Loi bancaire marijuana : Changements majeurs pour l’industrie

Partagez cet article

 

Le projet de loi SAFER, conçu pour faciliter l’accès des entreprises de marijuana aux services bancaires de base, a récemment subi des amendements cruciaux. Ces changements visent à apaiser les préoccupations des législateurs républicains et à améliorer la sécurité financière de l’industrie de la marijuana aux États-Unis. Cet article explore en détail ces modifications et leurs implications potentielles pour l’industrie en croissance.

Un accès bancaire équitable pour l’industrie de la marijuana

Le projet de loi SAFER, anciennement appelé la Loi bancaire sur l’application équitable et sécurisée (SAFE), a été introduit pour résoudre un problème critique : l’accès limité aux services bancaires pour les entreprises de marijuana opérant en toute légalité sous les lois étatiques ou tribales. Actuellement, en vertu de la loi fédérale, la fourniture de ces services est strictement réglementée, ce qui oblige de nombreuses entreprises, en particulier les petites entreprises indépendantes, à fonctionner principalement en espèces, augmentant ainsi les risques de criminalité pour les opérateurs, leurs clients et leur personnel.

Les sénateurs derrière la SAFER Banking Act

Le sénateur Steve Daines, un républicain du Montana, et le sénateur démocrate de l’Oregon, Jeff Merkley, sont les initiateurs de la Loi SAFER. Cette initiative bipartite vise à créer un cadre légal pour garantir que les banques puissent offrir des services financiers aux entreprises de marijuana en toute conformité avec les lois fédérales et étatiques. Si la loi est adoptée, elle ouvrirait la voie à une normalisation et à une réglementation accrue de l’industrie de la marijuana aux États-Unis.

Les récentes modifications à la SAFER Banking Act

Après son introduction, la SAFER Banking Act a subi une révision minutieuse au sein de la commission sénatoriale des banques. L’amendement le plus récent, proposé par le président de la commission, le sénateur démocrate Sherrod Brown de l’Ohio, a été approuvé par un vote de 14 à 9. Bien que le texte complet de cet amendement n’ait pas encore été rendu public, certaines informations ont été divulguées, notamment des révisions demandées par les deux partis et des ajustements techniques.

marijuana

Des changements importants aux directives fédérales

Parmi les modifications apportées, la SAFER Banking Act exige désormais que le secrétaire au Trésor publie des directives actualisées pour les banques travaillant avec l’industrie du cannabis dans un délai d’un an. Auparavant, le délai était de seulement 180 jours. Ces directives, qui ont été initialement publiées sous l’administration Obama en 2014, imposent aux institutions financières de soumettre des rapports sur les activités suspectes (SAR) concernant leurs clients liés à la marijuana. De plus, les modifications techniques clarifient que les transactions financières liées à la marijuana ne doivent pas être considérées comme le produit d’une activité illégale.

Protéger les employés et les entreprises

Une autre dimension importante de la SAFER Banking Act révisée est la protection des employés des entreprises légales de marijuana. Elle veille à ce que les employés qui cherchent à obtenir des prêts hypothécaires financés par des programmes fédéraux ne soient pas pénalisés en raison de leur emploi dans l’industrie de la marijuana. Cette mesure vise à promouvoir l’équité et à éliminer les obstacles financiers pour les employés du secteur.

Les implications futures 

Ces modifications à la SAFER Banking Act sont un pas significatif vers la normalisation de l’industrie de la marijuana aux États-Unis. En offrant un accès bancaire plus équitable et en clarifiant les directives fédérales, cette législation crée un environnement plus stable et sécurisé pour les entreprises de marijuana, tout en favorisant la sécurité financière des parties prenantes. Alors que ces changements sont accueillis favorablement par de nombreux acteurs de l’industrie, ils soulignent également l’importance de la réglementation complète et de la normalisation de l’industrie de la marijuana dans le pays.

Conclusion : Un avenir prometteur pour l’industrie de la marijuana aux États-Unis

Les récentes modifications apportées à la SAFER Banking Act ouvrent la voie à un avenir plus prometteur pour l’industrie de la marijuana aux États-Unis. Avec un accès bancaire plus équitable, des directives claires et une protection accrue pour les employés et les entreprises, cette législation contribuera à la croissance responsable de cette industrie en expansion. Alors que le débat sur la légalisation de la marijuana continue à évoluer à l’échelle nationale, ces changements représentent un pas en avant vers une réglementation plus cohérente et une normalisation bien méritée.

 

spot_img

Articles Similaires

Changement de Cap en Thaïlande : Le Retour du Cannabis surla Liste des Stupéfiants d’ici fin 2024

La Thaïlande, autrefois pionnière dans la dépénalisation du cannabis,...

Le Pakistan Va Légaliser le Cannabis à des Fins Médicinales : Une Révolution en Marche

Le gouvernement pakistanais vient d’annoncer une décision historique :...

Référendum sur le Cannabis en Slovénie : Nouvelles Perspectives et Défis

Le 9 juin prochain, les électeurs slovènes se prononceront...

Comment Identifier une Huile de CBD de Qualité

Dans un marché en pleine expansion du cannabidiol, la...

Le Taux Légal de CBD au Luxembourg : Ce Qu’il Faut Absolument Savoir

Le marché en plein essor du cannabidiol s'étend progressivement...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img