Argentine : de nouveaux espoirs sur les exportations de cannabis

Partagez cet article

 

L’Argentine, connue pour sa culture vibrante et son patrimoine riche, s’apprête à faire un autre bond en avant dans l’industrie mondiale du cannabis. Avec l’arrivée d’une nouvelle agence gouvernementale dédiée à la promotion et à la réglementation des exportations de cannabis, le pays voit un potentiel pour développer son économie et se positionner en tant que leader mondial sur le marché en expansion. Alors que les exportations de cannabis sont encore une industrie en croissance dans le monde entier, l’Argentine pense qu’elle peut tirer parti de son expérience dans la production agricole pour devenir un pionnier dans ce secteur.

La nouvelle agence nationale pour les exportations de cannabis

L’Argentine vient de prendre une étape importante pour réglementer et promouvoir son industrie naissante du cannabis en lançant le premier groupe de travail d’une nouvelle agence nationale dédiée à cet effet. Les ministres espèrent que cette agence permettra de créer de nouveaux emplois et de nouveaux revenus pour le pays grâce aux exportations de cannabis réglementées.

L’agence aura pour mission de réglementer la chaîne de production, la commercialisation nationale et l’exploitation de la plante de cannabis, de ses graines et de ses produits dérivés à des fins médicinales. Il s’agit d’une initiative significative pour soutenir l’industrie du cannabis en Argentine. De même, ceci est une opportunité importante pour la nation sud-américaine de se positionner en tant que leader mondial sur le marché en expansion grâce aux exportations.

« C’est une occasion colossale et un grand pas en avant pour l’Argentine », a déclaré le ministre de la santé.

Une agence plein de potentiels pour les exportations de cannabis

Le lancement de l’Agence Nationale du Chanvre et du Cannabis (ARICCAME) a ​​été annoncé lors d’une conférence de presse par le ministre de l’économie Sergio Massa et d’autres membres du gouvernement argentin. Le ministre Massa a déclaré que ce lancement représente l’ouverture d’une nouvelle voie pour l’Argentine en termes d’exportations industrielles, grâce à une énorme demande mondiale.

Il a également souligné l’importance de l’Agence pour la création d’emplois et pour organiser les importations et les exportations. En effet, l’Agence offrira également la possibilité de mettre en œuvre de nouveaux projets et programmes d’industrialisation, ainsi que des programmes liés à l’agro-industrie, en se basant sur des preuves scientifiques.

Il faut savoir que le ministre Filmus a ajouté que l’Agence est le résultat de la lutte de nombreuses familles et du travail de plus de 400 chercheurs du CONICET et des universités qui étudient les questions liées au cannabis. Il a également noté que plus de 40 centres de recherche sont désormais dédiés à l’étude du cannabis et de ses applications en matière de santé et de biotechnologie.

La mission de l’agence

L’Agence nationale du cannabis aura pour tâche de gérer la production de chanvre et de cannabis pour les usages médicinaux et industriels, ainsi que les activités liées aux importations et aux exportations, à la culture, à la production industrielle, à la fabrication et à la commercialisation. Elle travaille en collaboration avec les universités, les organisations scientifiques et technologiques et les ONG pour encourager la recherche scientifique et la génération de connaissances.

L’objectif de cette organisation est de devenir la force motrice du développement national de la chaîne de production et d’obtenir une valeur ajoutée en remplacement des importations d’intrants et en offrant un cadre réglementaire pour les activités de production et les exportations. Elle soutient également les entrepreneurs, les PME et les petits producteurs dans ce secteur.

Il est à noter que 45 projets de développement du cannabis sont en cours en Argentine et qu’ils ont engendré 5 000 emplois dès la première année et stimulent les économies régionales. De plus, les politiques promues par l’agence représentent une extension des droits à la santé, en favorisant le développement de la législation sur l’usage médicinal du cannabis (loi 27 350 de 2017).

En conclusion, nous avons évoqué l’Agence nationale du cannabis en Argentine, qui aura pour mission de gérer la chaîne de production du chanvre et du cannabis à des fins médicinales et industrielles. Cette agence encourage la recherche scientifique et la génération de connaissances, ainsi que le développement du secteur en soutenant les entreprises locales, surtout dans le but de promouvoir les exportations. Les politiques promues par cette agence représentent une expansion du droit à la santé en favorisant le développement de la législation sur l’utilisation médicinale du cannabis. 

spot_img

Articles Similaires

UCN : Parler de cannabis sans aucune censure

Le sujet du cannabis a toujours fait l’objet de...

THC : D’où vient le taux 0,3 %

Dans plusieurs pays, il est facile de différencier le...

Nevada : Un lounge de cannabis pour le tourisme

Il existe de plus en plus de consommateurs de...

New York : L’autoculture du cannabis bientôt

De plus en plus de pays ont déjà adopté...

Espagne : En voie pour la légalisation du cannabis médical

L’Espagne connaît aussi un bouleversement politique et sanitaire à...

République tchèque : Interdiction du HHC

Le statut du HHC pose un problème dans de...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img