Thaïlande : Le boom des cannabis shop

Partagez cet article

 

La Thaïlande est le premier pays d’Asie à légaliser l’usage du cannabis. Une excellente nouvelle pour la région, d’autant plus surprenante quand on sait que certains de ses voisins d’Asie du Sud-Est, comme la Malaisie et le Singapour, prévoient toujours la peine de mort pour les trafiquants. En pratique, ce changement législatif donne aux Thaïlandais la possibilité de cultiver et de vendre de la marijuana médicale. Selon le gouvernement, cela fera de la Thaïlande la « plaque tournante du cannabis » en Asie du Sud-Est. 

Pour de nombreux Thaïlandais, cette légalisation n’est finalement qu’un moyen de redécouvrir une plante qui a toujours fait partie de la culture locale, et de renouer avec les traditions.

Cannabis en Thaïlande

Dans les années 70 et 80, la qualité du cannabis thaïlandais était appréciées par les fumeurs du monde entier. Il est sûr que les herbes synthétiques ont conduit au déclin des sativas thaïlandaises. La marijuana à usage médical est désormais légale dans le pays. Selon un article du Figaro du 18 août 2022, le gouvernement a dépénalisé l’usage récréatif de ce psychotrope depuis le 9 juin dernier. Cependant, certaines sources affirment qu’il est strictement interdit de fumer de la marijuana dans les lieux publics. 

Loi sur le cannabis en Thaïlande

En Thaïlande, le cannabis a été interdit jusqu’en 2022 en vertu de la loi sur les stupéfiants de 1979, qui la classait dans la catégorie 5. Les producteurs, exportateurs et importateurs pouvaient encourir une peine d’emprisonnement de deux à quinze ans et/ou une amende de 1,5 million de bahts thaïlandais. Ceux qui possédaient et avaient l’intention de vendre 10 kg ou moins étaient passibles de peines de prison de deux à dix ans et/ou d’une amende de 40 000 à 200 000 bahts. La simple possession peut être réprimée. La peine maximale est de cinq ans d’emprisonnement avec une amende pouvant aller jusqu’à 100 000 bahts…

Depuis le 9 juin 2022, la Thaïlande a décriminalisé le cannabis. Mais attention, fumer dans les lieux publics reste illégal et la culture est soumise à une réglementation stricte puisque la teneur en THC du produit ne doit pas dépasser les 0,2 %.

La peine de mort est réservée aux drogues de catégorie 1 telles que l’héroïne, l’ecstasy, le Ya Ba et l’Ice. Ces dernières sont en effet devenues les préférées des Thaïlandais depuis les années 1990. De plus, la culture de la corruption en Thaïlande peut parfois jouer à l’avantage des touristes pris en possession de drogue.

Lorsqu’un consommateur est arrêté pour possession de drogue, le juge impose une amende de 5 000 bahts lors de sa comparution devant le tribunal, qui a généralement lieu quelques jours après l’emprisonnement. Toutefois, à la discrétion du juge, une peine d’emprisonnement peut être prononcée. Une garantie (pouvant excéder 15 000 euros) peut être versé si les ressources du défendeur le permettent. La possession physique de drogues illégales n’est pas requise pour les accusations de possession. Si la police suspecte une consommation de drogue, elle peut tester les personnes arrêtées pour drogue. Si le test est positif, une accusation de possession est imposée.

Cannabis, une relance du tourisme en Thaïlande

Ce constat conduit des entrepreneurs comme Ong-ard Panyachatiraksa, qui dirige RG420, à considérer leurs cafés comme des éléments essentiels à la relance d’un secteur touristique mis à mal par deux années de politiques sanitaires chaotiques. Des politiques qui généraient jusqu’à présent environ 20 % du PIB.

À peine ouvert, Ong-ard Panyachatiraksa se réjouit de voir des centaines de personnes visiter son café chaque jour et envisage d’en ouvrir d’autres.

« Européens, Japonais, Américains – ils recherchent tous la sativa thaïlandaise », dit-il. De plus, le cannabis et le tourisme vont de pair, ajoute-t-il.

Cannabis shop en Thaïlande

Si vous cherchez des fleurs de cannabis en Thaïlande, vous trouverez plusieurs choix à la Cité des Anges.

Du cannabis bon marché cultivé en Thaïlande au cannabis importé de qualité, Bangkok à toutes les variétés imaginables.

Si vous voulez essayer le cannabis à Bangkok, ne manquez pas les dispensaires suivants :

  • Highland Cafe est un magasin de cannabis dans le quartier de Chatuchak. Il prône la légalisation de la marijuana depuis plus d’une décennie, vous savez donc qu’elle est légale.
  • Dr. Green est une herboristerie près d’Asoke BTS. En plus d’une vaste sélection de fleurs de cannabis aromatiques, Dr. Green propose un espace fumeur décontracté, des réductions sur les achats en gros et même une boisson gratuite avec chaque achat.
  • Four Twenty au Sukhumvit 22 est l’un des meilleurs établissements de cannabis de Bangkok, spécialisé dans les variétés de cannabis importées à dominante Indica.
  • Les variétés d’herbes les plus rares de Thaïlande ne se trouvent qu’à Sukhumweed, qui offre tout : des souches thaïlandaises bon marché aux bourgeons importés de premier ordre.
spot_img

Articles Similaires

Startups européennes du cannabis : Vers une révolution boursière ?

Une vague d’optimisme souffle sur les startups européennes du...

Le NFP et la Légalisation du Cannabis : Une Position Ambiguë

Avec l'ascension du bloc NFP (Nouvelle Force Progressiste) à...

Guide ultime pour conserver votre cannabis

La conservation du cannabis est une étape cruciale pour...

Distribution de cannabis médicinal sur l’Île de Man : Une nouvelle ère

Les pharmacies de l’île de Man ont désormais la...

La FDA et la FTC ciblent 6 entreprises pour vente illégale de produits au delta-8 THC

La Food and Drug Administration (FDA) américaine et la...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img