Le CBD réduit les crises d’épilepsie pédiatrique

Partagez cet article

 

De nos jours, les crises d’épilepsie touchent en moyenne 1% des enfants. De ce fait, il s’agit d’une condition neurologique courante. Bien évidemment, il existe des traitements qui fonctionnent. Par contre, certains patients ne répondent pas aux traitements. Dans ce cas, on est obligé de trouver une autre alternative. C’est ainsi que des recherches ont été menées sur le CBD et ses potentiels sur ces crises d’épilepsie pédiatrique.

La découverte de l’action du CBD sur les crises d’épilepsie pédiatrique

La découverte récente que le CBD peut bloquer les signaux transportés par une molécule appelée LPI a provoqué un intérêt croissant dans l’utilisation potentielle de ce composé pour traiter les crises d’épilepsie pédiatrique. La LPI, ou 2-arachidonoylglycérol, est un endocannabinoïde naturellement produit dans le cerveau, qui agit comme un neurotransmetteur. Cependant, des niveaux élevés d’IPV ont été observés chez les enfants souffrant de crises d’épilepsie, ce qui peut contribuer à l’hyperexcitabilité neuronale et à la survenue des crises.

En bloquant les signaux transportés par l’IPV, le CBD peut potentiellement réduire l’hyperexcitabilité neuronale et réduire le risque de crises. Cette découverte a ouvert de nouvelles perspectives pour l’utilisation du CBD en tant que traitement potentiel pour les enfants atteints de formes réfractaires d’épilepsie, qui ne répondent pas aux traitements traditionnels. Dans cette section, nous examinons plus en détail comment le CBD agit sur la LPI, ainsi que les preuves scientifiques qui étayent cette approche prometteuse pour le traitement de l’épilepsie pédiatrique.

Les résultats de l’étude

L’étude menée sur les souris a également révélé que le LPI affaiblissait les signaux qui s’opposent aux crises. En d’autres termes, le LPI agit comme un régulateur négatif de la fonction cérébrale. En bloquant le LPI, le CBD peut renforcer l’activité anti-épileptique dans le cerveau et réduire la fréquence des crises d’épilepsie.

Ces résultats sont particulièrement prometteurs pour les enfants atteints de crises d’épilepsie pédiatrique qui ne répondent pas aux traitements traditionnels. En effet, le CBD présente des avantages par rapport aux médicaments actuels pour l’épilepsie, tels que les benzodiazépines et les barbituriques, qui peuvent avoir des effets secondaires graves tels que la somnolence et la capacité hépatique.

Cependant, il convient de noter que des études supplémentaires sont nécessaires pour confirmer les résultats de cette étude et pour mieux comprendre le mécanisme d’action exact du CBD dans le traitement de l’épilepsie. De plus, il est important de souligner que le CBD ne doit être utilisé que sous la supervision d’un médecin et en combinaison avec d’autres traitements pour l’épilepsie.

Les implications pour la recherche de nouvelles approches thérapeutiques

Les résultats de cette étude sur les propriétés antiépileptiques du CBD et du LPI ouvrent la voie à de nouvelles perspectives de recherche dans le développement de traitements contre l’épilepsie pédiatrique. En effet, cette étude suggère que le LPI, en plus du transport des signaux pro-épileptiques, peut également affaiblir les signaux qui s’opposent aux crises. Cette double action rend la molécule intéressante à étudier pour le développement de médicaments antiépileptiques qui pourraient cibler à la fois les signaux pro-épileptiques et antiépileptiques.

De plus, cette étude montre que le CBD peut inhiber les signaux pro-épileptiques transportés par le LPI, ce qui suggère que le CBD pourrait être utilisé pour réduire l’activité épileptique. Cela ouvre la voie au développement de nouveaux médicaments à base de CBD qui pourraient cibler le LPI et ses effets pro-épileptiques. En outre, cette étude peut également inspirer d’autres recherches sur les propriétés thérapeutiques potentielles du CBD pour d’autres maladies neurologiques et psychiatriques.

En conclusion, l’étude sur l’utilisation du CBD pour traiter les crises d’épilepsie pédiatrique a montré des résultats prometteurs en bloquant les signaux transportés par le LPI et en affaiblissant les signaux qui s’opposent aux crises. Bien que ces résultats soient encourageants, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour déterminer l’efficacité du CBD à long terme et pour comprendre ses mécanismes d’action exacts.

spot_img

Articles Similaires

UCN : Parler de cannabis sans aucune censure

Le sujet du cannabis a toujours fait l’objet de...

THC : D’où vient le taux 0,3 %

Dans plusieurs pays, il est facile de différencier le...

Nevada : Un lounge de cannabis pour le tourisme

Il existe de plus en plus de consommateurs de...

New York : L’autoculture du cannabis bientôt

De plus en plus de pays ont déjà adopté...

Espagne : En voie pour la légalisation du cannabis médical

L’Espagne connaît aussi un bouleversement politique et sanitaire à...

République tchèque : Interdiction du HHC

Le statut du HHC pose un problème dans de...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img