Le cannabis et l’effet « le lendemain »

Partagez cet article

 

En termes de cannabis, il existe de nombreuses facettes que l’on peut découvrir. C’est bien pour cela que les scientifiques ne cessent de poursuivre leurs recherches sur cette plante. Récemment, ils ont fait une découverte sur les effets « le lendemain » après avoir consommé du cannabis. Découvrez tout dans cet article.

L’étude scientifique sur la le lendemain due au cannabis

L’étude scientifique sur l’effet « le lendemain » de la consommation de cannabis est une recherche menée par des scientifiques de la Lambert Initiative for Cannabinoid Therapeutics de l’Université de Sydney pour examiner les effets de la consommation de cannabis sur les performances cognitives et les tâches sensibles à la sécurité le lendemain de la consommation.

Le déroulement de l’étude

Les chercheurs ont évalué 20 études publiées sur l’effet du tétrahydrocannabinol (THC) sur les consommateurs plus de 8 heures après la consommation, dans une fenêtre connue sous le nom d’effet « lendemain ». Parmi les 345 tests de performance administrés dans les études, seulement 12 tests de performance (représentant 3,5% du total) menés dans 5 articles ont montré une détérioration significative au lendemain de la consommation de THC.

Cependant, les cinq études qui ont détecté des effets ont toutes été datées de plus de 18 ans et n’ont pas utilisé de modèles randomisés en double aveugle contre placebo, ce qui soulève des questions quant à la validité de leurs résultats.

Dans l’ensemble, les preuves scientifiques sont limitées pour soutenir l’affirmation selon laquelle la consommation de cannabis nuit aux performances du lendemain. Les auteurs de l’étude ont recommandé des recherches supplémentaires pour aborder pleinement cette question et pour déterminer si les facultés affaiblies peuvent persister dans les heures ou les jours suivant la consommation de cannabis.

L’étude a également souligné l’importance de considérer les conséquences au jour le jour de la consommation de cannabis, notamment la présence de THC dans le sang et la salive, qui peut persister pendant une période prolongée. Les chercheurs ont recommandé aux consommateurs de cannabis de ne pas conduire ni d’effectuer d’autres tâches sensibles à la sécurité pendant au moins 24 heures après la consommation.

En fin de compte, l’étude met en évidence la nécessité pour les décideurs politiques de considérer les implications de la réglementation du cannabis sur le lieu de travail et sur la qualité de vie des personnes qui utilisent du cannabis médical pour traiter des maladies telles que l’insomnie ou la douleur chronique. Des recherches supplémentaires impliquant des utilisateurs de cannabis médical sont également recommandées.

effet "le lendemain" du cannabis

Peu de preuves recueillies…

Le cannabis est connu pour altérer la cognition et les performances immédiatement après la consommation. Cependant, la question de savoir si les effets persistent plusieurs heures ou jours après la consommation de cannabis n’était pas claire. Pour répondre à cette question, des chercheurs de la Lambert Initiative for Cannabinoid Therapeutics de l’Université de Sydney ont évalué 20 études publiées sur l’effet du tétrahydrocannabinol (THC) sur les consommateurs plus de 8 heures après la consommation. Cette période est connue sous le nom d’effet « le lendemain » et englobe tout impact, y compris sur la cognition ou la performance dans des tâches sensibles à la sécurité, au-delà de ce seuil de 8 heures.

En conséquence, il est important de noter que les preuves scientifiques à l’appui de l’affirmation selon laquelle la consommation de cannabis nuit aux performances du lendemain sont limitées. Les chercheurs ont souligné que des recherches supplémentaires sont nécessaires pour aborder pleinement cette question. Cependant, il est peu probable que l’effet du THC « le lendemain » soit plus nuisible qu’une gueule de bois causée par l’alcool. Les auteurs ont également souligné que les décideurs politiques doivent garder à l’esprit que la mise en œuvre de réglementations très conservatrices sur le lieu de travail peut avoir des conséquences graves, comme le licenciement en cas de test positif de dépistage de drogues.

Les résultats de l’étude sur l’effet « le lendemain » dû au cannabis

L’utilisation de cannabis peut affecter négativement les fonctions cognitives et la performance, en particulier immédiatement après la consommation. Cependant, les effets à long terme du cannabis sur la cognition et la performance sont encore largement inconnus. Une étude récente menée par des chercheurs de la Lambert Initiative for Cannabinoid Therapeutics de l’Université de Sydney a examiné les preuves scientifiques sur l’effet du cannabis sur la cognition et la performance plusieurs heures après la consommation.

L’étude a révélé que, parmi les 20 études examinées, seulement 12 tests de performance, représentant 3,5% du total, ont montré une détérioration significative après plus de 8 heures de consommation de cannabis. Cependant, toutes ces études étaient datées de plus de 18 ans et n’ont pas utilisé de modèles randomisés en double aveugle contre placebo.

De plus, les chercheurs ont souligné que les preuves scientifiques à l’appui de l’affirmation selon laquelle la consommation de cannabis nuit aux performances du lendemain sont limitées. Cela suggère qu’il n’y a pas de preuves solides de l’impact à long terme de la consommation de cannabis sur la cognition et la performance.

Les résultats de cette étude sont importants car ils suggèrent que la consommation de cannabis peut avoir un impact relativement faible sur la cognition et la performance plusieurs heures après la consommation. Cependant, il est important de noter que cette étude n’a examiné que les effets à court terme du cannabis et que des recherches supplémentaires sont nécessaires pour comprendre les effets à long terme de l’utilisation de cannabis sur la cognition et la performance.

effet "le lendemain" avec le cannabis

Les limites de l’étude et les considérations futures

Malgré les résultats intéressants de cette étude, il y a des limites importantes à prendre en compte. Tout d’abord, les chercheurs n’ont examiné que les effets du THC sur les performances à court terme. D’autres composants du cannabis, tels que le cannabidiol (CBD), ont des effets différents sur le corps et l’esprit. De plus, les études incluses dans cette analyse ont utilisé différentes doses de THC et différentes méthodes d’administration, ce qui rend difficile la comparaison des résultats.

De plus, les études analysées n’ont pas été conçues spécifiquement pour évaluer les effets à long terme de la consommation de cannabis, ce qui souligne la nécessité de mener des recherches plus approfondies dans ce domaine. Il est également important de noter que les études incluses ont été principalement menées sur des adultes en bonne santé, et les résultats peuvent ne pas être généralisables à d’autres groupes, tels que les jeunes, les personnes âgées ou les personnes souffrant de problèmes de santé mentale.

Enfin, bien que les résultats de cette étude suggèrent que les effets du THC sur les performances peuvent ne pas durer au-delà de huit heures, cela ne signifie pas que la conduite sous l’influence du cannabis est sûre après cette période. Les effets du THC sur la coordination et la prise de décision peuvent durer jusqu’à 24 heures ou plus, en particulier pour les personnes qui consomment régulièrement du cannabis.

Pour conclure, la consommation de cannabis peut affecter temporairement la cognition et les performances, mais les preuves scientifiques à l’appui de l’affirmation selon laquelle la consommation de cannabis nuit aux performances du lendemain sont limitées. Les résultats de l’étude sur l’effet « le lendemain » montrent que l’impact sur la cognition est faible, voire inexistant, plus de huit heures après la consommation de cannabis. Pour un meilleur résultat, il est conseillé de poursuivre les recherches.

spot_img

Articles Similaires

La Thaïlande réinterdira le cannabis en 2025

La Thaïlande, qui avait marqué l’histoire en devenant le...

Cannabis et ados : Ce que les parents doivent savoir

Ah, le cannabis ! Avec sa légalisation au Canada, il...

Booba se lance dans le cannabis !

Le célèbre rappeur Booba ne se contente plus de...

26 nouvelles drogues en Europe en 2023

L’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (EMCDDA) a...

Trois États Américains Envisagent la Légalisation du Cannabis en Novembre

Alors que les discussions sur la légalisation du cannabis...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img