Interdiction de CBD en République Tchèque : L’EIHA s’oppose

Partagez cet article

 

L’Association européenne du chanvre industriel (EIHA) est une organisation qui milite pour la promotion de l’utilisation du chanvre industriel en Europe. L’association est actuellement en opposition avec la réglementation de l’Union européenne sur les nouveaux aliments qui interdit l’utilisation de certains produits à base de chanvre, tels que le CBD et les autres cannabinoïdes, dans l’alimentation. L’EIHA demande des éclaircissements sur le statut des extraits de chanvre naturels en tant qu’aliment traditionnel et continue de travailler sur ses demandes de nouveaux aliments pour le CBD synthétique et l’extrait de chanvre à spectre complet. Dans cet article, nous allons examiner les raisons de cette opposition de l’EIHA et les réactions d’experts, d’économistes et d’entrepreneurs à cette question controversée.

Le ministère tchèque de l’Agriculture interdit le CBD et autres cannabinoïdes dans l’alimentation

Le ministère tchèque de l’Agriculture vient d’annoncer l’interdiction du CBD et d’autres cannabinoïdes dans l’alimentation. Cette décision fait suite à une série de préoccupations quant à l’utilisation de ces substances dans les produits alimentaires, notamment leur impact sur la santé humaine. Bien que le CBD soit considéré comme non psychoactif et ne produise pas d’effets euphoriques, il peut interagir avec certains médicaments et provoquer des effets secondaires indésirables chez certaines personnes. De plus, les autorités sanitaires ont émis des inquiétudes quant à la qualité et la sécurité des produits contenant du CBD, notamment en raison de la variabilité de leur concentration et de la possibilité de contamination. Cette interdiction est donc une mesure préventive visant à protéger la santé publique et à garantir la sécurité alimentaire. Les producteurs, distributeurs et consommateurs sont donc invités à se conformer à cette réglementation pour éviter toute sanction éventuelle.

Critiques contre l’interdiction du CBD : réactions d’experts, d’économistes et d’entrepreneurs

L’interdiction du CBD dans l’alimentation par le ministère tchèque de l’Agriculture a entraîné des critiques de la part d’experts, d’économistes et d’entrepreneurs. Nombreux d’entre eux voient cette décision comme étant basée sur des préjugés plutôt que sur des faits scientifiques et économiques.

Plusieurs experts ont souligné que le CBD a des propriétés thérapeutiques avérées et ne présente pas de risques pour la santé publique. Ils ont également fait valoir que l’interdiction du CBD dans l’alimentation pourrait nuire à l’industrie du cannabis et du chanvre en Tchéquie, qui pourrait perdre des parts de marché et des opportunités économiques importantes.

Des économistes ont également exprimé leur désaccord avec l’interdiction du CBD, arguant que cette mesure pourrait freiner l’innovation et le développement économique dans le secteur du cannabis et du chanvre. Ils ont souligné que l’industrie du cannabis est en pleine expansion et représente un potentiel de croissance important pour de nombreux pays, y compris la Tchéquie.

Enfin, plusieurs entrepreneurs ont également réagi à cette interdiction, la grève étant un obstacle pour la croissance de leur entreprise. Certains ont même proposé que cette décision pourrait les contraindre à délocaliser leur activité dans des pays plus favorables à l’industrie du cannabis et du chanvre.

la réaction de l'EIHA

L’EIHA demande des éclaircissements sur le statut des produits naturels à base d’extraits de chanvre

L’Association européenne des industries du chanvre (EIHA) a récemment soulevé des questions quant au statut des produits naturels à base d’extraits de chanvre en Europe. L’EIHA a demandé des éclaircissements sur la légalité de ces produits, notamment en ce qui concerne leur utilisation dans les aliments et les compléments alimentaires.

L’EIHA est préoccupée par la réglementation actuelle de l’Union européenne en matière de produits à base de chanvre, qui pourrait entraver le développement de l’industrie du chanvre dans la région. Les extraits de chanvre sont utilisés dans une variété de produits, y compris les cosmétiques, les compléments alimentaires, les aliments et les boissons.

L’EIHA souhaite clarifier les règles et les règlements applicables aux extraits de chanvre afin de garantir la sécurité des consommateurs et d’encourager l’innovation et la croissance de l’industrie. Les experts de l’industrie, les économistes et les entrepreneurs ont également exprimé leur soutien à cette initiative, témoignant de l’importance de clarifier les règles pour permettre le développement d’un marché réglementé et sûr pour les produits à base de chanvre.

La justification de l’EIHA

L’EIHA, l’Association Européenne du Chanvre Industriel, a récemment évoqué l’article 4 de la réglementation communautaire sur les nouveaux aliments pour défendre l’utilisation des produits naturels à base d’extraits de chanvre. Selon cet article, les aliments et ingrédients alimentaires qui ont été utilisés de manière significative dans l’alimentation humaine dans l’Union européenne avant le 15 mai 1997 sont exemptés de la réglementation sur les nouveaux aliments. L’EIHA estime que l’utilisation du chanvre dans l’alimentation remonte à des siècles et que le chanvre est donc exempté de la réglementation sur les nouveaux aliments.

En se basant sur cette exemption, l’EIHA demande des éclaircissements sur le statut des produits naturels à base d’extraits de chanvre, notamment sur les produits contenant du CBD. L’association souhaite clarifier les règles relatives à l’utilisation de ces produits dans l’alimentation, ainsi que les procédures d’autorisation nécessaires pour leur mise sur le marché. L’EIHA souligne que le chanvre est un aliment naturellement riche en nutriments, comme les acides gras essentiels et également les protéines, et qu’il pourrait donc être bénéfique pour la santé.

Cependant, certains experts en réglementation alimentaire ont exprimé des préoccupations quant à l’utilisation des produits à base d’extraits de chanvre dans l’alimentation, notamment en ce qui concerne la sécurité et l’efficacité des produits. Ils estiment que ces produits doivent faire l’objet d’une évaluation approfondie avant leur mise sur le marché, conformément à la réglementation sur les nouveaux aliments.

L’EIHA soutient que les extraits naturels de plantes de chanvre sont un aliment traditionnel

L’EIHA (European Industrial Hemp Association) soutient que les extraits naturels de plantes de chanvre sont des aliments traditionnels et qu’ils devraient être autorisés en vertu de la réglementation sur les nouveaux aliments de l’Union européenne. Selon l’EIHA, les extraits de chanvre ont été utilisés depuis des siècles comme ingrédients alimentaires et médicinaux.

L’EIHA affirme que les extraits de chanvre ne devraient pas être traduits comme des nouveaux aliments, car ils ont une longue histoire d’utilisation et qu’ils n’ont pas été modifiés génétiquement. En vertu de l’article 4 de la réglementation communautaire sur les nouveaux aliments, les aliments traditionnels peuvent être exemptés de la procédure d’autorisation pour les nouveaux aliments.

L’EIHA demande donc des éclaircissements sur le statut des produits naturels à base d’extraits de chanvre en tant qu’aliments traditionnels et demande que leur utilisation soit autorisée en vertu de la réglementation sur les nouveaux aliments de l’Union européenne. Cette position est soutenue par de nombreux experts de l’industrie du chanvre, qui ont estimé que l’interdiction des extraits de chanvre dans les aliments est basée sur des préjugés plutôt que sur des preuves scientifiques.

EIHA et interdiction de CBD

La République tchèque et le marché récréatif du cannabis : un contexte favorable pour l’EIHA

La République tchèque est connue pour avoir l’un des marchés les plus libéraux en matière de drogues en Europe, ce qui en fait un contexte favorable pour l’EIHA. En effet, le pays a légalisé l’utilisation du cannabis à des fins médicales en 2013, et en 2019, la possession de petites quantités de marijuana a été dépénalisée. De plus, la culture de chanvre industriel est autorisée dans le pays depuis 1998, et l’industrie du cannabis y est en plein essor.

Dans ce contexte, l’EIHA estime que les extraits naturels de plantes de chanvre peuvent être qualifiés comme des aliments traditionnels, ce qui pourrait être soumis à la réglementation stricte des nouveaux aliments. Cependant, les autorités tchèques ont récemment interdit l’utilisation de CBD et d’autres cannabinoïdes dans les aliments, ce qui a provoqué des critiques et des inquiétudes de la part de l’industrie. Malgré cela, l’EIHA continue de demander des éclaircissements sur le statut des produits naturels à base d’extraits de chanvre, en se basant sur l’article 4 de la réglementation communautaire sur les nouveaux aliments.

L’EIHA continue de travailler sur ses demandes de nouveaux aliments pour le CBD synthétique et l’extrait de chanvre à spectre complet

L’European Industrial Hemp Association (EIHA) a récemment déposé des demandes auprès des autorités européennes pour obtenir une approbation en tant que nouveaux aliments pour le CBD synthétique et l’extrait de chanvre à spectre complet. Malgré l’interdiction de l’utilisation du CBD dans l’alimentation, l’EIHA reste convaincue de la valeur nutritionnelle et de l’utilisation de ces extraits dans l’industrie alimentaire. L’EIHA travaille donc pour faire reconnaître ces extraits de chanvre comme nouveaux aliments, ce qui pourrait faciliter leur utilisation dans les produits alimentaires en Europe. Cette initiative de l’EIHA est en accord avec l’évolution de la réglementation européenne sur les nouveaux aliments, qui vise à clarifier les normes applicables à l’utilisation d’ingrédients alimentaires innovants et à améliorer la sécurité alimentaire dans l’Union européenne. Avec ces demandes, l’EIHA espère donc contribuer à l’évolution de la réglementation européenne et à l’intégration des extraits de chanvre dans l’industrie alimentaire en Europe.

En conclusion, l’EIHA est une organisation qui se bat pour la légalisation et la réglementation du marché du chanvre en Europe. L’interdiction du CBD et d’autres cannabinoïdes dans l’alimentation en République tchèque a suscité des réactions critiques de la part d’experts, d’économistes et d’entrepreneurs. L’EIHA a demandé des éclaircissements sur le statut des produits naturels à base d’extraits de chanvre, en se basant sur l’article 4 de la réglementation communautaire sur les nouveaux aliments. L’organisation soutient que les extraits naturels de plantes de chanvre sont des aliments traditionnels et continue de travailler sur ses demandes de nouveaux aliments pour le CBD synthétique et l’extrait de chanvre à spectre complet. Avec le marché récréatif du cannabis en plein essor en République tchèque, l’EIHA dispose d’un contexte favorable pour faire avancer ses revendications.

spot_img

Articles Similaires

DEA : La teneur en THC du cannabis illicite atteint 16% aux États-Unis

Selon la DEA, les États-Unis connaissent actuellement une hausse...

Cannabis aux USA : La lutte pour la légalisation fédérale

Lors d'une audience fédérale, des entreprises de cannabis du...

Cannabis : Plus de fumeurs que de gros buveurs aux États-Unis

Une étude révèle que le nombre de consommateurs quotidiens...

Une Nouvelle Étude Révèle les Effets du THCV et du CBD sur la Perte de Poids

Les cannabinoïdes continuent de fasciner les chercheurs pour leurs...

Une nouvelle étude révèle les impacts insoupçonnés du cannabis sur le cœur et le cerveau

Le cannabis, longtemps utilisé pour ses propriétés médicinales, est...

Découvrez la Recette de Smoothie au CBD pour une Journée sans Stress

Le CBD, abréviation de cannabidiol, gagne en popularité en...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img