Le Cannabis Social Club arrive à Malte en février 2023

Partagez cet article

 

De nos jours, on retrouve de plus en plus de Cannabis Social Club. Ces clubs sont très intéressants surtout pour les adeptes de la fameuse plante vertueuse. En sachant cela, Malte va aussi avoir son propre club à partir de février 2023.

Qu’est-ce que le Cannabis Social Club ?

Si vous êtes à la recherche d’une association avec qui partager votre passion pour le cannabis, le Cannabis Social Club est fait pour vous. En effet, ces associations regroupent toutes les personnes qui consomment régulièrement du cannabis, qui en cultivent et en distribuent. Lors des réunions, les membres partagent leur expérience par rapport à la plante, et ce à tous les niveaux (plantation, consommations, vente, etc.). Il est à noter qu’on a formé ces clubs dans le but de se soutenir pour la lutte afin de légaliser enfin le cannabis. De même, on peut améliorer l’expérience vécue lors de la consommation de la plante.

Le Cannabis Social Club à Malte

Il faut savoir que Malte a voulu mettre en place le Cannabis Social Club depuis le début de cette année. Cependant, d’après les récentes informations, ces clubs ne seront disponibles qu’à partir de février 2023. En effet, d’après Mme Buttigieg, les associations sur le cannabis pourront demander leur licence à partir de l’année prochaine.

Depuis la légalisation du cannabis, de nombreuses personnes ont commencé à cultiver du cannabis chez elles. Cependant, il existe encore une réglementation assez stricte concernant cette plante. En effet, à Malte, on ne peut se procurer de cannabis que grâce à l’autoculture ou qu’auprès des associations telles que le Cannabis Social Club.

De ce fait, les citoyens ne cessent de réclamer au gouvernement la formation du Cannabis Social Club. De cette manière, ils pourront facilement avoir accès à la plante et à ses vertus.

Pourquoi cela a pris autant de temps ?

Lors de la légalisation du cannabis à Malte, un comité a été mis en place pour réguler la consommation et la distribution du produit. On peut croire que cette attente est due à ce comité. En effet, la présidente de ce comité depuis 2021 a coordonné de nombreux programmes de désintoxication. Marielle Dimech a avoué qu’elle était en général en accord avec les stratégies tant politiques que décisionnelles qui se sont présentées devant elle. Par contre, le nouveau directeur Leonid McKay n’apporte pas une bonne image au cannabis. En effet, comme il a tenu le centre Caritas pendant des années, il n’est plus assez crédible dans le rôle de promoteur du Cannabis Social Club.

Pour conclure, le Cannabis Social Club est un moyen pour mieux réguler le cannabis dans un pays. En effet, chaque association doit avoir une licence auprès du comité spécial du gouvernement. De cette manière, le gouvernement garde un certain contrôle sur le005. Ainsi, on peut avoir la garantie que les membres vont consommer et produire le cannabis sans pour autant en tirer des produits financiers. La consommation s’arrêtera au niveau personnel et dans un cercle restreint.

spot_img

Articles Similaires

UCN : Parler de cannabis sans aucune censure

Le sujet du cannabis a toujours fait l’objet de...

THC : D’où vient le taux 0,3 %

Dans plusieurs pays, il est facile de différencier le...

Nevada : Un lounge de cannabis pour le tourisme

Il existe de plus en plus de consommateurs de...

New York : L’autoculture du cannabis bientôt

De plus en plus de pays ont déjà adopté...

Espagne : En voie pour la légalisation du cannabis médical

L’Espagne connaît aussi un bouleversement politique et sanitaire à...

République tchèque : Interdiction du HHC

Le statut du HHC pose un problème dans de...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img