La Répression du Cannabis en France : Un Paradoxe Croustillant Face au Tabac et à l’Alcool

Partagez cet article

 

La Répression du Cannabis en France : Un Paradoxe Croustillant Face au Tabac et à l’Alcool

Bonjour à tous les amis du canal cannabig.info et bienvenue pour ma tribune chanvre_h_i_b_o_o_x_x_x_france

Ah, la France BABYLON SYSTEM, cette nation emblématique qui se targue d’être la patrie des droits de l’homme et des libertés. Un paradis pour les amateurs de vin et de fromage, mais pour les fans du cannabis, le tableau est un peu moins idyllique. Bienvenue dans un pays où les droits de la plante semblent avoir été oubliés dans le préambule de la Constitution.

La Répression du Cannabis en France : Un Paradoxe Croustillant Face au Tabac et à l’Alcool

Statistiques Mortelles

Vous êtes prêt pour un vrai choc ? Accrochez-vous bien. Selon l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT), le nombre de morts attribué directement au cannabis est pratiquement de… zéro. Oui, vous avez bien entendu. Zéro ! Vous pourriez croire que je me moque de vous, mais je ne fais que relayer des données. C’est presque comme dire que la baguette est dangereuse parce que quelqu’un pourrait trébucher dessus. Absurde, n’est-ce pas ?

Mais attendez, il y a plus. Tenez-vous bien, car les choses vont devenir plus étranges.

La Répression du Cannabis en France : Un Paradoxe Croustillant Face au Tabac et à l’Alcool

Les Vieux Amis : Tabac et Alcool

Rencontrons maintenant nos bons vieux copains, le tabac et l’alcool. Ces deux-là sont les véritables rois de la fête et sont impliqués dans plus de 120 000 décès chaque année en France. Oui, vous avez bien lu, plus de 120 000 ! Ce chiffre dépasse l’imagination. Et ne parlons même pas des hospitalisations, des vies brisées, des familles déchirées. C’est comme une mauvaise blague dont le punchline serait… votre santé.

Le Paradoxe Français

Le paradoxe français, ce concept si chéri et si élusif. Comme un bon vin, il devient plus complexe et plus difficile à comprendre avec le temps. D’un côté, nous avons le cannabis, ce bouc émissaire légal, banni, ostracisé, pourtant responsable de très peu de décès. De l’autre côté, nos bons vieux copains, le tabac et l’alcool, responsables de dévastations massives, mais socialement acceptés et même célébrés. Oui, mesdames et messieurs, en France, on peut mourir légalement du moment que c’est fait avec style et éloquence.

Vous vous demandez peut-être : pourquoi ce traitement de faveur pour certains et cette sévérité pour d’autres ? C’est une question magnifique et embarrassante, et nous allons la creuser dans cet article. Alors, sortez vos briquets et vos tire-bouchons, c’est parti pour un voyage dans le monde fascinant et absurde des politiques françaises sur le cannabis, le tabac, et l’alcool. Vous aurez besoin d’un verre ou deux pour comprendre tout cela, croyez-moi.

Santé et bonne lecture !

Historique de la Législation : Enrichi par des Sources Credibles

Après cette introduction qui sent bon l’ironie, passons aux choses sérieuses, mais toujours avec une pointe d’humour, parce que sinon, on va s’ennuyer, non ?

La Répression du Cannabis en France : Un Paradoxe Croustillant Face au Tabac et à l’Alcool

Cannabis : La Belle-Mère Critiquée mais Mal Connue

Selon Wikipédia, le cannabis est légalement proscrit en France depuis 1970, ce qui fait de notre beau pays un champion européen en termes de répression. Le cannabis est presque comme le vilain petit canard de la famille, interdit de s’asseoir à la table des substances « adultes » comme le tabac et l’alcool. Des milliers de personnes sont interpellées chaque année pour simple usage. Comme on dit, « Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? ».

Arguments Flottants dans l’Éther

Les arguments contre le cannabis, examinés de plus près, ressemblent à des fantômes : on en parle beaucoup, mais on ne les voit jamais vraiment. L’Inserm, dans une de ses publications, pointe le manque de données concluantes liant le cannabis à des effets délétères à long terme sur la santé, surtout en comparaison avec d’autres substances. Et pourtant, le cannabis reste dans le viseur. C’est comme si on cherchait à abattre un moustique avec un canon.La Répression du Cannabis en France : Un Paradoxe Croustillant Face au Tabac et à l’Alcool

Tabac : Le Vieux Compagnon Français

Le tabac a une histoire longue et complexe en France. Selon un document du CHU de Toulouse, le tabac a été introduit en France au 16e siècle. Aujourd’hui, il est taxé, commercialisé et malheureusement responsable de dizaines de milliers de décès chaque année. Ce bon vieux tabac, il est comme le membre de la famille que tout le monde sait toxique, mais qu’on garde parce qu’il est « traditionnel ». Oui, c’est ça, une belle tradition de maladies cardiovasculaires et de cancers.

La Répression du Cannabis en France : Un Paradoxe Croustillant Face au Tabac et à l’Alcool

Alcool : L’Élixir Socialement Acceptable

Le vin, les spiritueux, la bière : ces boissons sont quasiment synonymes de culture française. Le problème ? Contrairement au cannabis, les risques liés à l’alcool sont souvent minimisés. Vous savez, l’alcool, c’est un peu comme cet oncle qui raconte toujours les mêmes histoires à Noël. Tout le monde sait qu’il exagère, mais personne ne le remet en question parce qu’il est « drôle ».

Arguments Contre la Légalisation du Cannabis

L’argument du cannabis comme « porte d’entrée » vers des drogues plus dures est aussi solide qu’un château de cartes. L’Inserm, encore une fois, ne trouve pas de preuve solide à cette théorie. Alors pourquoi cette légende persiste-t-elle ? Peut-être parce qu’elle sert certains intérêts, qui sait ?

Ainsi, entre la prohibition arbitraire du cannabis et l’approche laxiste envers le tabac et l’alcool, il semblerait que la législation française ait un peu trop bu de son propre vin. Il est temps de réévaluer, non ? Restez avec moi, nous avons encore beaucoup à déballer dans ce sac de contradictions.

Effets sur la Santé : L’Évidence Basée sur la Science

Là encore, c’est un terrain glissant, un peu comme marcher sur des œufs. Pourquoi ? Parce qu’en parlant d’effets sur la santé, il est crucial de ne pas tomber dans le sensationnalisme. Alors, accrochez-vous, on va plonger dans les faits.

Cannabis : Pas Une Plante Miracle, mais Pas un Démon non Plus

On dit beaucoup de choses sur le cannabis, certaines vraies, d’autres moins. L’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (Inserm) souligne que, bien que le cannabis puisse avoir un impact sur la mémoire et la concentration, ces effets sont souvent temporaires et réversibles. Contrairement à d’autres substances (vous savez de quoi je parle, n’est-ce pas ?), le cannabis ne semble pas entraîner de dépendance physique significative.

Un impact réversible ? Qui l’eût cru !

Oui, vous avez bien lu. Les impacts du cannabis sur des fonctions comme la mémoire et la concentration sont souvent réversibles. Ça ne veut pas dire qu’il faut en abuser, mais au moins, la plante offre une sorte de « clause de sortie » que d’autres substances ne fournissent pas.

La Répression du Cannabis en France : Un Paradoxe Croustillant Face au Tabac et à l’Alcool

Cannabis et Vertus Médicales : Le Coin Lumineux de la Plante Mal Aimée

On en arrive à la partie que beaucoup attendent : les effets bénéfiques du cannabis. Et là, mes amis, il y a beaucoup à dire ! Tandis que le cannabis traîne derrière lui un sac de préjugés aussi gros que la Tour Eiffel, il porte également une médaille d’honneur médicale que peu d’autres substances peuvent se vanter d’avoir.

Soulagement de la Douleur

Le cannabis est souvent utilisé pour traiter la douleur chronique, et il le fait plutôt bien. Selon l’Inserm et diverses études internationales, les cannabinoïdes (les composants actifs du cannabis) peuvent être efficaces dans le soulagement de la douleur, notamment en cas de maladies comme la sclérose en plaques.

Anti-Nausée

Si vous êtes un patient en chimiothérapie, le cannabis pourrait bien être votre meilleur ami. De nombreuses études soulignent son efficacité contre les nausées et les vomissements, ce qui est une aubaine pour les patients luttant contre les effets secondaires de certains traitements lourds.

Troubles du Sommeil

Encore une fois, le cannabis semble être une solution potentielle pour ceux qui luttent contre l’insomnie ou d’autres troubles du sommeil. Bien sûr, ce n’est pas une solution à long terme, mais c’est déjà un bon début, non ?

Réduction de l’Anxiété et du Stress

Bon, je sais, c’est un sujet de débat. Certaines personnes trouvent que le cannabis les rend plus anxieuses, mais d’autres éprouvent l’effet totalement inverse. Le fait est que certains cannabinoïdes ont été prouvés pour réduire l’anxiété et le stress.

Dans le grand livre des substances et de leurs effets sur la santé, le cannabis est loin d’être l’antagoniste principal. Avec ses vertus médicales, il pourrait même être considéré comme un personnage secondaire plutôt sympa, prêt à aider quand les choses deviennent difficiles. Alors pourquoi le diabolise-t-on tant en France, surtout comparé au tabac et à l’alcool, qui ont des casiers judiciaires bien plus lourds en matière de santé ? Là est la question.

La Répression du Cannabis en France : Un Paradoxe Croustillant Face au Tabac et à l’Alcool

Tabac : Un Menu Dégustation de Problèmes de Santé

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le tabac est l’une des principales causes de décès évitables. Cancer du poumon, maladies cardiovasculaires, impuissance, vieillissement prématuré de la peau… le tabac, c’est comme un buffet à volonté de problèmes de santé, sauf que personne ne veut vraiment goûter à ces plats.

L’Addiction au Tabac : Un Sérieux Problème

L’addiction au tabac est un phénomène largement reconnu et documenté. Contrairement au cannabis, le tabac entraîne une dépendance physique et psychologique qui peut être extrêmement difficile à surmonter. Encore une fois, c’est l’OMS qui le dit, pas moi.

La Répression du Cannabis en France : Un Paradoxe Croustillant Face au Tabac et à l’Alcool

Alcool : L’Élixir Culturel aux Conséquences Amères

L’alcool peut être délicieux et festif, mais il vient aussi avec son lot de problèmes. Selon Santé publique France, l’alcool est la deuxième cause de mortalité évitable en France, juste derrière le tabac. Cirrhose du foie, problèmes cardiovasculaires, troubles neurologiques : c’est un peu comme jouer à la roulette russe avec votre santé.

Mais C’est la Culture, N’est-ce Pas ?

C’est vrai, l’alcool a une place de choix dans la culture française. Mais peut-on vraiment continuer à l’adorer comme un dieu culturel alors qu’il a tant d’effets néfastes sur la santé ? À méditer.

En somme, quand il s’agit de santé, le cannabis est comme un enfant qui a volé un bonbon : pas tout à fait innocent, mais certainement pas le plus gros méchant sur le terrain. En revanche, le tabac et l’alcool sont les vrais brutes de la cour de récré, ceux qui volent les déjeuners et cassent les jouets. Et pourtant, qui est puni par la maîtresse (lire : la législation française) ? Vous avez deviné.

La Répression du Cannabis en France : Un Paradoxe Croustillant Face au Tabac et à l’Alcool

Impact Économique : Là Où l’État Voit des Signes d’Euros

l’argent, cet élixir qui fait tourner le monde ! Parlons d’abord des deux substances qui ont déjà leur siège VIP dans le club très fermé des « trucs que l’on peut consommer légalement et qui font gagner plein d’argent à l’État. »

La Répression du Cannabis en France : Un Paradoxe Croustillant Face au Tabac et à l’Alcool

Tabac : L’Or Brun de la République

D’accord, le tabac n’est pas exactement ce qu’on appelle une substance « saine. » Mais peu importe ! Pour l’État, c’est une machine à sous à jackpot continu. Selon les chiffres du gouvernement, la taxation sur le tabac rapporte environ 15 milliards d’euros par an à la France. Et saviez-vous que près de 80% du prix d’un paquet de cigarettes sont en fait des taxes ? Oui, oui, 80% ! Vous donnez presque autant à l’État qu’au buraliste.

La Répression du Cannabis en France : Un Paradoxe Croustillant Face au Tabac et à l’Alcool

Alcool : Le Nectar Fiscalo-Gastronomique

Passons à l’alcool, cette ambroisie qui embellit nos repas et nos soirées. Vous pensiez que le tabac était le chouchou fiscal de la France ? Détrompez-vous. L’alcool rapporte également une belle somme à l’État, à hauteur d’environ 3 milliards d’euros en recettes fiscales. Et ne parlons même pas des emplois créés par cette industrie ! Distilleries, brasseries, viticulteurs… c’est toute une économie.

La Répression du Cannabis en France : Un Paradoxe Croustillant Face au Tabac et à l’Alcool

Cannabis : Le Potentiel Trésor Caché

Le cannabis, la belle au bois dormant de l’économie française. Hypothétiquement parlant, si la France décidait de légaliser le cannabis, les estimations parlent d’un marché qui pourrait rapporter presque 2 milliards d’euros en revenus fiscaux. Oui, vous avez bien entendu. Deux milliards. Et ce sans compter tous les emplois qui pourraient être créés dans la culture, la transformation, la vente… Bref, tout un nouvel écosystème économique à explorer. Mais pour l’instant, nous préférons laisser cet argent sur la table. Après tout, qui en a besoin ?

Donc voilà, mes amis. Le cannabis est encore loin d’avoir gagné sa place au soleil dans l’économie française. Pourtant, il pourrait non seulement rivaliser avec l’alcool et le tabac, mais aussi ajouter une nouvelle corde à l’arc économique de la France. Alors, qu’est-ce qu’on attend ?

Double Standard : L’Art de Mesurer Avec Deux Poids et Deux Mesures

La Répression du Cannabis en France : Un Paradoxe Croustillant Face au Tabac et à l’Alcool

Ah, les Français et leurs contradictions délicieuses ! D’un côté, nous avons le cannabis, l’outcast social, et de l’autre, l’alcool et le tabac, les vedettes du tapis rouge. C’est comme comparer un canard boiteux à un pur-sang : on sait déjà qui va gagner la course aux faveurs publiques.

Perception Sociale : Stigmates et Paillettes

Quand on parle de cannabis, l’image qui vient souvent à l’esprit, c’est celle du jeune marginal, du « raté » qui a pris le mauvais chemin. Ah, le pauvre ! En revanche, si vous débouchez une bouteille de Bordeaux et allumez un cigare, soudain, vous êtes un connaisseur, un homme ou une femme du monde. Allez comprendre…

Pourquoi cette différence de traitement ? C’est à se demander si le stigmate associé au cannabis n’est pas une sorte d’écran de fumée (sans jeu de mots) pour détourner l’attention des vrais problèmes. Parce que soyons réalistes : personne n’a jamais eu l’air « raffiné » en fumant une cigarette à côté d’une poubelle enflammée ou en vomissant son trop-plein de vin dans la rue.

La Répression du Cannabis en France : Un Paradoxe Croustillant Face au Tabac et à l’Alcool

Répression vs Tolérance : Le Paradoxe de la Punition

Tenez-vous bien, car voici le plat de résistance de notre menu d’incohérences. Si vous êtes pris avec du cannabis, vous pouvez faire face à une amende ou même à une peine de prison allant jusqu’à un an. Oui, en prison, avec de vrais criminels. Mais si vous êtes pris avec une bouteille de whisky et un paquet de cigarettes ? Rien. Nada. Vous pourriez même recevoir des félicitations pour vos choix « adultes ».

Ce qui est fascinant, c’est ce contraste entre la manière dont l’État punit ou tolère ces substances. Vous pouvez littéralement fumer et boire votre vie en lambeaux, mais tant que vous payez vos taxes et ne causez pas de troubles (visibles), tout va bien.

Alors, mes chers lecteurs, ne trouvez-vous pas qu’il est temps de réexaminer cette étrange balance de la justice et de la perception publique ? Car si la santé publique est vraiment la priorité, il serait peut-être temps de rééquilibrer ces écailles très inégales.

La Répression du Cannabis en France : Un Paradoxe Croustillant Face au Tabac et à l’Alcool

Appel à l’Action : Pourquoi se Contenter de Parler Quand On Peut Agir ?

La Répression du Cannabis en France : Un Paradoxe Croustillant Face au Tabac et à l’Alcool

EH ,  nous voilà arrivés à la partie que tout le monde attend, mais que personne ne prend au sérieux : l’appel à l’action. Vous savez, cette partie où je vous dis ce que vous devriez faire, et vous secouez la tête en disant, « Ouais, ouais, c’est vrai, » avant de retourner à vos activités. Mais attendez une minute. Ce n’est pas le moment de zapper ou de fermer cet onglet.

Réouverture du Débat : Pas Juste des Paroles en l’Air

Franchement, combien de fois avons-nous entendu que « le débat doit être rouvert » sur la légalisation du cannabis ? Trop, je suis d’accord. Mais cette fois, c’est différent. Pourquoi ? Parce que nous avons des décennies de répression derrière nous, et qu’est-ce que ça a donné ? Rien, si ce n’est remplir nos prisons et stigmatiser une partie de la population.

Nous avons besoin d’une discussion publique ouverte et éclairée, basée sur des faits scientifiques et des preuves, et non sur des idées préconçues et des stéréotypes culturels. C’est le 21e siècle, mes amis ! Nous avons des voitures électriques et des montres qui peuvent prendre votre tension artérielle. Ne pensez-vous pas qu’il est temps de réexaminer une loi qui a été mise en place alors que les téléphones à cadran étaient encore une chose ?

Halte à l’Hypocrisie : Assez, c’est Assez

Parlons sans détours. Il est difficile de prendre au sérieux une législation qui punit sévèrement la consommation de cannabis tout en laissant le tabac et l’alcool détruire des vies, tout cela sous le couvert de la « liberté individuelle » et de la « culture ». Si l’hypocrisie était un sport olympique, nous serions déjà médaillés d’or.

Des Politiques Plus Équilibrées : Parce Que la Justice N’est Pas un Luxe

Il est grand temps de créer des politiques publiques qui reflètent la réalité et qui sont justes pour tous. On pourrait, par exemple, envisager une légalisation contrôlée du cannabis, assortie de mesures d’éducation et de prévention. Ou encore, pourquoi ne pas réaffecter les recettes fiscales potentielles de la vente légale du cannabis à des programmes de santé publique ou d’éducation ?

À vous de Jouer

Maintenant, c’est à vous. Participez au débat. Écrivez à vos élus. Parlez-en autour de vous. Et surtout, n’acceptez pas le statu quo simplement parce qu’il est plus facile de ne rien faire. Le changement commence par un premier pas, alors faites-le. Il est temps de repenser notre approche du cannabis et de mettre fin à cette farce nationale une fois pour toutes.

La Répression du Cannabis en France : Un Paradoxe Croustillant Face au Tabac et à l’Alcool

Nos Députés bloquent-ils l’accès aux soins à 300 000* personnes ? www.acces-aux-soins.fr

La Répression du Cannabis en France : Un Paradoxe Croustillant Face au Tabac et à l’Alcool
Conclusion : Le Miroir Ne Ment Pas, Mes Amis

le mot de la fin, la cerise sur le gâteau. Vous êtes encore là ? Bravo, vous méritez une médaille pour avoir survécu à ce tourbillon d’ironie et de vérités inconfortables. Mais avant de clôturer, revenons sur les points saillants de cet article parce qu’il est crucial de garder ces informations à l’esprit.

Un Décalage Entre Idéologie et Réalité : La Preuve Par les Chiffres

Nous l’avons vu, la répression du cannabis en France n’est pas tant une affaire de santé publique qu’une question d’idéologie et de normes culturelles. Les chiffres montrent que la prohibition du cannabis ne tient pas la route, surtout quand on compare ses effets sur la santé et son impact économique avec ceux de l’alcool et du tabac. Et puis, il y a cette petite chose appelée « hypocrisie ». Vous savez, cette attitude deux poids, deux mesures qui nous fait condamner le cannabis tout en sirotant du champagne.

Les Faits Sont Têtus : Ils Ne Disparaissent Pas

Le cannabis a des risques, certes, mais des risques souvent moins graves que ceux du tabac et de l’alcool, deux substances parfaitement légales. Et osons le dire, le cannabis a même des applications médicales prouvées, ce qui est plus que l’on peut dire pour une bouteille de whisky ou un paquet de cigarettes.

Le Moment est Venu : Pas de Place Pour les Autruches

Arrêtons de nous cacher la tête dans le sable. Le moment est venu de se poser les bonnes questions et de débattre sereinement et de manière informée. Le statu quo n’est bon que pour ceux qui profitent de l’injustice actuelle.

La Répression du Cannabis en France : Un Paradoxe Croustillant Face au Tabac et à l’Alcool

Urgence : Incluons le Cannabis Médical dans le PLFSS 2024

 pétition citoyenne

Alors, Qu’est-ce qu’On Attend ?

La réforme du cannabis est un sujet mûr pour la révision. Le temps des demi-mesures et des tergiversations est révolu. Si ce n’est pas maintenant, ce sera quand ? Le moment est venu de mettre fin à cette absurdité législative et sociale. Alors, engageons le débat, ouvrons les yeux, et surtout, passons à l’action. La balle est dans votre camp.

La Répression du Cannabis en France : Un Paradoxe Croustillant Face au Tabac et à l’Alcool

Témoignage Personnel : Une Odyssée de Luttes, de Découvertes et de Renaissance

Je suis donc hibooxxx militant chanvre/cannabis en France et sur vos réseaux sociaux  depuis 2020. J’ai aujourd’hui 33 ans, et mon parcours est assez représentatif de l’éducation française en matière de consommation de substances. Adolescent, j’ai commencé à fumer du tabac à l’âge de 15 ans. C’est devenu ma plus grosse addiction, une chaîne que je n’ai pas encore réussi à briser. Entre 17 et 19 ans, j’ai expérimenté le cannabis de manière récréative avant de l’arrêter sans difficulté.

À 21 ans, ma vie a pris un tournant inattendu : j’ai développé de l’épilepsie, une condition qui ne cesse de s’aggraver. Presque en parallèle, vers mes 23 ans, j’ai glissé dans un alcoolisme festif, social, puis chronique. Tout cela se cumulant avec ma prise de médicaments antiépileptiques, d’antidépresseurs et de somnifères. À l’âge de 29 ans, j’étais dans un tourbillon infernal : 22 crises épileptiques cette année-là, le tout enrobé dans un mélange quotidien de cocktails, de cigarettes et de médicaments.

Mais en 2018, un nouvel espoir s’est présenté sous la forme de CANNABIS légale  le CBD en France. Je me suis alors réintéressé au cannabis, mais cette fois dans une optique médicale.

À 31 ans, j’ai effectué une cure en centre hospitalier pour combattre mon alcoolisme, une étape qui a duré un mois, mais qui a marqué le début d’un nouveau chapitre dans ma vie. Parallèlement, j’ai commencé à me soigner avec du cannabis médical, de manière « underground », car il reste illégal en France. J’utilise principalement de l’huile sublinguale et de la vaporisation florale.

Je m’apprête à avoir 34 ans et voilà presque trois ans que je suis abstinent de l’alcool. J’ai également arrêté les antidépresseurs et les somnifères, MAIS le plus important plus aucune crise d’épilepsie  depuis plus de 2 ans.

Pourquoi je vous raconte tout cela ?

Parce que cette plante, le cannabis, a transformé ma vie et ma perception du monde. Elle m’a libéré de cette société de consommation toxique qui esclavagise à la fois nos corps et nos esprits. Et surtout, elle m’a donné la clarté et le courage de me battre pour ce que je pense être juste.

Dans ce paysage de prohibition, ma consommation de cannabis médical me met en harmonie avec les 22 pays européens qui ont légalisé le cannabis pour un usage médical et parfois récréatif. Pour ceux qui s’inquiètent de l’impact sur la mortalité, je rappellerai que le nombre de décès liés au cannabis en France reste, pour le moment, à zéro. Oui, zéro. N’oublions pas que la France est toujours le plus gros consommateur de cannabis en Europe.

Donc, lorsque la question de la révision des lois sur le cannabis en France est abordée, ma perspective n’est pas celle d’un observateur détaché. Je m’exprime en tant qu’individu qui a été directement et profondément impacté par cette législation. Je dis qu’il est temps, plus que jamais, de repenser notre approche. Je remercie le cannabis d’avoir non seulement amélioré ma qualité de vie, mais également de m’avoir extrait de certaines statistiques morbides auxquelles ce débat fait souvent référence.

Je pointe également du doigt l’ironie tragique de notre système politique. Alors que le cannabis a eu un impact si positif sur ma vie, mes droits en tant qu’individu libre sont toujours restreints par des lois qui semblent de plus en plus archaïques. Dans une nation qui se targue d’être le berceau des droits de l’homme, il est pour le moins paradoxal que mes droits à un traitement efficace et à l’autonomie personnelle soient ainsi limités. C’est là un appel à l’action, pas seulement pour moi, mais pour tous ceux qui se trouvent dans des situations similaires.

La Répression du Cannabis en France : Un Paradoxe Croustillant Face au Tabac et à l’Alcool

Encore une fois ce n’est pas moi qui le dit :

Renseignements destinés aux professionnels de la santé : Le cannabis (marijuana, marihuana) et les cannabinoïdes

Rejoignez UCN

Découvrez UCN, le nouveau réseau social incontournable pour tous les passionnés de chanvre/cannabis et les professionnels de l’industrie !

Rejoignez une communauté mondiale et passionnée où vous pourrez développer votre profil personnel ou professionnel en toute liberté. Partagez vos expériences, échangez avec des experts du domaine et restez informé(e) des dernières tendances du marché.

UCN vous offre une plateforme sécurisée, respectueuse de la législation et axée sur une expérience utilisateur optimale. Ne manquez pas cette occasion de faire partie d’une communauté dynamique et engagée ! Rejoignez-nous dès maintenant sur UCN et laissez votre passion s’épanouir.

La Répression du Cannabis en France : Un Paradoxe Croustillant Face au Tabac et à l’Alcool

Pour nous rejoindre : www.ucn.wtf

écrit par romain. l pour cannabig.info

Responsable des réseaux sociaux chanvre_h_i_b_o_o_x_x_x_france

#2022chanvrementbon

spot_img

Articles Similaires

La Thaïlande réinterdira le cannabis en 2025

La Thaïlande, qui avait marqué l’histoire en devenant le...

Cannabis et ados : Ce que les parents doivent savoir

Ah, le cannabis ! Avec sa légalisation au Canada, il...

Booba se lance dans le cannabis !

Le célèbre rappeur Booba ne se contente plus de...

26 nouvelles drogues en Europe en 2023

L’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (EMCDDA) a...

Trois États Américains Envisagent la Légalisation du Cannabis en Novembre

Alors que les discussions sur la légalisation du cannabis...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img