New York veut promouvoir la justice sociale grâce à la vente du cannabis

Partagez cet article

 

Le cannabis est une plante dont l’utilisation est répandue dans le monde depuis des années. Aux États-Unis, la loi fédérale interdit encore l’usage médical et récréatif du cannabis. Cependant, de nombreux États ont déjà légalisé son usage, notamment sur le plan médical. Concernant son utilisation récréative, New York devient le 15e État l’ayant autorisé. L’adoption de cette nouvelle loi constitue une avancée importante pour l’État. Ce progrès concerne non seulement son économie, mais aussi sa justice sociale. Il est donc intéressant de voir en quoi les nouvelles règles new-yorkaises sur le cannabis changent la politique du pays.

 

La législation du cannabis à New York

 

Depuis le 31 mars 2021, la possession et la consommation de marijuana sont légales sur le territoire New-Yorkais. Il est donc maintenant possible d’être en possession de 85 g de marijuana. La détention d’une quantité de 24 g de concentré de cannabis est également autorisée. Ces règles s’appliquent seulement si la personne a au moins 21 ans. Il est légal de fumer du cannabis partout ou il est légal de fumer de la cigarette. Il suffit donc d’éviter de fumer dans les écoles, les parcs publics et les bureaux. Néanmoins, il est encore interdit de :

 

  • De posséder une quantité supérieure à celle qui est légale
  • De faire pousser de la marijuana dans sa maison
  • De conduire sous l’influence du THC.

 

Une histoire d’injustice à New York

 

Certaines minorités de l’État de New York ont fait l’objet d’injustice pendant de nombreuses années. Lorsque le cannabis récréatif n’est pas encore légalisé, ce sont les Afro-Américains et les Hispaniques qui en payent le prix fort. Pourtant, leurs consommations sont aussi grandes que celles des blancs. Ils sont donc fouillés plus souvent et mis en détention pour possession. À cause de cela, ils ont des difficultés d’accès au logement, à l’emploi et à l’éducation. Heureusement, le président américain actuel aborde le problème et est en train d’appliquer des solutions.

 

La vente de cannabis : une compensation

 

Les conditions d’octroi d’une licence de commercialisation de marijuana à New York peuvent paraître bizarres. En effet, il faut avoir été détenu en raison d’un délit associé au cannabis. De plus, il faut avoir possédé et exploité une entreprise pendant une durée de deux ans au minimum. Cela est fait pour favoriser les victimes de discrimination raciale. Les membres de leurs familles peuvent également bénéficier de leurs privilèges. Cette compensation sert donc de justice sociale. Comme l’a dit Albert Enstein : « Viser la justice sociale est la chose la plus précieuse à faire dans la vie. »

En définitive, le cannabis légal à New York est aujourd’hui un moyen pour corriger des discriminations qui ont duré trop longtemps. Le président américain a déjà soulevé ce problème. Cela a sûrement contribué à l’adoption de cette nouvelle politique. Malgré tout, le souhait de Joe Biden est d’étendre cela sur le plan fédéral. En plus, beaucoup pensent encore que ces changements sont insignifiants comparés aux injustices qui ont été perpétrées. L’évolution de ces règles sera plus précise à l’avenir.

spot_img

Articles Similaires

Cannabis et Soulagement de la Douleur : Les Terpènes plus Puissants que la Morphine ?

Une révolution médicale semble en marche. Des chercheurs de...

Décrocher du cannabis : 5 étapes essentielles !

Le cannabis fait partie du quotidien de nombreux Français,...

La Rébellion des Cherokees : Le Cannabis comme Acte de Souveraineté !

Cherokee, Caroline du Nord – Dans une salle de...

Royaume-Uni : Premier cannabis médical national disponible

Le cultivateur britannique de cannabis médical Glass Pharms a...

Le Cannabis : Toujours le Roi des Substances Illicites en Europe

Le cannabis demeure la drogue illégale préférée des Européens,...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img