Le top 10 des métiers funs dans l’univers du cannabis : Explorez-les et découvrez leurs salaires attractifs !

Partagez cet article

 

Vous rêvez de travailler dans le domaine du cannabis ? Bonne nouvelle ! Avec l’évolution de la légalisation et l’expansion de l’industrie du cannabis, les opportunités d’emplois se multiplient. Et devinez quoi ? Vous n’avez plus besoin d’être un expert pour exercer les métiers du cannabis comme celui de cannabiculteur. Découvrez les différents emplois disponibles, leurs prérequis passionnants et, bien sûr, les salaires correspondants.

 

Aujourd’hui, vous avez l’opportunité unique de transformer votre passion pour le cannabis en un métier captivant, loin des emplois ennuyeux qui peinent à couvrir vos factures. L’industrie légale du cannabis est en plein essor, et cette tendance ne montre aucun signe de ralentissement, car de nouvelles réformes sur sa légalité voient le jour quotidiennement. On estime que d’ici 2027, les ventes légales de cannabis atteindront près de 57 milliards de dollars de bénéfices. Avec l’Amérique du Nord en tête, les consommateurs du monde entier ne tarderont pas à se joindre au mouvement.

Pour s’approprier une part du marché en plein essor, les entreprises de toutes tailles sont en concurrence féroce, mais elles ont besoin de professionnels compétents, notamment de métiers cannabiculteurs. Le nombre total d’emplois liés au cannabis a augmenté de manière spectaculaire, atteignant une augmentation de 690 % entre le 1ᵉʳ janvier 2017 et le 1ᵉʳ août 2018, avec une hausse salariale de 16,1 %. Les prévisions indiquent qu’en 2021, plus de 400 000 personnes travailleront dans l’industrie légale du cannabis, dont de nombreux métiers de cannabiculteur.

Si vous êtes passionné par le cannabis, vous pouvez trouver des opportunités d’emploi dans ce domaine, même sans avoir de connaissances et d’expérience préalables. La demande pour des métiers cannabiculteurs motivés est si élevée que les entreprises sont prêtes à former directement leurs nouveaux employés sur le terrain. De plus, elles recherchent également des professionnels ayant des compétences autres que la culture du cannabis. Des compétences telles que la comptabilité, le service client, le marketing et la programmation sont également très demandées dans le secteur de l’industrie du cannabis.

Comment intégrer l’industrie du cannabis 

Les méthodes traditionnelles de recherche d’emploi sont toujours efficaces pour les métiers du cannabis

Les emplois liés au cannabis ne font pas partie d’une secte secrète souhaitant rester cachée. Les méthodes traditionnelles de recherche d’emploi fonctionnent toujours. Si vous vivez dans une région où le cannabis récréatif ou médical est légal, consultez les petites annonces, les offres d’emploi en ligne et gardez un œil sur les pancartes de recrutement devant les établissements. Vous pourriez même décrocher un emploi en vous rendant directement dans une entreprise qui vous intéresse et en leur demandant s’ils ont des postes liés au cannabis à pourvoir.

 

Les annonces en ligne regorgent également d’opportunités pour les métiers cannabiculteurs. Il existe plusieurs sites spécialisés dans les emplois de l’industrie du cannabis, mais les employeurs recherchant un grand nombre de personnes publieront probablement leurs annonces sur des sites de recrutement classiques. Les recruteurs et les agences de recrutement sont également constamment à la recherche de nouveaux talents pour les métiers cannabiculteurs. Si vous n’êtes pas sûr du métier que vous souhaitez exercer, travailler en tant qu’intérimaire peut vous aider à découvrir vos préférences jusqu’à ce que vous trouviez le poste idéal.

cannabis

En apprendre davantage sur le cannabis

Pendant votre recherche de l’emploi idéal, prenez le temps d’en apprendre le plus possible sur le cannabis, les lois régionales et les entreprises qui vous intéressent le plus. Même si vous n’êtes pas un expert ou même un consommateur, cela prouvera à votre futur employeur que vous êtes motivé et prêt à réellement vous investir dans ce choix de carrière dans le cannabis.

De plus, c’est l’une des industries les plus régulées au monde. Si vous faites une demande pour un poste dans l’industrie du cannabis qui nécessite de prendre des décisions pouvant mettre une entreprise en danger, les employeurs seront plus enclins à vous engager s’ils ressentent que vous comprenez ce qui est tolérable ou non vis-à-vis de la loi. Cela s’applique à des emplois à n’importe quelle échelle de l’industrie, que ce soient les beuhrmens. 

Tissez des liens 

Comme dans n’importe quel secteur, obtenir un emploi dans une entreprise de cannabis en tant que cannabiculteur ou autre peut dépendre de qui vous connaissez, au lieu de ce que vous savez. Soyez amical, mais professionnel, que ce soit lors de votre visite d’un dispensaire local, d’un festival sur le cannabis ou d’une foire commerciale régionale. Ne soyez pas insistant, mais faites savoir que vous seriez vraiment intéressé à faire carrière dans ce secteur. Non seulement vous apprendrez où les premières annonces d’emploi du cannabis sont le plus susceptibles d’être postées, que ce soit en ligne ou non, mais un nouveau contact pourrait même vous appeler directement la prochaine fois qu’il ou elle entend parler d’une offre potentielle. De plus, il est toujours bénéfique de connaître les personnes qui travaillent dans le même métier que vous.

Si vous ne pouvez pas faire du réseautage directement, suivez les entreprises qui vous intéressent le plus sur les réseaux sociaux. Elles publient parfois des offres d’emploi de métier cannabiculteur directement en ligne.

Soyez flexible !

L’industrie du cannabis est un secteur émergent de notre économie, et les entreprises impliquées changent la façon dont elles opèrent encore plus rapidement que leur propre expansion. Elles auront besoin de personnes prêtes à s’adapter à n’importe quel type de poste. Cela peut donner un avantage considérable aux candidats ayant déjà travaillé pour des startups plutôt qu’à ceux ayant un passé dans de grandes entreprises. Néanmoins, même les grandes entreprises bouleversent de plus en plus leurs employés de nos jours. Soyez prêt à montrer comment vous avez dû faire preuve de flexibilité dans un emploi antérieur lors de votre entretien.

Satisfaites aux exigences légales ou de formation requises

Si vous souhaitez être recruté dans un endroit où il est nécessaire d’être enregistré ou certifié pour être employé légalement, assurez-vous de régler cela avant de postuler pour une offre. Par exemple, toute personne travaillant avec du cannabis dans le Nevada doit posséder une carte de mandataire délivrée par l’État. Les candidats sont soumis à un examen approfondi de leur passé pendant le processus de sélection. La carte précise également le type d’emplois que le détenteur peut exercer. Par exemple, les tailleurs doivent travailler dans l’aile dédiée à la culture d’une entreprise, tandis que les beuhrmens ne peuvent travailler que dans les dispensaires.

Opportunités d’emploi dans le secteur du cannabis — et leurs rémunérations

1. Les tailleurs ou « Maîtres de la Coupe » : Défiez les ciseaux à 12-18 $ par heure !

C’est probablement l’emploi le moins bien rémunéré que l’on puisse trouver dans l’industrie du cannabis, mais c’est également celui qui est le plus simple à obtenir. Cependant, la tâche en elle-même n’est pas si simple. Tailler, au cas où vous ne l’auriez jamais fait, est un travail épuisant. Demandez à n’importe quel cannabiculteur et près de 9 sur 10 vous diront que c’est ce qu’ils ont le moins apprécié dans la culture de leurs plants. Cet emploi ne nécessite pas vraiment d’expérience préalable. Il peut être saisonnier dans des zones où il y a de grandes cultures en extérieur, et on pourrait vous demander de participer à la récolte et à l’emballage des têtes en plus de les tailler.

Étant donné la nature de cet emploi, les tailleurs travaillent directement sur place. Les meilleurs endroits où trouver un emploi dans la taille se situent dans des États légaux comme la Californie, le Colorado et l’État de Washington, mais le Canada, les Pays-Bas, l’Allemagne et la Suisse emploient également des tailleurs.

cannabis

2. Les livreurs véhiculés : Défiez la route à 14-16 $ de l’heure + pourboire !

Dans les endroits où c’est légal, les clients peuvent commander des têtes sèches, des produits comestibles et des concentrés directement en ligne, et ensuite les faire livrer chez eux comme pour une pizza. Le livreur joue un rôle clé dans ce processus. Ce travail nécessite un bon historique de conduite et un véhicule personnel, sauf si l’entreprise fournit un véhicule de fonction. Dans les zones urbaines, le livreur peut effectuer cette tâche à vélo, comme le ferait un facteur. Il s’agit d’un poste accessible en bas de l’échelle. Avoir de l’expérience avec le cannabis est un plus, mais pas une condition préalable. Les compétences les plus importantes pour ce poste de livreur sont la capacité à utiliser efficacement un GPS, à suivre des indications et à être fiable.

Par définition, un livreur doit être proche des produits et des clients, mais cet employé sera presque constamment sur la route. La Californie et Washington DC sont d’excellents endroits pour rechercher des emplois de livreur de cannabis. Ces deux endroits regorgent de services de livraison de cannabis.

3. Beurhmens : De 32 000 à 42 000 $ par an, maîtrisez l’art de convaincre !

Les beuhrmens sont bien plus que de simples employés travaillant derrière le comptoir. Ils écoutent les besoins des clients et les aident à trouver la variété de cannabis la plus appropriée. Au besoin, ils informent également les clients sur les raisons pour lesquelles une variété serait « meilleure » qu’une autre selon les cas spécifiques. Les beuhrmens aident souvent leurs clients à découvrir de nouvelles façons de consommer le cannabis et leur recommandent d’autres produits à essayer. Ils font partie des employés les plus connaisseurs de l’industrie du cannabis, et les plus expérimentés peuvent souvent choisir où ils souhaitent travailler.

Il s’agit d’un autre emploi qui se fait directement sur place. Les beuhrmens travaillent dans des dispensaires et sont l’incarnation même de l’industrie. C’est un métier assez populaire, notamment en Californie, en Oregon, au Colorado, au Michigan et dans d’autres États où le cannabis est fréquemment prescrit à des fins médicales. À mesure que la légalisation s’étend, il en sera de même pour les offres d’emploi de beuhrmen.

cannabis

4. Les « Gardiens du Web » : De 30 000 à 70 000 $ par an, prenez le contrôle du contenu en ligne !

Les entreprises de cannabis de tous types ont besoin d’une présence en ligne solide pour prospérer. Cela rassure le public quant à la légitimité de l’entreprise et contribue à construire l’image de marque. Les modérateurs de sites web, de réseaux sociaux et d’e-mails participent à la création d’une image extérieure, tandis que les rédacteurs et les éditeurs de contenu éduquent les clients sur l’entreprise elle-même et sur le cannabis en général. Une expérience dans le marketing numérique, le design graphique, la conception de sites web et la rédaction est nécessaire pour ce type d’emploi.

Ce type d’emploi vous permet de travailler de n’importe où dans le monde, même dans un endroit où le cannabis est encore illégal. Les marques les plus connues ont les plus gros budgets pour leurs sites web, mais il y aura généralement moins de concurrence pour un emploi dans une start-up.

5. Chef-cannabique : Gagnez entre 40 000 et 90 000 $ par an en concoctant des délices cannabiques !

Les produits comestibles infusés au cannabis, tels que les bonbons, les pâtisseries ou les boissons, sont extrêmement populaires. Pour répondre à cette demande, il faut des créateurs de produits comestibles compétents. Ce métier exige une expérience en matière de sécurité alimentaire, et parfois même une formation culinaire. Les chefs indépendants et les artisans travaillant pour des marques établies peuvent gagner davantage, tandis que ceux employés par de plus petites entreprises ont des revenus plus modestes.

Vous pouvez exercer ce métier dans n’importe quel endroit où la législation sur le cannabis le permet, tant que vous avez accès à des extraits ou des isolats de cannabis. Il n’est pas nécessaire que votre cuisine soit proche d’une installation de culture ou d’un dispensaire, bien qu’il soit préférable de respecter les réglementations sanitaires. Les produits comestibles sont très demandés dans des États tels que la Californie ou le Colorado, pionniers de la légalisation du cannabis, mais cette tendance se développe également dans d’autres régions.

6. Gestionnaire de conformité : Empochez entre 45 000 et 149 000 $ par an en assurant la conformité réglementaire !

Si vous ne parvenez pas à trouver un poste directement lié à la production ou à la vente de cannabis, envisagez de travailler en tant que gestionnaire de conformité pour un organisme de réglementation. Votre rôle consistera à veiller au respect de toutes les réglementations en vigueur par les entreprises de votre juridiction. Vous interagirez avec de nombreux acteurs de l’industrie et acquérerez une solide connaissance du cannabis et du cadre juridique qui l’entoure.

Pour ce poste, il est nécessaire d’avoir une expérience dans le domaine de la réglementation légale, et dans la plupart des cas, une licence appropriée est requise. Vous trouverez des opportunités dans les États et les pays disposant d’une industrie légale du cannabis bien établie, où le contrôle gouvernemental est important.

7. Le « Maître des Extraits » : Gagnez de 47 000 à 191 000 $ par an en tant que directeur d’extraction !

Si vous avez des compétences exceptionnelles en matière d’extraction de cannabis, vous pourriez envisager un poste de directeur de l’extraction dans une entreprise majeure du secteur. Votre rôle consistera à superviser une équipe de techniciens chargés de produire des extraits de haute qualité, à maintenir les normes et à développer de nouvelles méthodes d’extraction. Travailler pour une petite entreprise vous offrira plus de contrôle sur votre travail, mais avec un salaire potentiellement plus bas. En revanche, les postes dans de grandes entreprises impliqueront une plus grande responsabilité et un respect strict des normes, mais avec une rémunération plus élevée.

L’extraction de cannabis existe depuis des siècles sous la forme de haschisch, mais des États tels que le Colorado ont fait de cette pratique un véritable art. La demande d’experts expérimentés dans la création d’extraits de qualité ne cesse de croître. Recherchez des opportunités dans des endroits où le cannabis est légal et où l’industrie de l’extraction est développée.

8. Le « Gardien du Dispensaire » : Empochez de 60 000 à 150 000 $ par an en tant que responsable de dispensaire !

En tant que responsable de dispensaire, vous serez responsable de la gestion des stocks, de l’inventaire et du bon fonctionnement général d’un dispensaire. Vous veillerez à la fraîcheur des produits, au bon encadrement des employés et à la conformité aux réglementations légales applicables aux dispensaires. Les directeurs expérimentés provenant d’autres secteurs de la vente peuvent parfois obtenir un emploi dans un dispensaire avec des connaissances de base sur le cannabis, mais souvent les meilleurs vendeurs du dispensaire sont promus à ces postes.

Ce travail nécessite de travailler sur place et se trouve généralement dans des États comme le Colorado où les dispensaires sont autorisés à opérer légalement.

cannabis

9. Cannabiculteur : Cultivez votre carrière en tant que cultivateur de cannabis et gagnez entre 50 000 $ et plus d’1 million $ par an !

La culture du cannabis n’est plus réservée aux réseaux clandestins. C’est désormais une carrière légale et potentiellement lucrative. En tant que cannabiculteur pour une entreprise, vous pouvez gagner un salaire décent, mais le métier de cannabiculteur indépendant peut obtenir des revenus encore plus élevés. Le montant annuel que vous pouvez gagner dépendra des lois en vigueur dans votre région. Certaines zones imposent des limites sur la quantité de cannabis qu’une personne peut cultiver et vendre, ainsi que sur les canaux de distribution autorisés. Il peut également y avoir des contrôles sur les prix.

Les cannabiculteurs travaillent généralement sur place. Les meilleurs endroits pour travailler dans ce domaine sont la Californie, le Colorado, l’Oregon, le Michigan, le Canada, l’Espagne et l’Uruguay. Une connaissance approfondie du cannabis, des compétences en culture exceptionnelles et la capacité à résoudre rapidement et efficacement les problèmes liés à la croissance des plantes sont des compétences essentielles pour le métier de cannabiculteur.

10. Le « Gourou du Cannabis » : Possédez votre propre dispensaire et récoltez des revenus allant jusqu’à 1 million de dollars ou plus par an !

Si vous avez les ressources nécessaires pour ouvrir un dispensaire, les possibilités de revenus sont presque illimitées. Cependant, cela implique de respecter toutes les réglementations et exigences légales pour ouvrir et exploiter un dispensaire. En tant que propriétaire, votre travail ne se concentre pas tant sur le cannabis lui-même que sur la gestion globale de l’entreprise, similaire à celle d’une petite ou moyenne entreprise. Cependant, c’est l’un des emplois les mieux rémunérés de l’industrie, bien que les risques liés à cette activité doivent également être pris en compte.

Un propriétaire de dispensaire avisé veillera à visiter régulièrement son établissement, mais il pourra déléguer de nombreuses tâches à une équipe fiable, compétente et autonome. Le dispensaire doit être situé dans un État ou un pays où l’ouverture de tels établissements est légale.

 

Au cours des dix dernières années, l’industrie du cannabis a connu une croissance exponentielle et de nombreuses opportunités d’emploi ont émergé. C’est le moment idéal pour s’impliquer dans des entreprises en pleine expansion et devenir un expert dans ce domaine, même si vous avez encore peu de connaissances à ce stade. Développez vos compétences, soyez créatif dans vos démarches et cela pourrait vous offrir de belles opportunités d’emploi et un salaire attractif dans un secteur qui vous passionne !

spot_img

Articles Similaires

DEA : La teneur en THC du cannabis illicite atteint 16% aux États-Unis

Selon la DEA, les États-Unis connaissent actuellement une hausse...

Cannabis aux USA : La lutte pour la légalisation fédérale

Lors d'une audience fédérale, des entreprises de cannabis du...

Cannabis : Plus de fumeurs que de gros buveurs aux États-Unis

Une étude révèle que le nombre de consommateurs quotidiens...

Une Nouvelle Étude Révèle les Effets du THCV et du CBD sur la Perte de Poids

Les cannabinoïdes continuent de fasciner les chercheurs pour leurs...

Une nouvelle étude révèle les impacts insoupçonnés du cannabis sur le cœur et le cerveau

Le cannabis, longtemps utilisé pour ses propriétés médicinales, est...

Découvrez la Recette de Smoothie au CBD pour une Journée sans Stress

Le CBD, abréviation de cannabidiol, gagne en popularité en...
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
spot_img