux dormir

Le cannabis récréatif

Les raisons qui poussent à consommer le cannabis de manière récréative sont nombreuses. Le cannabis permet en effet de se détendre, de se relaxer ou encore de s’amuser. Il stimulerait aussi la motivation, l’inspiration et la créativité. Enfin, il permet également de repousser le trac et d’être plus sociable. 

Comment le cannabis agit-il sur nos cellules ?

Nous avons vu que le fait de consommer du cannabis apporterait autant d’effets sur le physique que sur le mental. Ce qu’il faut savoir, c’est que (presque) tout se fait à l’échelle cellulaire. Il faut comprendre que les cannabinoïdes (composés chimiques du cannabis) agissent sur des récepteurs spécifiques. Ces récepteurs se retrouvent dans nos neurones, dans nos cellules, etc. Lorsqu’ils agissent sur ces récepteurs, ce sont des réactions en chaîne qui s’ensuivent. Comme de nombreux autres animaux, notre corps dispose de nombreux récepteurs de ces cannabinoïdes. Ces récepteurs agissent sur les cellules et provoquent différents effets. Les cellules sont stimulées par les cannabinoïdes (comme le THC ou le CBD), ce qui fait qu’ils viennent produire des réactions dans notre corps.   

Le sommeil

Avoir sommeil est dû à une hormone, la mélatonine. Cette hormone est produite par une glande dans le cerveau, la glande pinéale. Le CBD, une des molécules du cannabis, agirait sur les cellules de cette glande. Cela est rendu possible grâce aux récepteurs dans ces cellules. Cet échange chimique vient enclencher le processus de production de mélatonine. Le consommateur ressent le sommeil et se met à dormir. Le fait de prendre par exemple du CBD avant un examen ne vous fera pas dormir. 

La cicatrisation

Là encore, le cannabis ferait appel à des récepteurs qui reconnaissent les cannabinoïdes. En cas de blessure, elles viendraient stimuler les cellules responsables de la cicatrisation. De ce fait, la cicatrisation se ferait plus vite, réduisant le délai de guérison.

Le stress et le bonheur

Le cannabis agit également sur les cellules du cerveau, à travers des échanges chimiques. Par exemple, le stress est dû à une hormone, le cortisol. Un peu de THC aiderait à supprimer le stress, d’où son effet anxiolytique vu précédemment. Tout cela se fait à l’échelle cellulaire, dans les échanges entre les neurones.

En parallèle, on connaît tous le surnom du joint, « la cigarette qui fait rigoler ». Là encore, le travail se fait à l’échelle cellulaire. La joie est produite par la dopamine. En consommant du cannabis, le THC vient augmenter la production de dopamine. Ce qui est responsable du bonheur et du bien-être induit lors de sa consommation, mais également de son addiction.

Vous l’aurez compris, tout se joue à l’échelle cellulaire, de l’ordre de l’infiniment petit. Si le sujet vous intéresse, vous pourrez trouver ici un article qui traite des cannabinoïdes.

spot_img

Articles Similaires

Cannabis et Soulagement de la Douleur : Les Terpènes plus Puissants que la Morphine ?

Une révolution médicale semble en marche. Des chercheurs de...

Décrocher du cannabis : 5 étapes essentielles !

Le cannabis fait partie du quotidien de nombreux Français,...

La Rébellion des Cherokees : Le Cannabis comme Acte de Souveraineté !

Cherokee, Caroline du Nord – Dans une salle de...

Royaume-Uni : Premier cannabis médical national disponible

Le cultivateur britannique de cannabis médical Glass Pharms a...

Le Cannabis : Toujours le Roi des Substances Illicites en Europe

Le cannabis demeure la drogue illégale préférée des Européens,...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img